Douce France

Douce France/Politique, il est temps de tracer les lignes de partage en France, pas de les effacer ! Par Bruno Bertez

Politique, il est temps de tracer les lignes de partage en France, pas de les effacer

gauche irréconciliable

La politique est devenue un cloaque, un marécage. C’est le royaume de l’indifférencié, du « même ». Nous soutenons qu’il faut, au contraire, creuser, approfondir les lignes de partage, pas les occulter. Il faut sortir du robinet d’eau tiède, redonner du rythme à la politique, se réveiller, éviter de se laisser endormir. C’est comme au football, en endormant le match que certains paresseux réussissent à le gagner. Il faut accepter de porter le combat, ses drapeaux et ses couleurs; ce n’est pas en se battant sur le terrain de l’adversaire que l’on gagne, c’est en le forçant à sortir du bois, à venir à découvert.

Les « primaires » françaises sont un scandale anti-démocratique, ses promoteurs se donnent le droit de présélectionner ceux qu’ils vont présenter et ceux qu’ils vont éliminer, avant même que le peuple ait la possibilité de choisir. Les primaires sont un moyen d’encadrer, de baliser la route des votes, de confirmer dans ses « droits » une élite auto proclamée. Il s’agit d’empêcher l’éclosion du neuf en mettant la pré-sélection sous une sorte de contrôle de grands électeurs occultes, des Cyranos qui manipulent des coulisses.

 

Les « » sont le complément scélérat pour mettre hors-jeu une partie, quasi majoritaire, des citoyens. Les primaires se gagnent au centre, Juppé l’a bien compris et par conséquent ils éliminent ceux qui sont à l’extrême, ceux qui sont clairs et nets, ceux qui ne sont pas UMPS. En occupant le centre dès le début, Juppé a balisé son terrain et forcé Sarkozy à gesticuler, gesticuler car il est coincé, entre un FN puissant et la rodomontade idiote du ni-ni! Le pire est que Sarkozy a un véritable espace politique, mais à condition qu’il n’y ait pas de primaires! Il est le mieux placé pour recueillir le plus de voix de tous, mais à la condition que les voix de droite ne soient pas préalablement triées et éliminées. Est-il capable de comprendre le piège, est-il capable d’y parer?

La politique française a quelque chose de dérisoire. Elle évolue dans un monde clos, ou plutôt dans un monde que les maîtres s’efforcent de clôturer. Ils ne peuvent empêcher les jaillissements, les brèches, ils peuvent cependant empêcher leur mise en forme politique.

D’un côté, il y a ce qui est reconnu comme faisant partie du jeu politique bien-pensant et, de l’autre, ce qui en est exclu. Et à ce jour, on ne trouve à la « UNE » des journaux et des télévisions que ce qui est bien-pensant. Ce qui est en dehors n’est jamais discuté, jamais débattu, ce qui est dehors est simplement nul et non avenu, marqué du sceau de l’inacceptable.
C’est pour cela que le débat n’est qu’un robinet d’eau tiède, on ne fait semblant de se battre que sur des nuances: un peu plus de ceci, un peu moins de cela. Il n’y a pas (encore?) de vraie différence entre les éventuels protagonistes: ils sont tous européistes, mondialistes, antinationaux, universalistes et Atlantistes. Ils sont tous dans le camp des kleptocrates, des banquiers et du très grand capital internationalisé. Ils se nourrissent du même lait de l’économisme qui évacue la catégorie du politique. La dégringolade de Sarkozy, c’est cela: le ralliement au réseau de distribution de l’eau tiède. Il est banalisé, il ne représente rien, aucune alternative. Il fait semblant de temps à autre de se droitiser, il n’a rien compris à ce que serait une vraie droite, il est pollué. Il est coincé entre un Juppé qui tente le coup que voulait faire Valls, le coup du « ni droite ni gauche », le coup des fascistes « enanorocardisants », et il abandonne la proie de la vraie opposition pour l’ombre du pouvoir. Sarkozy s’est trompé, il a gâché une chance car, en tant que personne, il est suffisamment « chien fou » pour dire « merde » à la clique bien-pensante. Il est encore temps que Sarkozy se donne enfin une identité et qu’il joue son va-tout sur cette identité.

Le premier objectif des rebelles est de re-polariser, de re-politiser et de forcer à montrer, à créer de nouvelles lignes de partage. Là où un Juppé/Raffarin, ou un Gattaz, ou un Valls, veulent les effacer, il faut les pointer, les creuser et les approfondir. Car les lignes de partage sont en fait des choix radicaux, pas des nuances.

Il n’y a aucun rapport entre ce que soutiennent les UMPSCFDTMEDEF et le reste, ce reste qui se trouve disséminé entre le Front de Marine, Mélenchon, Chevènement, Dupont Aignan, l’UPR, Cheminade, les abstentionnistes, etc.
Il n’y a aucun rapport entre ce qui découle des choix fondamentaux de la « clique » et ce qui s’imposerait si on voulait gouverner au profit des Français et de leurs enfants.

Il faut sortir de l’économisme, de la finance, montrer que ce sont des idéologies, montrer que, derrière les « il faut », il y a des choix politiques, des choix de sociétés et de futurs. Car nous avons le choix, la période est favorable aux ruptures, aux retours en arrière, car c’est une période de crise. Tout est encore réversible.

EN BANDE SON

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

7 réponses »

  1. L’espérance est l’une des trois vertus théologale ? Elle est ESSENTIELLE.

    Mais elle se place TOUJOURS après celle cité en premier ?

    LA FOI !

    Sans Foi, comment peut-il y avoir « Espérance ? Des espérances certes ?
    Mais en un seul mot « elle lasse » ! Désespérance me parait assez justement
    représenter la situation actuelle.

    AUCUN de « candidats potentiels » n’a (quand à moi) les qualités et surtout
    l’honnêteté intellectuelle comme la probité tout court pour ESPÉRER redresser
    le navire France qui est en train de couler. Tous ne sont là que pour se partager les « restes » ?
    Les ambitions « présidentielles » portés par les complexes (tous « sont « petits »)
    PAS UN SEUL … 1.80 m ! Moins de 1.65m la moyenne ! Coïncidence ? Révélateur ?

    Non point que la taille d’une personne ait une importance pour juger sa qualité !
    M’enfin, LÀ QUAND MÊME c’est troublant ne trouvez vous pas ?
    PAS UN SEUL GRAND ? Même avec talonnette ? LOL

    Mais la troisième de ces qualités théologale étant LA CHARITÉ
    (et la plus important d’entre elles au dire de saint Paul) je terminerai
    en NOUS SOUHAITANT BONNE CHANCE et que le diable patafiolle
    TOUT ces saligauds qui nous ont plongé dans ce cloaque nauséabond.

    AMMEEENNNNN !!!

    J'aime

  2. Rien n’est gagné pour eux, la politique et la finance. Leurs idéologies médiocre finira par prendre fin.
    Il me semble nécessaire de reformer la société de fond en comble. Le gain n’est pas une idéologie d’avenir. Bien au contraire tout le monde en voudra de se pognon et ils se taperont tous sur la gueule pour en avoir un peut plus que le voisin. Le pouvoir de l’argent a prit trop de liberté. Les libertés qu’il s’autorise se sont nos chaines. Tout comme la religion l’as fait a son époque. Et semblerait tenter une nouvelle tentative.

    Cela doit être la mauvaise période de l’histoire humaine 🙂 🙂 🙂

    La technologie avance a vitesse grand V alors que la conscience humaine elle semble être un escargot. Ca va finir par coincer. 🙂 🙂 🙂

    J'aime

  3. Il y a 2 ecceuils :
    * Sarkozy peut promettre tout ce qu’il veut, changer de discours, il n’est plus crédible.
    * le pays n’est plus réformable de toute manière

    J'aime

  4. La finance et l’oligarchie mondialiste
    – tiennent les réseaux médiatiques : l’information, la musique, le cinéma, la publicité toutes le personnes travaillant dans ces réseaux sont des agents de propagandes avec d’excellente rémunération.
    – tiennent les milieux d’influences : les partis politiques, les think tank, les institutions religieuses en passant par les loges et syndicats, toutes les personnes travaillant pour ces milieux sont des agents d’influences équivalents avec celle des mafias.
    – tiennent les institutions du pouvoir régalien : justice, police, armée, toutes les personnes travaillant pour ces institutions sont des agents de répression.
    A longueur de journée le peuple est abreuvé de mensonge, brutalisé et paralysé par la peur à tel point que l’on bas des records de consommation d’antidépresseur.
    Dans ces conditions en tenant compte des réalités du quotidien difficile de ne pas baisser les bras et de s’allonger en regardant une dernière fois le ciel d’azur…..
    Après tout le jour où les gens refuseront de jouer leurs partitions ils seront comme des cons en réalité le syndicalisme révolutionnaire avait raison la grève générale est la seule force à opposer à l’oligarchie car sans notre travail ils ne sont rien !…

    J'aime

  5. Sarkozy est carbonnisé. Le fait de devoir se raccrocher à lui pour avoir un espoir de changement démontre qu’il ya un véritable problème d’offre politique en France. On devrait interdire plus de 2 mandats quel que soit la fonction ça renouvellerait un peu les têtes.

    J'aime

  6. Il ne faut pas confondre une construction démocratique et une construction anti-démocratique.

    Le référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne se tiendra le jeudi 23 juin 2016, a annoncé samedi le Premier ministre David Cameron à l’issue d’un conseil des ministres, le qualifiant de « l’une des plus grandes décisions d’une génération. »

    Et en France ?

    Nous allons avoir un référendum sur l’appartenance de la France à l’Union européenne ?

    Ou alors, en France, il n’y aura plus jamais de référendum sur la construction européenne ?

    Et aux Pays-Bas ?

    Ils vont avoir un référendum sur l’appartenance des Pays-Bas à l’Union Européenne ?

    Ou alors, aux Pays-Bas, il n’y aura plus jamais de référendum sur la construction européenne ?

    Le suspens est insoutenable.

    Si la construction européenne était démocratique, il y aurait 28 référendums, dans les 28 pays membres de l’Union européenne, le jeudi 23 juin 2016.

    Je dis bien : « Si la construction européenne était démocratique … »

    Malheureusement, dans le monde réel, la construction européenne est anti-sociale, anti-populaire, anti-démocratique.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s