Art de la guerre monétaire et économique

Trois petits Krachs et puis s’en vont / Marchés : Opération sauvetage réussie !

Trois petits Krachs et puis s’en vont / Marchés :  Opération sauvetage réussie !

Le nouveau Krach qui est intervenu ces dernières semaines sous la conduite du secteur bancaire est déja oublié ! La défense a été intelligente, bien organisée et surtout dispersée, ce qui a amélioré sa crédibilité. C’est mieux si cela semble naturel.

Comme par hasard on a repris en mains le pétrole, lequel était considéré comme locomotive de la baisse. Peu importe que les annonces de maintien de la production ne signifient rien, l’essentiel était de faire quelque chose, et tout le monde y avait intérêt.

Le pétrole a joué un rôle d’indicateur avancé lors de la reprise en mains : la situation technique était mure.

On a repris en main la locomotive bancaire Euro c’est à dire la Deutsche Bank en annonçant des rachats de soutien de ses titres subordonnés, les autres banques ont prêté main forte, elles aussi avaient intérêt à ce que les choses ne tournent pas au vinaigre.

Le couple Kuroda/Abe a botté le derrière des vendeurs et asphyxié les derniers idiots qui continuent « shorter » les marchés.

Enfin, La Chine a coopéré en annonçant dès la réouverture à la fois une nième stabilisation du Yuan, ce que tout le monde adore, et une création de crédit colossale en janvier d’un demi Trillion.

China Bank Lending

Le tout dans un climat marqué par les attaques contre le cash, dans un climat imprégné de taux négatifs et dans un climat de doute sur la poursuite de la modeste croissance américaine.

Le conjoncturel et le fondamental, tout le monde s’en fiche et c’est à juste titre. Le combat n’est pas là.  Il est entre les autorités et la pesanteur financière : réussiront-elles toujours à s’opposer à la loi de la gravitation ? Voilà la question. Et ceux qui répondent à chaque fois « non », y laissent leurs plumes.

N’oubliez pas que les autorités attendent le renfort de Blucher / Draghi début mars. Rien que le suspense de ce renfort devrait faire tenir tranquille les rebelles et donner aux troupes des autorités, les TBTF, la possibilité de distribuer encore un peu pour s’alléger. Mais ce n’est pas pour autant que l’on passera facilement la zone de résistance qui se trouve autour des 1920 au S&P. On flirte dans ces eaux là en ce moment.

Nous avons dit que les soutiens étaient en rafale, souvenez-vous, nous avons expliqué que c’était la technique des autorités et qu’elle était intelligente. Elles savent travailler les marchés, savent tarter la spéculation baissière et il faut dire qu’elles sont aidées par l’indigence des « shorts » et des commentateurs millénaristes qui ne cessent de crier au loup. Nous indiquons que les vendeurs à découvert se rachètent à tour de bras et que l’indice des valeurs les plus « shortées » à New York est en hausse de 12% sur les plus bas de la semaine dernière ! Ils sont incorrigibles.

Donc l’opération est réussie. On a validé les réflexes de « buy the dip », on a fait perdre beaucoup d’argent aux rebelles et …  Et puis voilà. Et puis voilà car en fait on n’a rien fait qui change quoi que ce soit au monde réel.! On a fait de la manipulation de perception.

Notre opinion:

Rien de changé sous le soleil, nous sommes dans les vaguelettes de surface. Le tout est d’avoir les nerfs solides et une conviction et de s’y tenir. Nous maintenons notre position de fond, à savoir que nous en sommes aux escarmouches, que les vraies choses se passeront en 2017. Ici, on essaie de gérer une transition délicate, certes, mais on garde le contrôle n’en déplaise aux Cassandre.

The Big Issues Facing Fed Chair Janet Yellen

EN BANDE SON

10 réponses »

  1. il me semble que l’objectif était de prendre du cash et ils en ont prient. Maintenant il faut appâter les gogos. Et il y a les dividendes en Mars. Auront’ils fait suffisamment de réserves ?
    Et si s’était les banques qui se sont shoorté elle même ? Se sont elle qui doivent rembourser les QE !

    J'aime

  2. Depuis septembre 2008, pour éviter l’effondrement, toutes les banques centrales du monde injectent des centaines de milliards dans le secteur financier. Mais ces liquidités ne descendent pas en bas, dans l’économie réelle.

    Ces liquidités vont s’investir en haut : dans les actions, dans les obligations d’Etat, etc.

    En clair : ces centaines de milliards ont formé des gigantesques bulles boursières, des gigantesques bulles obligataires, etc, qui continuent de gonfler.

    Depuis septembre 2008, toute l’économie mondiale repose sur ces gigantesques bulles.

    Exemple : la bulle obligataire française.

    – Jeudi 18 février 2016, la France a lancé un emprunt à 3 ans. Résultat : la France va payer un taux d’intérêt négatif ! C’est – 0,31 % ! Les prêteurs vont payer la France sur cet emprunt !

    – La France a lancé un emprunt à 4 ans. Résultat : taux d’intérêt négatif ! C’est – 0,15 % ! La France gagne de l’argent quand elle emprunte !

    – La France a lancé un emprunt à 11 ans. Résultat : taux d’intérêt négatif ! C’est – 0,20 % !

    – La France a lancé un emprunt à 24 ans. Résultat : taux d’intérêt de 0,16 %.

    Source :

    http://www.romandie.com/news/Bonds-la-France-a-emprunte-un-total-de-8496-mrd-EUR-a-moyenlong-terme-jeudi/677806.rom

    En France, plus l’économie réelle s’effondre, plus la France s’endette … plus les taux d’intérêt baissent !

    En France, il y a une différence énorme entre la valeur théorique d’une obligation d’Etat et sa valeur réelle.

    Cette différence énorme, c’est une bulle.

    Quand cette bulle obligataire éclatera, la France tremblera.

    J'aime

  3. oui
    comme en rend compte cette video de keiser
    quelquechose a peut etre changé
    sur le nasdaq: LNKD
    les balances targets francaises(!) en hausse (au détriment italie espagne)
    on sait que les pb type Grèce resurgissent au moment opportun mais la c’est d’une façon assez incroyable car l’allemagne n’en profite pas!

    J'aime

  4. ils sont en train de perdre la main partout

    Donald J. TrumpCompte certifié
    ‏@realDonaldTrump
    New CBS National Poll just out – massive lead for Trump. The Wall Street Journal/NBC Poll is a total joke. No wonder WSJ is doing so badly!
    RETWEETS
    966
    J’AIME
    2 289
    04:26 – 18 févr. 2016

    J'aime

    • apres le wall street journal (pape murdoch) , il se tape le vrai pape (jesuite fort discutable) dans la MEME journée>>>
      Donald J. Trump
      1 h ·
      In response to the Pope:
      If and when the Vatican is attacked by ISIS, which as everyone knows is ISIS’s ultimate trophy, I can promise you that the Pope would have only wished and prayed that Donald Trump would have been President because this would not have happened. ISIS would have been eradicated unlike what is happening now with our all talk, no action politicians.
      The Mexican government and its leadership has made many disparaging remarks about me to the Pope, because they want to continue to rip off the United States, both on trade and at the border, and they understand I am totally wise to them. The Pope only heard one side of the story – he didn’t see the crime, the drug trafficking and the negative economic impact the current policies have on the United States. He doesn’t see how Mexican leadership is outsmarting President Obama and our leadership in every aspect of negotiation.
      For a religious leader to question a person’s faith is disgraceful. I am proud to be a Christian and as President I will not allow Christianity to be consistently attacked and weakened, unlike what is happening now, with our current President. No leader, especially a religious leader, should have the right to question another man’s religion or faith. They are using the Pope as a pawn and they should be ashamed of themselves for doing so, especially when so many lives are involved and when illegal immigration is so rampant.
      Donald J. Trump

      J'aime

  5. autre exemple
    GBL a vendu 0.7% de total à 38e
    j’ignore si c’est du cash extraction (si gbl conserve des calls sur ces 0.7)

    sinon 38e c’est completement nul comme cession!

    J'aime

  6. http://money.visualcapitalist.com/all-of-the-worlds-stock-exchanges-by-size/

    premiere page
    en bas à gauche les 3 capitalisations
    US 40.6% Europe 19.5 Asie 33.3%

    us : on sait que le pricing est trop élevé
    europe: pour un optimiste avec un cac à 4000: ras, mais ne repésente en masse que 19.5%
    asie : personne n’en veut plus (chine tout le monde veut sortir, japon on sait que le marché est rigged ou fondamentalement lié à celui US)

    =>malgré tout ce que les BC peuvent faire: c’est completement mort car les 3 zones sont en réalité synchrones macroeconomiquement

    kyle bass (shot CNY) s’est pris la PBOC en pleine poire, il aurait du la fermer et rester patient, car le chemin va etre long mais en vaut la peine:
    http://www.zerohedge.com/news/2016-02-18/why-chinese-yuan-will-lose-30-its-value

    J'aime

  7. interview plutot surprenante de François Perol
    « « L’année 2016 commence avec un niveau inédit d’incertitude »
    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/journal20160219/lec1_le_grand_entretien/021697500317-francois-perol-lannee-2016-commence-avec-un-niveau-inedit-dincertitude-1201496.php?rppYtp4bvIUEXFEl.99

    http://www.lesechos.fr/journal20160219/lec1_le_grand_entretien/021697500317-francois-perol-lannee-2016-commence-avec-un-niveau-inedit-dincertitude-1201496.php#

    il cite l’algérie : sujet à mon avis censuré en France
    trump , un « certain nombre de ruptures sur le plan politique » migrants
    evoque bien les fintechs
    et les BC

    bravo, c’est à l’opposé de ceo tels que bnp ou GLE ou axa!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s