1984

Les Clefs Pour Comprendre / Mister Market and Doctor Conjoncture : When bad news are good news Par Bruno Bertez

Les Clefs Pour Comprendre / Mister Market and Doctor Conjoncture : When bad news are good news Par Bruno Bertez

Beaucoup s’étonnent encore de l’inversion dans laquelle nous vivons. Elle est pourtant simple et nous la clarifions à nouveau.

Il n’y a nul mystère, simple logique. Nous avons démystifié ce phénomène dès l’an 2000, dans un article qui a fait scandale intitulé » Vive les crises » .

Depuis le mois d’Aout 2015 les mauvaises nouvelles s’accumulent, elles viennent de partout. Certes, il y a des krachs boursiers et la baisse menace. Pourtant à chaque fois, lorsque l’on est au bord du précipice, un sauvetage est opéré, in extrémis. On en encore vu l’exemple il y a quelques jours.

Afficher l'image d'origine

C’est très simple.

Nos systèmes sont des systèmes de fuite en avant, ils ne peuvent plus supporter les ralentissements et encore moins les récessions. Et le Smart money le sait, et même les gens simples non sophistiqués commencent à le comprendre. Si le système ne peut supporter les pauses et récessions, c’est donc « marche ou crève ».

« crève », c’est la déroute apocalyptique, « marche » c’est la stimulation.

« Crève » étant inacceptable, l’alternative est donc la stimulation.

Il y a deux possibilités théoriques de stimulation, la budgétaire et la monétaire.

Les marges de manœuvre budgétaires étant épuisées, il ne reste que les monétaires.

Les monétaires sont considérées comme sans limite dans l’idéologie actuelle puisque l’on peut rendre les taux de plus en plus négatifs et que l’on peut augmenter la taille du bilan des Banques Centrales jusqu’au ciel. En résumé, on peut pratiquer l’avilissement de la monnaie, du crédit et l’inflationniste monétaire ad nauseam.

Donc à chaque fois que les nouvelles négatives s’accumulent et que l’on se rapproche de la déroute, en pratique on se rapproche d’une nouvelle stimulation monétaire. Et le réflexe de Pavlov se déclenche, la communauté spéculative internationale achète et fait monter les prix des assets financiers. C’est ce à quoi nous assistons en ce moment.

Un jour, le réflexe se grippera.

Il donne des signes d’hésitation car contrairement à ce que prétend l’idéologie dominante, il y a des limites à la stimulation monétaire.

Ces limites sont :

  • -Le rendement décroissant des stimulations monétaires.
  • -La montée de l’instabilité financière, les bulles.
  • -La destruction du « business model » des banques.
  • -L’accumulation des créances douteuses chez les emprunteurs pourris.
  • -La fuite des détenteurs de monnaie bancaire et leur préférence pour le cash.
  • -La hausse de l’or face aux menaces sur les banques, sur les dépôts et sur le cash.
  • -L’instabilité du marché des changes.

UN OUTIL POUR MESURER LE « STRESS » FINANCIER FLASHE

https://www.clevelandfed.org/en/our-research/indicators-and-data/cleveland-financial-stress-index.aspx

La Fed de Cleveland a mis au point un outil pour mesurer le stress financier. La Fed de Saint Louis a également un instrument du même genre.

Cet index est très complet, il recouvre :

  • -le credit market
  • -equity market
  • -funding market
  • -real estate market
  • -sécuritisation market

son calcul est quotidien , il est publié à 15h

Selon la Fed de cleveland, si l’index est au dessus de 1,855 on est en période de stress significative , significant stress.

Si on suit notre texte récent sur les « Quand les bad news sont considérées comme good news« , alors l’index de la Fed de Cleveland est un excellent outil  précurseur, il indique … quand il faut acheter le risk sur les marchés !

EN BANDE SON

4 réponses »

  1. .
    en mars 2000 le CFSI était à 0.912 seulement, et, il y a eu ce krach. Le 20 août 2002 il était à 0.79. Le 11/10/2007 le CFSI était à 0.538, et, la chute a commencé. Le 6 mars 2009 il était à 1.853, après être monté à 3.24 le 24/12/08.
    Il y a qqchose qui ne colle pas !!

    J'aime

    • Personne ne vous dit que l’index de stress annonce un krach, au contraire! Il faut le prendre d’abord avec humour et ensuite avec une philospohie « contrarian ». Juste avant de prendre le paracetamol qui va faire tomber la fièvre, vous avez de la temperature. En fait l’index annonce plus surement des mesures de détente que la crise.

      Cet index s’insrit dans l’esprit du rêve de Greenspan, celui qui est analysé dans son ouvrage « the map and the territory » , je cite de mémoire, dans ce rêve il espère modeliser les animal spirits!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s