Art de la guerre monétaire et économique

Nouveau Communisme – Venezuela : Dans le pays qui dispose des plus grandes réserves de pétrole du monde, 1 personne sur 6 doit faire les poubelles pour manger !

A woman member of the opposition to Venezuelan government shows a banner reading "recall hungry" in front of policemen during a demonstration in Caracas on July 27, 2016. Venezuela's opposition called protests Wednesday to demand electoral authorities allow a referendum on removing President Nicolas Maduro from power, a day after the government moved to outlaw the coalition. The opposition is hoping pressure from Venezuelans fed up with the country's deep recession, food and medicine shortages, and mounting chaos will force the authorities to allow a recall referendum against Maduro. / AFP PHOTO / JUAN BARRETO

Le Venezuela est au bord d’une crise humanitaire, mais peu de médias de la presse occidentale ne semblent s’en préoccuper.

Le pays – qui est assis sur les plus grandes réserves de pétrole du monde – est aussi de plus en plus isolé. Le week-end dernier, il a hébergé le 17e sommet du Mouvement des Non-Alignés à Porlamar (sur l’île Margarita). Mais seulement 12 des 100 chefs d’Etat qui avaient été invités à cet événement s’y sont effectivement rendus. Parmi eux on trouvait le président Mugabe du Zimbabwe, le président iranien Rouhani, le président Mahmoud Abbas de l’Autorité palestinienne, le délégué nord-coréen Kim Yong-nam et des officiels de Cuba. 

18 millions de Vénézuéliens ne peuvent pas prendre trois repas par jour

Le pays du président Nicolas Maduro traverse une crise économique, politique et humanitaire d’une gravité sans précédent. Une nouvelle étude du journal Diario de las Americas indique qu’un Vénézuélien sur 6 fait les poubelles des commerces et des entreprises pour trouver de la nourriture.


5 millones de venezolanos comen a diario de la basura EN EL PAIS MAS RICO DE AMERICA LATINA.

Travailler moins pour chercher de la nourriture

6 Vénézuéliens sur 10, soit près de 18 millions de personnes sur une population totale de 30 millions, indiquent qu’ils ne peuvent pas prendre 3 repas par jour, faute de nourriture.

L’étude montre également que près de la moitié des Vénézuéliens doit réduire son temps de travail pour trouver de la nourriture. 89% ont eu peur le mois de manquer de nourriture au cours du mois précédent, et 53% admettent qu’ils se couchent la faim au ventre. 57,8% disent qu’il leur arrive régulièrement de ne pas manger pour nourrir leurs enfants ou leurs parents. Les magasins sont pillés par des gens à la recherche de produits alimentaires.

Par conséquent, de longues queues se sont formées au cours des dernières semaines à la frontière colombienne. Les Vénézuéliens tentent en effet d’aller chercher des produits de base, tels que le sucre et le lait, dans le pays voisin.

Et l’on assiste à un début de fuite des cerveaux : la classe moyenne éduquée tente désespérément de quitter le pays.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s