A Chaud!!!!!

Etats-Unis : Donald Trump a-t-il perdu l’élection présidentielle ?

Le premier débat présidentiel vient de s’achever. Si je devais écouter mes impressions à chaud, je dirais que Donald Trump a échoué ce premier test.

Donald Trump a beaucoup été sur la défensive. Il a pris des coups. Et il n’a pas vraiment contre-attaqué, ou mollement, contrairement à ce que sa réputation et les débats précédents laissaient présager. Il n’a cessé d’approuver Clinton par-çi, d’être d’accord avec elle par-là comme s’il voulait s’attirer un capital de sympathie et effacer sa mauvaise réputation de bulldog.

Hillary Clinton, elle, n’y est pas allée de main morte. Elle a lancé de multiples flèches contre Trump, elle l’a attaqué sur à peu près tous les fronts possibles. Elle l’a accusé de corruption, de racisme, de sexisme, de fraude fiscale, d’incapacité à diriger un pays et j’en passe. Et lui semblait jouer la carte « je vais vous montrer que je suis un gentleman, et non le détestable personnage offensif que j’ai été pendant la primaire républicaine. » Donald Trump a voulu être gentleman tandis que Hillary Clinton l’étripait.

Elle l’a accusé de rendre inquiets les alliés de l’Amérique alors que pourtant le Premier ministre israélien, principal pays allié et plus proche ami des Etats-Unis, a passé plus d’une heure en compagnie de Donald Trump cette semaine et est sorti ravi de cette rencontre. Mais Trump n’a pas réagi, il n’a pas contre attaqué.

Parce qu’il aurait insulté l’islam, elle l’a accusé de s’être mis à dos tous les pays musulmans du Moyen-Orient dont les États-Unis ont impérativement besoin pour endiguer la menace terroriste. Trump aurait pu répondre que le nombre d’attentats n’a jamais été aussi important, malgré sa politique (et celle d’Obama) d’apaisement de l’islam, mais il ne l’a pas dit.

Hillary Clinton a accusé Donald Trump de mépriser les femmes, de les traiter comme des objets, de les insulter, de ne pas leur offrir les mêmes salaires que les hommes à responsabilités égales. Trump aurait pu répondre qu’elle a couvert les coucheries de son président de mari, qu’elle a traîné dans la boue les femmes qui ont déclaré avoir été violées par Bill Clinton. Trump aurait pu dire que Hillary Clinton reçoit sans les avoir jamais dénoncés, des millions de l’Arabie saoudite où la femme n’a pas le droit de conduire une voiture, de sortir sans un chaperon, de disposer de ses biens, ou de son passeport pour voyager. Trump aurait pu rappeler que c’est dans la fondation Clinton que les femmes sont sous-payées, mais il ne l’a pas fait, car il était sur la défensive.

Hillary s’est adressée aux chefs d’État du monde entier, durant le débat, pour les rassurer et leur dire que l’Amérique n’avait qu’une parole et qu’elle comptait. Son message était que celle de Donald Trump n’était pas fiable. Donald Trump aurait pu lui répondre que les alliés trahis par elle : Kadhafi qui a été assassiné, Moubarak qui a été sommé de démissionner, Ben Ali dont la tête a été réclamée, seraient ravis de l’entendre. Mais il n’a pas répondu. Il aurait pu lui répondre que si sa parole était d’appuyer sur le bouton Reset avec la Russie pour qu’ensuite elle envahisse la Crimée et déclenche la guerre en Ukraine, on pouvait se passer d’une telle parole. Mais il ne lui a pas répondu. Il aurait pu lui demander si ce qu’elle appelle respecter sa parole, c’est menacer Assad de représailles s’il dépasse la ligne rouge en usant de gaz chimiques contre son peuple, puis de se coucher quand Assad utilisa les gaz chimiques contre son peuple. Mais ça non Donald Trump ne l’a pas dit.

Hillary Clinton a suggéré que si Donald Trump n’a pas publié sa déclaration d’impôt, c’est qu’il a des choses à cacher au peuple américain. Peut-être ne gagne-t-il pas autant qu’il dit, peut-être doit-il énormément d’argent aux banques, peut-être qu’il fraude et qu’il ne paie pas d’impôts comme il devrait, ou peut-être même qu’il a fait des investissements illégaux, de l’évasion fiscale. Donald Trump aurait pu répondre que la fondation Clinton a encaissé des millions de dollars quand Hillary Clinton était Secrétaire d’État, et que miraculeusement plus de la moitié des gros donateurs privés de la fondation ont eu accès au gouvernement. On appelle cela « pay for play », qui pourrait se traduire par « si tu veux en croquer, tu dois cracher au bassinet. » Mais il ne l’a pas fait.

Hillary Clinton a accusé Donald Trump de vouloir une réforme fiscale pour que lui et sa famille payent moins d’impôts. Il aurait pu répondre qu’elle ne peut pas d’un côté l’accuser de ne pas payer d’impôt, et de l’autre l’accuser de vouloir payer moins d’impôts. Il aurait pu lui répondre que la fondation Clinton n’a jamais été auditée par un organisme indépendant et que c’est louche, il aurait pu évoquer certains faits de corruption choquants mis en lumière par le reportage Clinton Cash, mais il n’a rien répondu.

Donald Trump aurait pu parler des nombreuses casseroles de Hillary Clinton. Il y en a tant qu’il n’avait que l’embarras du choix : la somme astronomique qu’elle a reçue pour une conférence à Wall Street dont elle refuse de révéler le contenu, ce qui se cache derrière la décision d’avoir installé un serveur privé d’email, sur le fait qu’elle disait avoir un seul BlackBerry pour des raisons pratiques et un seul ordinateur, alors que le FBI en a recensé 14 et qu’ils ont tous disparu de la circulation – où ont été détruits à coups de marteau, sur le fait qu’elle a déclaré qu’aucun message top secret ou confidentiel n’a transité par ses emails non sécurisés, et que le directeur du FBI a dit qu’elle a menti. Ou que sous le coup d’une commission d’enquête, elle s’est rendue coupable de destruction de preuves au point que cinq de ses collaborateurs ont plaidé la protection derrière le 5e amendement ou l’immunité contre la fourniture de renseignements gênants pour ne pas terminer en prison, mais Donald Trump l’a à peine évoqué.

Oui, je pourrais dire que selon mes impressions, Donald Trump a échoué lors de ce premier débat devant près de 100 millions de personnes, et surtout devant les indécis et les indépendants dont l’élection dépendra.

Je pourrais le dire, mais je ne le ferai pas pour une simple raison : lors du premier débat, l’été 2015, qui a réuni un record de 25 millions de téléspectateurs, mon impression était que Donald Trump n’avait pas été à la hauteur. Et les Américains ont massivement contredit mon impression en le propulsant en haut des sondages, et jusqu’à la présidentielle.

Le dernier sondage national publié avant le débat, le sondage de Blomberg, donnait à Trump un avantage de 2 points sur Clinton à 43 contre 41.

Mon conseil : ne tenez pas compte de ce que j’ai écrit ci-dessus. Demain, les sondages diront qui a remporté ce débat, c’est cela qui vaut.

 © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://www.dreuz.info/2016/09/27/donald-trump-a-t-il-perdu-lelection-presidentielle/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

8 réponses »

  1. Bonsoir,

    Première réaction, ce débat était le premier d’une série de trois. Chi va piano, va sano. Attendons donc les deux autres pour affiner les jugements. Les médias français traditionnels ne sont pas d’une grande utilité pour comprendre les enjeux de cette élection qui, je le pense, devrait nous révéler quelques surprises. Trump fait peur à l’establishment qui soutient Mme Clinton. Plus on approchera de cette échéance, plus cette peur se manifestera. Jusqu’à quel point se manifestera-t-elle, là est la question. Qu’elle dépasse un point de non-retour et elle signera la victoire du méchant officiel. Ce matin, André Bercoff était l’invité de Stéphane Soumier. Il est un des rares français à avoir rencontré Trump. Il en a même écrit un livre «  »Donald Trump, les raisons de la colère ». Autant dire que son point de vue est un peu plus sérieux que les commentateurs de Saint Germain des prés. Ce qu’il dit est là: « Présidentielle américaine: Ce qu’il faut retenir du débat Clinton-Trump – 27/09 » (http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/replay/good-morning-business/).
    « La campagne de Trump nous raconte une histoire attachante : le type en qui personne ne croyait qui finit par gagner en battant tous ses adversaires les uns après les autres. Hollywood en fera un film grand public. La campagne Clinton nous raconte une histoire à mourir d’ennui : la nana qui va gagner à l’usure, parce qu’elle a suffisamment attendu et que maintenant c’est son tour. » nous déclare Franck Boizard dans son dernier billet (http://fboizard.blogspot.fr/2016/09/trump-t-il-perdu-le-premier-debat.html) or l’Amérique est d’abord le pays du rêve, pas de l’ennui. Il cite dans son billet le blog Dilbert où Scott Adams écrit: « Trump was defensive, and debated poorly at points, but he did not look crazy. And pundits noticed that he intentionally avoided using his strongest attacks regarding Bill Clinton’s scandals. In other words, he showed control. He stayed in the presidential zone under pressure. And in so doing, he solved for his only remaining problem. He looked safer. By tomorrow, no one will remember what either of them said during the debate. But we will remember how they made us feel. » Alors, attendons demain.

    Bonne soirée

    J'aime

    • Chi va piano, va sano

      oui
      contre toute attente, il s’est bridé, je suis sur le q

      ce mec est un maitre, auncun interet de la defoncer maintenant:
      il doit rassurer (les blacks…les bernies
      il la laisse crever elle même (elle est tombé dans le panneau en ne restant pas humble :elle riait or les americains n’ont plus envie de rire

      (assange va faire le sale boulot/…

      il reste bas au dessus de 50% (>51% c’est deja gagné et va monter en prenant a revers a la fin par surprise /blacks hispaniques / les bernies)

      J'aime

  2. L’impression que nous avons de ce débat est fortement influencé par la charge violente des médias officiels qui n’ont cessé de clamer que Trump avait perdu le débat n’hésitant pas à s’appuyer sur le sondage bidon de CNN réalisé en majorité sur des démocrates. C’est la haine qui parle, pas l’objectivité
    J’ai regardé beaucoup de sondages sur des sites internet, certains donnaient Hillary gagnante mais beaucoup d’autres donnaient le Donald
    Sur l’impression que j’ai eu du débat, outre le fait que le commentateur a tout tenté pour avantager Clinton et les fautes de traductions car j’avais choisi une chaine française pour ne pas le voir sur CNN en qui je n’ai aucune confiance, je pense que c’était très serré, je dirais presque match nul.
    Je n’ai pas eu l’impression que Clinton gagnait.
    La différence se fera à mon avis sur ce qui affecte le plus la vie quotidienne des américains, l’économie, la menace terroriste et je pense que Trump a été plus fort sur ces points là.
    Certains éléments qui avaient une importance lors des primaires deviennent secondaires pour ce qui est la finale de l’élection avec le destin du pays en jeu.
    Je pense que beaucoup se foutent complétement de la déclaration d’impôts de Trump.
    Sur les points qui concernent l’avenir économique et politique du pays, je dirai avantage Trump.
    Je pense aussi que Trump était sur la retenue pour ne pas faire une fausse manœuvre, ce n’est qu’un premier débat, les deux autres vont être plus importants.

    J'aime

    • en body langage trump a gagné
      il a miontré qu’il pouvait etre serein (0 prepa il l’a dit expres)

      holt a grillé les medias us et ai tombé dans le panneau

      J'aime

    • il pourrait même faire en sorte de manquer les deux autres debats tout en la defoncer sur FB ou twitter ou en meeting
      pour laisser penser debats = media mainstream = poop

      J'aime

  3. On peut aussi se poser la question : Monsieur Trump veut il vraiment être président au point de vendre son âme ? Il ne doit rien à personne en cela aucun ascenseur à renvoyer au contraire Madame Clinton doit beaucoup à des personnes où des pays peut recommandable tout ces gens où groupes d’influences attendent avec impatience le retour sur investissement. Tout comme notre classe politique ils se battront becs et ongles pour pouvoir rembourser en retour d’ascenseur, on pourrait presque croire que leurs vies en dépendraient allez savoir ??

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s