A Chaud!!!!!

Media Mainstream contre Mainstream : exceptionnellement, j’ai suivi le dernier débat des primaires… Par Bruno Bertez

Media Mainstream contre Mainstream : exceptionnellement, j’ai suivi le dernier débat des primaires

cxiipgsxaaadjlmcxot3mhveaeqden

Par Bruno Bertez Le 18 Novembre 2016

En temps normal, je ne suis pas ce genre de spectacle, tant j’ai honte.  Je me sens presque responsable de la médiocrité de mes pairs journaliste et du personnel politique. Je préfère lire tranquillement les comptes rendus et les analyser sans colère. La télé me met en rage.

cxil6shw8aew7fa

Hier j’ai fait exception. Pourquoi ? Peut-être est-ce à cause de l’évènement que constitue l’élection de Trump, j’ai voulu voir ce que cela changeait dans le paysage politique français. J’ai voulu voir si le coup de tonnerre en avait réveillé quelques-uns.

Le spectacle était d’une incroyable médiocrité. Comment peut-on laisser l’enjeu d’une élection entre les mains d’un Pujadas, c’est un mystère ? Il est incapable de dépasser les poncifs, de dépasser le superficiel, de sortir quoi que ce soit d’utile de la part des candidats.

Pujadas est non seulement incapable de poser une problématique, mais ensuite de pousser les candidats dans leurs retranchements pour les faire accoucher de leurs différences. D’ailleurs on voit bien qu’il ne les écoute pas, tout occupé à se poser la question : « est ce que je suis bon ? »et à préparer la suivante.   Honte à la direction d’une chaine nationale qui tolère, voire encourage cela alors que les enjeux sont importants, alors que la situation est grave, avec « les populistes, les barbares, les braillards aux portes du pouvoir », pour parler comme l’establishment.

Avez-vous entendu une seule question sensée, pertinente, adéquate sur la problématique que tous les grands pays sont en train d’aborder, avez-vous entendu une question clairement formulée sur la ligne de partage qui se dessine dans nos sociétés entre les globalistes et les nationalistes ? Nationalistes pris au sens de caractère de ce qui est national ? Non, rien !  Le porte-parole du peuple, son intermédiaire, passe à côté de tout et surtout de tout ce qui est essentiel.  Il vend sa camelote, il fait son travail de relations publiques, lequel consiste à faire pénétrer dans la tête du public, ce que les élites veulent y ancrer.

On attend d’un intermédiaire de la démocratie, d’un médiateur entre le peuple et les corps constitués qu’il fasse émerger, qu’il clarifie, qu’il porte à la conscience politique des citoyens tout ce qui est important. Caché, complexe, mais essentiel. Il doit justifier ses prébendes, son statut privilégié d’improductif, face à tous ceux qui travaillent et produisent pour qu’il puisse jouer les fous du roi. On attend un peu de décence. Et même de la gratitude, pas du mépris.

Le bouquet a été la question qu’il avait manifestement envie d’escamoter, sur la thématique européenne. C’est une caricature. Il ne pose pas les questions que le vrai peuple se pose, non il pose les questions à l’intérieur du cercle des pseudo élites ; il se croit de leur monde et donc les questions qu’il pose ne sont pas celles qui intéressent le peuple souverain, ce sont celles que les élites se posent entre elles.

Est-ce que le peuple souverain se pose la question de savoir comment sauver la construction européenne ? Non, archi non. Le peuple souverain se pose la question de son sort, le sien ; de ce qui déconne, de ce qui scandalise, de ce qui dysfonctionne.

Le peuple veut savoir ce que l’on propose pour que tout cela cesse. Il veut savoir quand il va pouvoir reprendre son destin en mains, quand les élites et les Pujadas vont cesser de prétendre qu’ils savent mieux que lui ce qu’il lui faut.  Et c’est à cela qu’il veut des réponses. Que fait notre Pujadas, il passe les plats comme un larbin, il pointe ses questions sur ce thème : comment sauver la Construction Européenne? Il clôt, il enferme la problématique. Comment sauver le projet des élites ? Et là, bien sûr se démasque son virait visage, on voit de quel côté il est !

La seule question qui vaille, c’est : comment aider les peuples qui aspirent comme les britanniques et les américains, à reprendre leur destin en mains, comment satisfaire les demandes des peuples qui s’asphyxient, qui grondent, qui sont prêts, pour peu que les élections ne soient pas truquées, à balayer toute cette clique narcissique. Comment faire cela pacifiquement, politiquement, de façon républicaine diraient certains.

Les question de l’Europe, du globalisme , de l’immigrationnisme , de  la politique étrangère, des guerres à répétition, de l’islamisme, du  terrorisme, tout cela divise les Français. Ils se montent les uns contre les autres ; la question de la guerre civile se pose. Mais elle est escamotée, on fait l’autruche. On déclame, on proclame une unité qui n’existe plus. On n’en peut plus des Juppés, des NKM, des Macrons qui se proclament candidats d’une unité bidon. Il faut les démasquer, les mettre à nu, montrer qui ils sont, pour qui ils roulent !  La question c’est : comment rendre le pouvoir aux peuples, comment leur permettre de retrouver un avenir, une confiance, une fierté, une dignité ! Comment réconcilier les Français avec eux même, avec leur histoire et leur permettre de construire ensemble et avec ceux qu’ils auront choisi d’intégrer, un avenir consensuel.

Mais tout cela, nos zozos passent à côté , ils ne vont pas chez Prisunic et ils n’achètent pas de pains au chocolat, non, ils se masturbent  entre eux.

Dans la salle qui abrite leur partouse, Pujadas leur tend les miroirs.

DSK était moins obscène.

cxkyo_jweaacem5

EN BANDE SON : 

 

2 réponses »

  1. TIRONS LA CHASSE D’EAU!

    « Les questions de l’Europe, du globalisme , de l’immigrationnisme , de la politique étrangère, des guerres à répétition, de l’islamisme, du terrorisme, tout cela divise les Français. Ils se montent les uns contre les autres ; la question de la guerre civile se pose. »

    Considérant que Zemmour avait mis les pied dans le plat, je considère qu’ils n’ont pu ignorer cette épineuse question de la guerre civile.
    Le fait que cette question n’est jamais abordée directement, ni meme en filigrane suggérée par des voies détournées, suppose 2 possibilités:

    – la question est taboue en public mais discutée dans le cercle restreint de l’entre-soi… en particulier dans ces réunions précieuses du Siècle ou la pensée unique s’élabore comme une stratégie en couches successives et que les faiseurs d’opinion s’accordent pour faire entendre une narrative bien huilée et balisée au peuple des prolos comme de ces intellos nourris à la presse papier subventionnée.

    -La question du ressentiment du peuple est ignorée, en fait, elle ne peut décidément pas percer ce filtre opaque que leur aveuglement mental a dressé entre leur condescendance de petits marquis et la situation de ce peuple de sans-dent à qui n’est donné que des miettes de vérités puisque considérés comme de simples idiots consommateurs utiles et meme inutiles que l’on manipule instinctivement, en leur nom, génération après génération, conditionnant toujours leurs vues, leurs dires, leurs choix jusqu’à leur imaginaire.

    Les questions essentielles… sont nos problèmes, quant à leurs problèmes de classe dirigeante ce n’est pas de tout faire pour que l’on saisisse bien les outils discriminateurs de la complexité du monde, mais bien de penser le monde tel qu’ils entendent nous le faire croire.

    Or, cette manière d’agir prendra bientot fin, car à nous mentir sur tout on finit par se mentir à soi-meme, si bien que l’arroseur se trouve arrosé… voyez Trump vilipendé par des médias en ordre constellaire de bataille, voyez les agités de l’establishment à l’unisson, comme nous les vimes chez nous, TOUS  » Je suis charlie », nous precher la bonne attitude républicaine avec la petite larme compassionnelle au coins de l’oeil.
    Les médias US se sont pris une gifle magistrale, en France et de manière aussi ridiculement identique, le Brexit leur avait fait l’effet d’une douloureuse hémorroide apparue là ou on ne l’attendait pas.

    Ils ne ménagent pas leurs efforts pour maintenir la France Potemkine et ils iront jusqu’à nous foutre dans des centres de reconditionnement afin que notre cerveau soit purifié de toutes ses scories lumineuses qui nous empechent de confondre des vessies avec des lanternes.

    Ils sont en danger!… mais la majorité de cette minorité cléricale l’ignore, en fait ils ont tissé un tel barrage psychologique entre ce qui se dit et s’entend venant de la rue que leurs oreilles chastes n’en peuvent supporter l’écho… car, ce ne sont que des rumeurs pour eux, rumeurs infondées venus d’au de la du périph’… un univers parallèle ou dit-on vivraient encore des français gentils se demandant si ils ne sont pas eux meme étrangers dans leur ville.

    Le français des mégalopoles est cet indigène amérindien d’hier subissant, par vagues, une colonisation de remplacement au nom d’une civilisation qui lui était inconnue mais qui prétendait etre envoyé par Dieu pour son bien… ce qui justifie tout, meme le crime génocidaire.

    Le français, c’est aussi cet immigré totalement intégré, aimant et comprenant la France qui l’a acceuillis, il y a fort longtemps et qui voit tout ce lent chaos comme une dénaturation sensible de son environnement proche.
    Tous ces francais sont unis et soudés face au meme constat, usant plus ou moins du meme langage, celui du dépis et de la révolte: le pays s’enfonce dans un marasme dont ils sentent bien que les conséquences vont se payer chers. Les griefs sont si nombreux et divers qu’on en perdrait son latin (s’il nous avait été seulement donné de l’apprendre) mais ils convergent tous finalement dans une meme direction: Nos Politiques!!.

    Alors OUI, il viendra ce temps ou il nous faudra « balayer toute cette clique narcissique » et la révolution est toujours le chaudron bouillonnant d’un nouvel ordre.

    J'aime

  2. Absolument totalement d’accord avec vous ….cette clique, cette caste , cette pieuvre qui nous étrangle, qui à pour projet et’ou solution finale…notre éradication ..éradication identitaire,culturelle,,bref pour faire court obsolescence programée de ,notre humanité,
    Ce sera eux contre nous et non pas une guerre civile ethno-religieuse même si ils utilisent deja leurs créatures et alliés objectif islamistes – lumpen prolétariat des quartiers pour foutre le chaos en Europe
    Ils se serviront de toutes les armes imaginables …et les autres..ils vont nous en pondrent des scénarios sidérants…tout ce que » l’inconscient collectif ».façonné par eux peut imaginer
    Ils vont le réaliser!
    C’est pourquoi je ne crois plus à RIEN de ce qui est dit sur les médiazofficiels ni même à ce que je pourrais voir « apparaitre » dans le ciel ou ailleurs…les moyens technologiques qu’ils ont sont colossaux ..
    HG Wells à écrit le guerre des monde
    Orson Welles l’a trés bien fait vivre dans les années 50…
    Les écrivains dit « de science-fiction  » annoncent clairement le programme…
    Le temps est venu de leur défaite ce sera un long combat « le temps long de l’histoire »
    Mais il s’organise sacrément.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s