A Chaud!!!!!

Souverainisme vs Mondialisme : Steve Bannon, principal conseiller de Trump : « Je suis un nationaliste économique » – Trump vient de mettre une nouvelle grosse claque aux élites !

Steve Bannon, principal conseiller de Trump : « Je suis un nationaliste économique »

cxfwltmwgaa9_56 cxlftgfuuaakhff

Le succès de Donald Trump tient en grande partie au sentiment d’abandon des classes moyennes américaines, dont les emplois ont été délocalisés par millions dans les pays émergents. En effet, comme Jean-Michel Quatrepoint le décrivait très bien en 2011, la ploutocratie mondialiste a organisé un gigantesque transfert de richesses vers les pays à bas salaires. Ce transfert résultait « d’un pacte tacite entre le parti communiste chinois, Wall Street et les multinationales, fonctionnant pour le plus grand profit de ses membres ». Conséquence de cette trahison : entre 1990 et 2010, les multinationales n’ont pas créé un seul emploi industriel sur le sol américain. On voit donc l’ampleur de la tâche qui attend Trump, mais aussi la chance historique qui s’offre à lui : s’il réussit à relocaliser une grande partie de ces emplois aux Etats-Unis, il aura rempli sa mission et passera pour un héros aux yeux de ses compatriotes. OD

conseiller-de-trump-nationaliste-economique

« Steve Bannon a assuré qu’il n’était pas un partisan de la suprématie blanche mais «un nationaliste économique» qui voulait bâtir un «nouveau mouvement politique» sur la base de grands travaux créateurs d’emplois.

«Je ne suis pas un suprématiste blanc, je suis un nationaliste, je suis un nationaliste économique», a déclaré dans un premier entretien depuis sa nomination Steve Bannon, ancien patron du site d’information Breitbart et ex-directeur général de la campagne de Donald Trump.

this-is-why-they-hate-steve-bannon

«Comme le populisme d’Andrew Jackson, nous allons bâtir un mouvement politique complètement nouveau», explique-t-il, en référence à l’ancien président des Etats-Unis (1829-1837) qui se voulait le défenseur de «l’Américain ordinaire», à l’origine d’une loi forçant les Amérindiens à quitter le pays.

«Tout est lié aux emplois», insiste cet ex-banquier et ancien producteur de film dans un entretien publié le 18 novembre sur le site du magazine professionnel de cinéma Hollywood Reporter.

dick-cheney-darth-vader-satan-thats-power_-steve-bannon

«Les conservateurs vont devenir fous. Je suis celui qui pousse un plan de grands travaux de milliers de milliards de dollars. Avec des taux d’intérêt négatifs dans le monde, c’est la meilleure occasion de tout reconstruire.»

Le président élu Donald Trump a promis un grand plan d’investissement, d’environ 550 milliards de dollars, pour relancer la croissance et rénover des infrastructures «négligées pendant trop longtemps», rare proposition du populiste saluée par le FMI, la banque centrale américaine (FED) et les Démocrates.

Selon Steve Bannon, artisan dans la campagne de Trump d’une dénonciation des élites politiques et financières, «les mondialistes ont détruit la classe ouvrière américaine et ont créé une classe moyenne en Asie». «La question maintenant concerne les Américains qui essaient de ne pas se faire n*quer», a-t-il expliqué.

«Si nous y arrivons [au plan de grands travaux] nous aurons 60% des voix des Blancs, 40% des voix des Noirs et des Hispaniques et nous gouverneront pendant 50 ans», assure-t-il.

«Ce sera aussi enthousiasmant que pendant les années 1930, plus grand que la révolution Reagan, les conservateurs avec les populistes dans un mouvement économique nationaliste.»

Il s’en prend aussi à «la bulle des médias […] symbole ultime de ce qui va mal avec ce pays. C’est juste un groupe de gens qui se parlent à eux-mêmes et qui n’ont aucune idée de ce qui se passe».

Celui qui est considéré comme l’homme de l’ombre de Donald Trump estime que «l’obscurité, ça a du bon». «Dick Cheney. Dark Vador. Satan. C’est le pouvoir. Ça nous aide seulement quand ils [la gauche et les médias] se trompent. Quand ils sont aveugles à propos de qui on est et ce que nous faisons.»

La nomination de Steve Bannon au sommet de l’Etat fédéral a été dénoncée par les associations antiracistes et certains démocrates, qui ont rappelé sa nostalgie pour le drapeau confédéré, emblème historique récupéré par ceux qui continuent de professer la suprématie des Blancs, ou ses propos dénonçant l’immigration et le multiculturalisme ».

Source : RT en français, le 19 novembre 2016

By Jean-patrick Grumberg, www.dreuz.info 19 Novembre 2016

Sofia Rodriquez, employée de Ford sur la ligne de production de la Lincoln MKC de Louisville, va conserver son travail et continuer à pouvoir offrir à ses enfants une bonne éducation. Elle est heureuse d’avoir voté républicain pour la première fois. Photo : Sam VarnHagen/Ford Motor Co.

Des millions d’ouvriers, qui avaient deux fois voté pour Obama, cette fois votèrent pour Trump, et lui donnèrent la victoire, à la fois dans cet Etat ouvrier, et à la présidence des Etats-Unis.

Joignant les promesses à la parole, une chose que chaque Français sait qu’il ne verra pas de son futur président quel qu’il soit, Donald Trump a déjà obtenu de William Ford Jr, lors d’une conversation téléphonique, que le constructeur ne déplace pas la production du luxueux SUV Lincoln MKC de Louisville vers le Mexique.

cxg4g_tuaaeqa_k

Dans un communiqué, Ford a déclaré :

« nous sommes encouragés du fait que le président élu Trump et le nouveau Congrès vont mettre en place une politique qui va améliorer la compétitivité des Etats-Unis et nous permettre de maintenant la production de ce véhicule ici en Amérique. »

Ford emploie environ 4 700 personnes dans son usine de Louisville.

cxlbhsrusaatfhi

Pourtant, dix jours après sa victoire, les journalistes et les élites n’ont toujours rien compris, et ils continuent de jongler avec des termes abstraits comme populisme, candidat qui divise et salivent toujours de la victoire numérique de Clinton au vote populaire. Pauvres gens.

J’ai par hasard attrapé une conversation de ce niveau zéro hier sur BFM business, où des « experts économistes » qui depuis un an prédisent que Trump sera facilement battu, et l’ont observé réussir tout ce qu’il a prévu, expliquer avec condescendance et arrogance que « les petits Chinois vont punir l’Amérique si Trump ose rapatrier une partie de la production vers les Etats-Unis ». Vaines petites têtes d’œuf, BFM ferait mieux d’inviter des gens sérieux, et non des experts en Trump bashing. Je suppose qu’il en existe.

Mais tous les journalistes ne sont pas moralement dépravés. Voici ce qu’une journaliste démocrate a déclaré au micro de Fox news :

« Beaucoup de démocrates, moi y compris, ne sommes pas là à nous demander comment nous allons manger demain. Nous sommes invités à la télévision, nous parlons à la radio, et nous expliquons pourquoi Obamacare est formidable, pourquoi il offre une couverture santé à des millions de personnes. Mais Obamacare ne fait pas une ponction sur une grosse partie de mon salaire au point où je dois faire un choix entre payer Obamacare ou permettre à ma famille et mes enfants de manger à leur faim. Tous mes collègues journalistes et experts, y compris moi-même, sommes tombés dans ce travers et j’assume une totale responsabilité pour moi-même.

Nous avons parlé de l’économie, comment l’économie s’est améliorée sous Obama, mais pour des millions de gens, cette amélioration n’a pas mis de nourriture sur leur table.

Nous les démocrates, nous avons tenu un discours qui parle aux élites, et puis un jour, j’ai réalité que ces élites sont totalement déconnectées de la réalité des gens modestes.

Et il en va de même pour les artistes qui soutiennent les démocrates. »

paris-against-trump-quelques-centaines-d-americains-defilent-a-paris-contre-les-valeurs-de-donald-trumpcxmwfdjweaaw0gy

Samedi 19 novembre, des lobotomisés vont marcher à Paris pour protester contre le fait que Donald Trump va redonner du travail à des millions d’Américains, et rendre à l’Amérique sa grandeur. Ils feraient mieux d’aller prendre l’air et se promener en famille dans la forêt.

Mais je comprends que pour les marionnettistes qui manipulent ces petits soldats vidés de leur substance humaine et ont organisé la manifestation, c’est l’occasion rêvée de vérifier que le lavage de cerveau fonctionne bien.

 © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

France : qui est derrière la manifestation contre Trump à Paris ?

30888198591_53c3704940_b

58304464c36188ca1e8b47f4Des français (?) qui arborent des pancartes en anglais. Le travail de sape de l’ambassade U$ à Paris… Un certain Youssef al-Mughrabi, porte-parole du groupe ParisAgainstTrump, est à l’initiative de la manifestation…Ce type n’est pas citoyen français, il semble être jordanien, étudiant aux USA et vivant à Paris pour le moment. Et voilà ce qu’on peut trouver sur sa page par exemple… un « amoureux de la France ».15078862_10154762704256458_3302429644016461683_nA Paris. Les slogans sont encore tous en anglais. Suscitée par la Fondation Soro$, cette manifestation organisée par des étrangers et des apatrides sous prétexte de s’en prendre à Trump vise à tester la réaction des bobos et des français de diverse texture en 2017…15134646_1696178310696825_7182798723666090314_nEt les thèmes. La Gauche révolutionnaire, c’est Soro$, la Haute finance transnationale, les apatrides de tous les pays. La gauche révolutionnaire, c’est les vendeurs d’immeubles à la découpe et les trafiquants de migrants. La Gauche révolutionnaire arbore le logo de Soro$ ! Leur compte tweeter est parlant : https://twitter.com/GR_CWI_France (…) En fait les Sansfrontiéristes veulent détruire les Etats-Nations pour imposer le pouvoir des féodalités financières transnationales et des aréopages mondialistes. En Europe, la France est leur cible privilégiée…Source : – https://www.facebook.com/profile.php?id=100009140182723&fref=tshttps://www.facebook.com/youssef.almoghrabi

cxqrbc1xgaaeatg

EN BANDE SON : 

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s