1984

Islamomondialisme – Douce France : Juppé or not Juppé ? NOT Juppé ! Remarques de Charles Gave…

 Le premier tour des primaires de la droite a placé François Fillon en tête, très largement. De ce vote, les médias n’ont voulu retenir que l’élimination de l’ancien président Sarkozy, mais non la signification de cet autre fait qui me paraît décisif : le candidat des médias et de la formation gouvernementale a été largement devancé par François Fillon.

Ce faisant, les médias, agissent, une fois encore, comme une force politique militante, ici au service d’Alain Juppé qu’ils espèrent voir arriver en tête du second tour. Ils agissent, au profit d’Alain Juppé, pour les mêmes raisons qu’ils ont, jusqu’au bout, coûte que coûte et hors de toute raison, choisi Hillary Clinton et caché ses turpitudes (financements qataris et saoudiens de sa campagne électorale, liens directs avec les Frères musulmans, corruption multiforme, irresponsabilité grave confinant à la trahison pure et simple dans la gestion de ses mails ministériels et des informations sensibles reçues dans le cadre de ses fonctions gouvernementales, connivences d’institutions de l’Etat pour ne pas la déférer devant la justice…).

Un ami proche appelle Alain Juppé, le «Hillary Clinton bordelais». En effet, comme celle qu’il appelle la «Juppé new-yorkaise ou californienne», le maire de Bordeaux est un homme lige des Frères musulmans. La Légion d’honneur pour Tareq Obrou n’est qu’une, parmi quelques autres, déclinaison exprimant, sinon l’allégeance, du moins l’indifférence envers les actions néfastes de la secte.

cw4r9osweaafh7t

La Juppé US est directement cornaquée par les Frères musulmans, par le canal d’une jeune femme —dirigeant son cabinet— fille d’un dignitaire de la secte ; tandis que le Clinton bordelais partage une solide amitié avec Tareq Obrou, un Frère musulman fin tacticien, maître de la manœuvre que l’on nomme taqqyya. Résultat cependant : l’opinion bordelaise est régulièrement remuée par un projet, —réel ou fantasmé—, de construction d’un pharaonique «centre culturel» au profit de la secte al banniste.

On évoque moins l’halalisation généralisée et déjà ancienne des cantines scolaires publiques bordelaises.

Ceux qui ne partagent pas les empathies juppéennes, disent que le projet réel ou supposé de «centre culturel» musulman bordelais devrait en fait permettre de mener, beaucoup plus largement, une agit-prop de l’islam politique visant à transformer, en profondeur, la civilisation produite en France par deux mille ans de développement politique, économique et culturel.

Les Frères musulmans, si proches du duo virtuel Clinton-Juppé, ont, il y a quelques décennies réactivé l’islam djihadiste —l’islam combattant, ici où là armé— poursuivant l’objectif de réaliser une unification de l’humanité sous la botte absolutiste et hégémonique de la charia.

C’est dans ce cadre qu’ils ont déclaré la guerre totale, la guerre sans compromis possible, le 29 novembre 1948 ; ils ont promis des flots de sang pour anéantir, jusqu’au dernier, les Juifs ayant eu la prétention «blasphématoire» de restaurer l’antique Etat souverain du peuple juif, là où il se trouvait, —(enfin sur 30 à 40 % de ce qu’était la Judée détruite par les Romains, comme Etat, et débaptisée par eux après la grande révolte de 135, pour se retrouver affublée d’un nom provenant de celui des Philistins ; les Philistins étant une branche des groupes de nomades maritimes égéens appelés «peuples de la mer»)– et où le sous-sol restitue régulièrement la longue existence des Hébreux, celle des Philistins sur la côte sud du pays —là où le Pharaon Shéshonk les fixera—, mais pas celle de «Palestiniens» où que ce soit.

Les amis de Clinton et de Juppé n’ont pas fait que déclarer une guerre sans fin aux Juifs de la Palestine mandataire refusant la dhimmitude et rendant son nom d’origine à un bout du pays des aïeux.

En 1954, de leur «petit» djihad mondial sortira une guerre d’un demi-siècle contre les populations négro-africaines soudanaises de croyances chrétiennes ou animistes. Les unes comme les autres étant sommées d’accepter le règne sans partage de la charia, ou la mort. Plusieurs millions de Soudanais, animistes et chrétiens, y laisseront la vie. La partition du Soudan n’a pas fait cesser les exactions djihadistes génocidaires de Khartoum et des disciples de la secte. Le Darfour reste ainsi un des lieux des violences sans nom inhérentes, consubstantielles, au process d’imposition de la charia.

Les pleureuses, défilant aux USA sous l’égide des organisations de l’aventurier Soros, dénoncent le méchant raciste Trump. Ces pleureuses oublient que ce n’est pas Trump qui, en fin de compte, a permis de transformer en couteau sans lame la mission du tribunal pénal international devant lequel devait être déféré le génocidaire en chef des djihadistes de Khartoum. Résultat des années Clinton-Obama : Trois à quatre cent mille victimes darfouries noires, vieillards de tous sexes, hommes, femmes et enfants, massacrés par les «cavaliers» Jenjawid. Mais tout cela ne compte pas ; tout cela n’est somme toute pas si grave puisque c’est un fruit du djihadisme des bons amis Frères musulmans.

Les pleureuses veulent casser la constitution américaine, pour que la créature des Frères musulmans l’emporte, et ces gens se disent démocrates et «antiracistes», ils se prétendent amis des noirs… Qu’est-ce que ce serait s’ils n’étaient pas démocrates, s’ils n’aimaient pas les noirs et se déclaraient racistes ! Mais peut-être que les nombreuses victimes du djihad contemporain sorti des laboratoires des Frères musulmans ne méritent pas qu’on les plaigne et moins encore qu’on s’intéresse à leur sort ?

Alors, monsieur le second au premier tour de la primaire de la droite, persistez-vous dans votre refus de savoir ce que disait et ce que faisait ou cautionnait votre bon ami Frère musulman Tareq Obrou ?

cw63fiawgaaypwx

 © Szyja Waldman pour Dreuz.info.

PS le duo Juppé Obrou a trouvé son témoin de moralité ; il s’agit d’Ascot junior. Dans un article, le voilà qui charge, sabre au clair, contre la «fachosphère» qui veut assassiner le brave Juppé, en l’accusant d’un crime imaginaire de crypto frérisme (l’expression frérisme est de ce défenseur de la bonne moralité de Tareq Obrou et de ses semblables)

cwud2xbxgaamvge

(Vidéos) François Fillon déclare que « Le totalitarisme islamique est comparable au nazisme » et veut la dissolution des Frères Musulmans

15181345_801335940006820_7427668430995515871_n

francois_fillonNous renouvelons notre appel à voter pour François Fillon au second tour des primaires. Depuis le départ notre seul objectif est de barrer la route de l’Elysée au candidat soutenu par les Frères Musulmans, la gauche et les médias. Soutient des Frères Musulmans qui lui a permis d’arriver en tête en Seine-Saint-Denis. Un fait soigneusement caché par l’ensemble des médias français. Quant à notre soutien pour François Fillon il ne préfigure en rien de notre attitude pour l’élection présidentielle. Il est encore trop tôt pour se déterminer à ce sujet.

Et pour ceux qui voudraient absolument voter pour Alain Juppé nous leur conseillons de visionner cette vidéo avant de faire cette connerie.

 Certains disent que monsieur Juppé serait plus « libéral » que monsieur Fillon.

Prétendre nimber l’un ou l’autre des deux candidats sous le halo du libéralisme est se foutre du monde !

D’abord parce que celui qui le fait se croit à l’évidence capable de décerner des brevets de libéralisme.  Or quand on voit l’état dans lequel est notre pays on se demande ce qui donne le droit a quiconque de se réclamer comme Liberal tant tous les libéraux en France ont lamentablement échoué en politique depuis au moins trente ans.

Ensuite parce que le pays n’a pas besoin d’un « libéral » mais d’un homme qui aurait les trois qualités suivantes :

  • Est ce un homme d’honneur ?
  • Est ce un homme compétent?
  • Est ce un homme qui apprend par ses erreurs?

A ces trois questions, je dois répondre par un non sans nuances en ce qui concerne monsieur Juppé.

  •       Homme d’honneur: En aucun cas. Il a un casier judiciaire. Imaginez l’effet sur la magistrature ou la gendarmerie, ou l’armée ou quiconque condamné a une peine inscrite au casier est immédiatement chassé … Je me contrefous de ce qu’il a fait qui lui a valu condamnation, mais condamné il a été. Et donc il était coupable. Qu’il ait été condamné parce qu’il a porté le chapeau pour quelqu’un d’autre ne m’intéresse pas du tout. Un homme d’honneur dans une telle situation refuse d’obéir ou démissionne.  (Ce qu’on fait mon père et mon grand père, mettant de ce fait un terme a leurs carrières).  Ce qu’il n’a pas fait. C’est donc un homme sans honneur, et je crois que le moment est venu de réintroduire cette notion dans la vie politique Francaise. Entre un libéral sans honneur et un non libéral honorable, je choisirai toujours l’homme honorable.
  •       Est il compétent? Ses passages au pouvoir ont été désastreux, le dernier, comme tous les précédents ou, en tant que ministre des affaires étrangères de la France,  il a pris ses ordres du Qatar, de l’Arabie Saoudite ou du département d’état American pour frapper la Libye et déstabiliser la Syrie gérée par des Alaouites . Eut-il réussi, nous aurions eu un massacre des minorités non sunnites en Syrie, c’est a dire des Chrétiens Les massacres ont eu quand même lieu, en Irak, en Syrie, et, Il n’a jamais manifesté le moindre intérêt pour les minorités Chrétiennes martyrisées dans tous les pays sunnites (Musulmans) bien au contraire Par contre il manifeste une compréhension infinie pour les minorités musulmanes ne respectant pas la Loi Francaise, pour peu qu’elles vivent et votent à Bordeaux.
  •        Est ce un homme qui apprend par ses erreurs. Certainement pas . C’est lui qui a augmenté les impôts et déplafonné l’ISF au lieu de le supprimer, non sans avoir fait porter le chapeau au ministre des finances de l’époque qui fut vire sommairement juste après, Et cela pour répondre aux injonctions de Bruxelles et pour pouvoir rentrer dans l’Euro. Or tout le monde sait qu’augmenter les impôts pour réduire un déficit budgétaire ne marche jamais Ces augmentations d’impôts amenèrent à une récession et du coup, il dut dissoudre la chambre ce qui nous a amené Aubry et Jospin. Chaque fois qu’il l’a pu cet homme a pris le parti de ne pas faire respecter la souveraineté française et il continuera, n’en doutons pas. Et au diable les manants.

Bref cet  homme a toujours menti, trahi, et trompé son électorat, a été condamné par les tribunaux, ne respecte pas la volonté du peuple, a favorisé des transferts de souveraineté  dont le peuple ne voulait pas, ce qui l’a laisse prodigieusement indifferent et une fois encore il n’a  jamais démissionne.

Pour résumer, je vais terminer en aménageant une formule de Pagnol,

« Monsieur Juppe, ce n’est pas qu’il est bon a rien!. 

C’est qu’il est mauvais en tout »

et je rajoute, en étant toujours extrêmement content de lui même.

Il parait cependant que c’est un excellent maire de Bordeaux.

Il ne faut à aucun prix que les électeurs Français privent Bordeaux d’un homme  aussi talentueux.

A l’evidence, tout mouvement vers le haut prouverait une fois de plus que ce cher homme a atteint son niveau d’incompétence et qu’il n’est pas apte à aller plus haut.

Maire de Bordeaux il est

Maire de Bordeaux qu’il reste.

EN BANDE SON : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s