Cela se passe près de chez vous

Islam et à gauche

Pourtant ça saute aux yeux comme un pied au derche! Depuis le coup du petit lycéen de Créteil, celui qui menaçait sa prof avec un pistolet à bouchon, tout le monde y va de sa tirade sur les horreurs du monde scolaire, avec en prime les solutions pour retourner à la paix des lycées et collèges dans le respect de l’autorité professorale, des valeurs de la Répupu ainsi que de l’Enseignement Laïc, égalitaire et gratuit-sauf-pour-le-con-tribuable. On invoque à grandes envolées la souffrance des enseignants, victimes expiatoires d’une administration indifférente et soucieuse avant tout de planquer la merde au chat sous le tapis de prière. « Pas de vagues », c’est devenu pour quelques jours le « hashtag » à la mode…Pas de vagues, oui, bien sûr, on ne va tout de même pas mettre sur la place publique le boxon infâme, la pétaudière absolue, la jungle fétide qu’est devenue, au terme d’une descente aux enfers de quatre décennies, l’Éducation Nationale, ce monstre hideux symbole éclatant de la perversité prétentieuse, jacobine et rousseauiste qui caractérise ce pays, désormais parvenu au dernier degré de sa longue décadence. 
Chacun, donc, dit la sienne. Il existe toutefois un mot tabou que personne ne prononce, alors même que -ça crève les yeux- il caractérise à la perfection le fond du problème. Oui mais voilà, la dictature de la pensée gauchiarde apparaît telle, dans ce pays, qu’elle interdit toute velléité de lucidité lorsqu’il s’agit du Dogme intangible et sacré. A côté de la bien-pensance actuelle, celle des curés du temps jadis ferait piètre figure: personne, même pas la mère Le Pen, n’ose vraiment franchir la barrière invisible qui sépare le tolérable de l’hérétique absolu. Ainsi, nul ne saurait prétendre sans s’exposer à l’anathème médiatico-sociétal, cette espèce de mort civile qui frappe le plus abject de tous, le « raciste« , que tout ce désordre inqualifiable procède d’une cause première, unique, dirimante autant qu’évidente… j’ose à peine la nommer: l’immigration. 
Vous entendez tout et n’importe quoi mais ce mot-là, jamais. Sur un sujet pareil, l’éducation de nos petits jeunes, l’avenir de la France, l’espoir de la Nation et tout le toutim, on ne peut pas! Cela reviendrait à différencier, à catégoriser, à user de concepts solennellement ignorés de la Répupu : l’origine géographique, l’appartenance ethnique, l’obédience confessionnelle… Dans le beau pays des Droidlom, tout cela n’existe pas, nous sommes tous pareils, la France ne veut pas voir une seule tronche qui dépasse, voilà! Manque de pot aujourd’hui ça dépasse de tous les côtés, dans tous les sens et avec une entrain doublé d’une conviction jamais vue depuis au moins 1914, lorsque le Franchouille gonflé à bloc partait la fleur au fusil reconquérir l’Alsace et la Lorraine, pauvre chère andouille! Sauf que maintenant il s’agit d’une partie considérable de la population, les « Jeunes« , farouchement décidés à en découdre avec l’autre partie, les « Céfrans », ou plus précisément, n’ayons pas peur des mots: les Blancs, les Faces de Craie! Pour le moment, il ne s’agit que d’escarmouches, vu qu’il faut bien garder des bolos pour payer, mais l’École, avec tous les avantages qu’elle présente, notamment au regard de son extrême indulgence vis à vis de nos chères petites têtes pas blondes, constitue le terrain d’affrontement idéal . Un lieu clos, abrité des regards extérieurs et qui assure l’impunité totale quelle que soit la gravité des actes commis en son sein. Seule une vidéo très largement diffusée a permis au grand public de se faire une vague idée des réalités scolaires banlieusardes, et aux politico-médiatiques de gloser à l’infini sur la question… sans en invoquer si peu que ce soit la cause profonde. Faut pas déconner! 
Il importe, en outre, de ne pas se contenter d’évoquer l’immigration tout court. En s’y prenant de la sorte, on encourt déjà, certes, l’accusation de « racisme », ce qui, je vous l’accorde, fout sacrément la pétoche, mais en supplément de programme la vieille antienne selon laquelle, en vertu d’une tradition immémoriale franchouille, nous sommes tous, à des degrés divers, des descendants d’étrangers. Pour nous éviter le second écueil il conviendrait de préciser qu’il s’agit en l’espèce de l’immigration musulmane…auquel cas nous prendrions le premier en pleine poire, avec la Loi Gayssot (hygiénique) pour nous garantir sur facture une condamnation correctionnelle bien gratinée. Demandez à Zemmour, vous apprécierez le côté piquant de l’aventure. Il suffirait pourtant de regarder la réalité en face, elle nous pèterait à la figure comme une chiée de méga-tonnes de TNT… Oui mais il ne faut pas en parler, c’est illégal! Donc je ferme ma sale gueule de facho… c’est déjà pesant vous savez, alors « raciste », en plus…non, beaucoup trop dangereux!

Remarquez, toutefois, il y en a un qui l’a ouverte, cette semaine, et pas n’importe qui par dessus le marché; bien sûr les media se sont bien gardés de s’y étendre: horreur, abomination, caca-boudin! Mais pourtant oui. Tenez vous bien: Olivier Faure, le Premier Secrétaire du P.S. dites donc, rien que ça! Faut dire que ses jours sont comptés, surtout après un coup pareil, mais tout de même, un truc à tailler des croupières au théorème de Nouratin. Jugez plutôt: 
-« Il existe des endroits où ne pas être issu de l’immigration peut poser problème à des gens originaires du quartier, susceptibles de se sentir exclus. Des endroits où des regroupements se sont faits génération après génération et qui donnent le sentiment d’une forme de colonisation à l’envers. C’est ce que m’a dit un jour une concitoyenne qui ne votait plus à gauche car elle avait l’impression d’être colonisée. Ce message-là je l’entends. » 
Qu’est-ce qu’il n’avait pas dit là! Réaction de Méluche, tiens, parmi tant d’autres du même tonneau: « Le Parti Socialiste peut encore écœurer! ». D’ailleurs il a dû passer la marche-arrière dare-dare, le pauvre secrétaire, démentir illico, soutenir qu’il n’avait jamais parlé de colonisation, trop grave, ça, impossible, impensable! Pour des obscénités  de cet acabit on vous fout carrément en prison, vous savez, ça craint à un point que les gens sensés, le tout venant du vulgum-pecus, n’imagineraient même pas: des trucs comme la colonisation ou l’esclavage ne doivent servir que dans un seul sens, celui des Peuples Opprimés par l’Occident. La « colonisation à l’envers » c’est tout bonnement un blasphème et ça tombe sous le coup de la Loi Républicaine, malheur à celui par qui le scandale arrive: les propos de Faure sur France-Inter, le Service Public, en plus, la Radio « progressiste » par excellence, valent ipso-facto condamnation bien-pensante! Il est foutu, le mec, il peut commencer à faire les cartons! 
Notez, cependant, que ça commence à bouger du côté de la Gauche. Pas n’importe comment, bien sûr, mais on sent quelque chose, une sorte de frémissement. Je veux parler du bouquin des camarades Lhomme et Davet, vous savez les deux pisse-copie du Monde qui pondirent naguère « Un président ne devrait pas dire ça« , les aventures de Hollandouille à l’Élysée. Aujourd’hui, les deux rigolos publient « Inch Allah » un compte rendu d’enquêtes réalisées en Seine-Saint-Denis, par cinq apprentis journalistes en recherche de scoop. Tu parles d’un scoop! La conclusion c’est que l’Islamisation avance « à visage découvert » dans le 93! A visage découvert, sauf pour les gonzesses, pauv’ cons! Les voilà qui ont inventé l’eau chaude, les petits folliculaires! Tout d’un coup le voile -si j’ose ainsi dire- se déchire, la lumière fuse, éclatante, aveuglante, la Gauche découvre: le département en question apparaît totalement vérolé par les Musulmans fanatiques! Alors attention, hein, on ne dit pas la France, faut pas pousser Mahomet dans les tamaris, juste le Neuf-Trois, ce n’est pas si grave voyez vous, c’est circoncis…je veux dire circonscrit… 
Ils se réveillent, les gauchiards? Pas si sûr, vous savez, l’idée consiste à lâcher un peu de lest histoire de souligner l’existence d’un petit problème à caractère local. Pas d’amalgame, surtout, restons bien arc-boutés sur nos valeurs et tout ira bien! Le souk qui règne à l’école, les « incivilités », la criminalité galopante, le commerce florissant des stups, j’en passe et des plus chouettes encore, tout cela n’a rien à voir avec l’Islam. Rigoureusement rien! Le fait que les Kouffars s’échappent des « quartchiers sans-cible », ça s’appelle la ghettoïsation et non la colonisation à l’envers. Les musulmans en France sont au nombre de cinq millions à tout casser; c’est comme ça depuis trente ans, on ne voit aucune raison sérieuse que ça change. Dans les prisons, on ne trouve guère plus de culs-en-l’air que n’importe où ailleurs. Etc, etc… 
Tout va donc pour le mieux dans la meilleure des Frances possibles, il suffira juste de mettre quelques flics -désarmés- dans les écoles et un peu de « police de sécurité du quotidien » dans les cités. Parallèlement on apprendra l’arabe au sein de l’Éducation Nationale et non plus dans les écoles coraniques: comme tous les bambins seront obligatoirement scolarisés avant l’âge de trois ans, il leur sera inculqué tout aussitôt les Valeurs de la Répupu…dans la langue du Prophète, comme ça ils assimileront bien. 
Vous vous faites du souci pour l’avenir, vous?

Allez, bon Dimanche et bonne semaine à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

https://nouratinbis.wordpress.com/2018/10/28/islam-et-a-gauche/

OK++++++++++++++++++++++++++++

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s