REBLOG

Chutzpah et capitalisme US, suite et faim : on a 16,8 MILLIONS DE Chômeurs de plus en Amérique. La bourse a connu son meilleur GAIN HEBDOMADAIRE en 45 ans. Plus 40% en trois semaines. La Fed ne bosse que pour les milliardaires et elle fait des heures supplémentaires pour soutenir/nationaliser/garantir leur marché boursier. En conséquence, deux catégories de personnes sont apparues: celles qui ont des investissements et celles qui n’en ont pas. L’avenir verra une extraordinaire, transcendante disparité économique car l’Occident ressemble de plus en plus au tiers-monde. Les 0.1% les plus riches auront tout, le reste rien.

Alors qu’en février, le taux officiel de chômage était de 3,5 % aux États-Unis, 6,65 millions de personnes se sont inscrites du 21 au 28 mars, contre 3,3 millions la semaine précédente, ce qui porte le nombre des nouveaux chômeurs à 10 millions de personnes en deux semaines : du jamais-vu dans l’histoire économique des États-Unis, puisque le record hebdomadaire de 2008 était de seulement 665.000. Il semble que l’on se rapproche des projections les plus pessimistes de la Banque de Saint-Louis, soit très rapidement 47 millions de chômeurs, c’est-à-dire un taux de chômage de 30 % pour une population américaine active d’environ 160 millions de personnes. Goldman Sachs évalue le taux de chômage à seulement 15 %, d’ici le milieu de l’année. 40 % des Américains sont déjà incapables de couvrir une dépense inattendue de 400 dollars sans emprunter.

Aux États-Unis, Trump vient de passer une troisième loi fiscale stimulante de 2.200 milliards de dollars. En trois semaines, le nombre de chômeurs a augmenté de 16,7 millions et James Bullard, le président de la Fed de Saint-Louis, prévoit un taux de chômage de 30 % au second trimestre, tandis que le PIB pourrait s’écrouler de 50 %. Quant au FDIC, le fonds de garantie des dépôts bancaires, il ne représente que 1,41 % des dépôts. En 1929, en trois mois, la valeur des actions avait chuté de 50 % et, en 1933, elles étaient 90 % moins chères qu’au début du krach. Selon Kristalina Gueorguieva, présidente du FMI, 2021 pourrait être plus sévère que 2020, si la pandémie devait perdurer.

« Le génie européen a été unique au regard des avantages qu’il a apportés au monde. Il n’est pas exclu qu’il puisse également exister un génie de la décadence. […] Ce ne serait plus une décadence par épuisement, mais par accomplissement de son destin. » — Julien Freund

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/04/11/chutzpah-et-capitalisme-us-suite-et-faim-on-a-168-millions-de-chomeurs-de-plus-en-amerique-la-bourse-a-connu-son-meilleur-gain-hebdomadaire-en-45-ans-plus-40-en-trois-semaines-la-fed-ne-bosse-q/

nicolasbonnal.com

Voir l’article original

Catégories :REBLOG

Tagué:

1 réponse »

  1. Mars 1938 c’était l’ Autriche qui se faisait annexer: +38% le Dow;
    + 40 pour un pillage global!
    Les marchés sont ingrats.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s