REBLOG

Covid-1984 : France – le conseil scientifique préconise la création de bulles sociales /Des « Shérifs » du Corona patrouillent dans les villes du Royaume-Uni pour faire respecter la distanciation sociale

L’INQUISITION VEILLE mais rappelez vous C’EST POUR VOTRE BIEN ! dailleurs « Tu apprendras à tes dépens que le long de ton chemin, tu rencontreras chaque jour des millions de masques et très peu de visages. » (Luigi Pirandello)

Le conseil scientifique préconise la création de bulles sociales qui consiste à déterminer un nombre de personnes que chaque Français aurait le droit de côtoyer en dehors du foyer. Une mesure préconisée par le Conseil scientifique.

Parmi les propositions évoquées et qui pourrait être mis en place par le gouvernement dans les prochaines semaines, l’instauration d’une bulle sociale.

Il s’agirait de déterminer un nombre de personnes que chaque Français aurait le droit de côtoyer en dehors du foyer, pour limiter les contacts et donc la propagation du virus. Ce système existe déjà en Belgique, et l’Angleterre s’apprête à son tour à interdire les rassemblements de plus de 6 personnes.

Une mesure préconisée par le Conseil scientifique, mais qui ne fait pas l’unanimité, la location de la salle pour recevoir famille et amis, le traiteur. Tout est prêt pour les 18 ans de la petite sœur de Florine le mois prochain. Mais si les règles de regroupement se durcissent, cette étudiante a bien conscience que la fête ne pourra pas avoir lieu.

« Ma petite sœur serait la première à être déçue. Tous les gens qu’on a invités ne pourront pas participer à la fête. On fera ça en petit comité autour d’un gâteau. Mais bon, c’est un effort à faire pour le bien tout le monde », indique-t-elle.

Des Français réticents

Mais limiter drastiquement ses contacts sociaux, ça paraît compliqué pour Rachel… Cette professeure de français ne voit pas bien comment mettre en place cette bulle sociale. « Qui choisir ? Est-ce qu’on ne va pas vexer certaines personnes ? Je fais attention et j’estime que je n’ai pas forcément besoin qu’on m’impose des règles supplémentaires », appuie-t-elle.

Une bulle sociale d’accord, mais elle doit être déterminée au cas par cas, selon Agnès Giannotti, vice-présidente du syndicat des médecins généralistes MG France.

« Nous, on plaide pour une consultation spécifique ou on va prendre le cas particulier de chacun et discuter avec elle de qui elle peut voir à quelle condition. Donc c’est ça qui est intéressant, c’est de voir la réalité et l’applicabilité des choses comme ça », assure-t-elle.

Elle estime par ailleurs qu’il sera difficile de contrôler le nombre de personnes côtoyées régulièrement par chaque Français.

Source : Covid-19 : le conseil scientifique préconise la création de bulles sociales

Des « Shérifs » du Corona patrouillent dans les villes du Royaume-Uni pour faire respecter la distanciation sociale

Une nouvelle équipe de « shérifs du coronavirus » sera employée par le gouvernement pour patrouiller dans les villes afin de contrôler la distanciation sociale, a annoncé le gouvernement britannique.

Hier soir, Downing Street a dévoilé de nouvelles mesures de confinement rendant illégal les rassemblement de groupes de plus de six personnes à partir de lundi.

L’augmentation du nombre de cas de COVID-19 a été attribuée aux jeunes qui se rassemblent pour des événements sociaux.

Des « Shérifs » et des « Officiers de santé environnementale » nouvellement habilités s’attaqueront à ce problème en parcourant les rues à la recherche de personnes qui enfreignent les mesures de distanciation sociale.

« Nous lancerons un registre des officiers de santé environnementale nouvellement qualifiés et récemment retraités afin que les autorités locales puissent recruter plus rapidement et combler les lacunes éventuelles. En outre, nous allons introduire des agents de sécurité du COVID-19 pour aider les autorités locales à maintenir la distanciation sociale dans les villes et les centres-villes », a déclaré un communiqué.

Les entreprises seront également tenues de saisir leurs clients dans les bases de données du NHS et de conserver les données pendant 21 jours.

Les nouvelles mesures ont été introduites malgré le fait que les décès et les hospitalisations dus au coronavirus ont complètement cessé.

Comme l’explique Toby Young, l’augmentation des cas de coronavirus est purement due au fait que de nombreux autres tests sont effectués et qu’ils détectent des faux positifs.

Au Royaume-Uni, 1,3 million de tests ont été effectués au cours de la seule semaine dernière, contre 95 188 au cours de la première semaine d’avril.

Malgré ce facteur crucial, les bulletins d’information nocturnes se concentrent uniquement sur le nombre de cas pour faire peur aux hystériques à propos d’une « deuxième vague » qui ne se produit tout simplement pas dans la réalité.

La fameuse « deuxième vague ».

Catégories :REBLOG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s