REBLOG

Covid1984 – Luttes intestines et démissions : la Knesset s’insurge contre un deuxième confinement national en Israël

« L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n’as pas à le prévoir, mais à le permettre. » Antoine de Saint-Exupéry

Israël est sur le point de revenir à un confinement national controversé des coronavirus après une récente augmentation du nombre de cas, les détails de l’étendue des restrictions sur les entreprises devant être débattus à la Knesset dimanche matin.

Le pays tout entier sera déclaré “zone à risques” et le confinement prendra effet à 6 heures du matin vendredi 18 septembre, soit environ 12 heures avant le début de Rosh Hashanah, la célébration festive de deux jours marquant le Nouvel An juif.

Le ministère de la santé a ordonné la fermeture de toutes les écoles à compter de vendredi (alors qu’il était initialement prévu de les fermer mercredi), mais il n’est pas certain qu’elles puissent ouvrir après deux semaines de fermeture.

“Selon la proposition, dans la première phase commençant vendredi, les Israéliens doivent rester à moins de 500 mètres de leur domicile ; dans la deuxième phase, les déplacements interurbains sont interdits”, écrit le Times of Israel.

Il y a déjà eu des démissions parmi certains ministres et fonctionnaires clés de Haredi et d’autres conservateurs juifs concernant le plan de fermeture du pays au début des jours saints. Ils sont en colère contre le fait que pendant la grande fermeture précédente, au début de l’été, les synagogues ont également été fermées, ce qui a restreint la liberté de culte.

“La décision d’imposer un verrouillage total pendant les vacances a été planifiée à l’avance par manque d’appréciation des fêtes juives”, a déclaré le ministre du logement Yaakov Litzman dans sa lettre de démission, protestant contre les nouvelles mesures.

“Mon cœur est avec les centaines de milliers de juifs qui se rendent à la synagogue une fois par an et qui ne le feront pas cette année à cause du confinement”, a-t-il ajouté.

Les représentants des ministères de la santé et des finances se sont affrontés dimanche matin lors de débats sur la portée de la prochaine série de restrictions. Le ministre de la santé, Yuli Edelstein, s’est heurté aux ministères des finances, comme le précise le Jerusalem Post :

Il a ajouté que si le plan est retiré, alors d’ici mardi prochain il n’y aura pas de restrictions publiques, dont le prix serait plusieurs milliers de morts. “Je ne céderai pas à la pression juste pour faire plaisir à telle ou telle personne”, a-t-il souligné.

Une bagarre a éclaté entre les directeurs généraux des ministères de la santé et des finances alors que la réunion s’apprêtait à commencer, a rapporté le N12, sur la question de savoir s’il fallait ou non autoriser les entreprises à rester ouvertes. Selon le plan, elles sont censées être fermées – sauf pour les services essentiels – pendant les deux premières semaines de confinement.

Le milieu de la semaine dernière a été marqué par un nouveau record quotidien de coronavirus en Israël. Le ministère de la santé a signalé 3 904 nouveaux cas mercredi, ce qui porte le total des cas depuis le début de la pandémie à plus de 153 000, dont plus de 1 100 décès.

Source : Luttes intestines et démissions : la Knesset s’insurge contre un deuxième confinement national en Israël

Catégories :REBLOG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s