L'Etat dans tous ses états, ses impots et Nous

On achève bien les agneaux….

On achève bien les agneaux….et la poule aux œufs d’or….Cocorico !!!!

Haro sur les cloches…En cette période de Trêve  Pascal (Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraye…) n’entendez vous pas le doux tintement de cette monnaie qui jour après jour est extrait et de vos proches et de vos poches….La douce musique de ces taxes mises en partition révolutionnaire : allons enfants de la prairie (comme dirait l’excellent Josick d’Esprit Agricole) l’année de la taxe est arrivée… Elle est là la fameuse trappe aux liquidités si « chère » aux socialistes keynésiens, le puits sans fond de ces doux billets  qui s’évadent toujours plus nombreux hors de vos contrées bancaires…Et point besoin d’être un crack en obligataire pour s’adonner aux joies de la gabelle obligatoire car dira l’injuste : «  Tu m’as  élu moi le Seigneur de la guerre pour  que je te tonde chaque année toujours un peu plus court ma douce brebis »…Et il rajouta dans son infinie miséricorde : « Mais ne me remercie pas au gré de tes prières car c’est vraiment de bon cœur que je me livre au plus grand de mes délices, au bon plaisir du Sado Masochisme Confiscatoire… » C’est ainsi que  depuis la nuit des Temps moyenâgeux, à Pâques comme à  la Trinité point de relâche  quand on est au service de la Dette quète infinie du Saint Graal…

MEDITATION PASCALE :

  L’existence de la concurrence fiscale permet aux entreprises une meilleure allocation du capital. Mais qui se soucie encore des faits et de l’histoire économique? La réduction de leur charge fiscale allège leurs coûts et leur permet d’investir et d’embaucher. Les sites fiscalement attractifs soutiennent pourtant la croissance au moment où l’économie mondiale en a le plus besoin. Ils collectent l’épargne avant son investissement dans les projets d’avenir, tels que la construction d’entreprises. Ils jouent aussi un rôle moral de protection contre les actions des gouvernements corrompus ou tyranniques. Chacun sait que le protectionnisme fiscal détruit autant la croissance que le protectionnisme commercial, mais au sommet de Londres les pays fiscalement attractifs n’avaient pas droit à la parole. Heureux celui qui sous la contrainte pénalise le plus ses contribuables!

Le G20 ignore en fait les travaux de l’OCDE sur les liens entre la fiscalité et la croissance. L’un d’entre eux* détaille non seulement l’effet de l’imposition sur le PIB, mais aussi l’effet de la structure de l’impôt sur le PIB. Des extraits: «La réduction de l’impôt sur les entreprises encourage la croissance.» Ou «la baisse du taux marginal d’imposition accroît la productivité». Ou encore: «La réduction de la progressivité de l’impôt sur le revenu peut être bénéfique à l’augmentation du PIB et à l’esprit d’entreprise.» Ce travail de référence n’omet pas de souligner qu’il existe un choix politique à faire entre la redistribution et la croissance économique. Le sommet de Londres a fait le sien. Celui de la redistribution et non de la relance. Car si la concurrence fiscale soutient la croissance, la «coopération» la réduit. L’illusion est presque parfaite.

L’OCDE elle-même montre que, contrairement aux cris de la gauche, la fiscalité a fortement augmenté ces 30 dernières années par rapport au PIB. En moyenne, la hausse est de 6 points. Les mauvais élèves sont l’Espagne, l’Italie, le Portugal et l’Islande (+10%). Il est vrai que le taux d’imposition moyen a légèrement baissé depuis 1985 (-5%), mais la France (+5,7%) et l’Islande (+11%) ont été champions de la hausse. La liste noire des pays qui pénalisent le plus leurs entreprises comprend naturellement la France et l’Allemagne, mais aussi les Etats-Unis. La grande nation est aussi l’un des rares pays, avec la Finlande, à avoir augmenté le taux d’imposition sur les entreprises depuis 1994. Aujourd’hui c’est le retour de l’éthique et de la justice sociale, dit-on. Rien ne peut sonner plus faux à l’analyse des faits.

source le temps avril 2008

 

Et à défaut d’ètre exempté soyez édifié :

https://lupus1.wordpress.com/2009/04/03/modification-de-mon-billet-de-la-pauvrete-dune-nation/

https://lupus1.wordpress.com/2009/03/20/laffer-au-fusil/

2 réponses »

  1. « Allons enfants de la prairie », excellente celle-ci Lupus… Bravo !!! Là, je suis dépassé… tout comme, là plus sérieusement, lorsque je vois ces séquestrations et actions des licenciés pour défendre LEUR outil de travail comme si l’usage, l’habitude, créait la propriété -conception « prairial »-!!!
    Quand à être tondu, effectivement, les méthodes sont légions et parfois inattendues…comme encaisser sans broncher les indemnités et remboursements de l’ex conjoint… « proches pastoraux ex-tourteraux extrayant de nos poches »… Coup double Lupus !

    J'aime

    • Dépassé Josick ?? au top de la forme , oui!!! et surfant toujours sur des concepts toujours très éclairants et éclairés…avec un humour parfois délicieusement décalé…:-)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s