Etats-Unis

Bernie élu manager de l’année 2008

BERNIE  élu manager de l’année 2008

  Putain !!!!! Ça c’est du business !!!  Et dire que certains s’inquiétaient de la solidité du bilan de la Réserve Fédérale…Et d’y aller de leur petit chant prérévolutionnaire : Mais d’où tire t elle toute son oseille  ? La pauvre elle va finir dans le rouge et en surendettement, elle ne va pas boucler la fin du mois et blah et  blah et blah…C’était sans compter sur l’habilité de Bernie (alias Bernanke) le flingueur (ndlr prochaine cible : Ken Lewis le repenti  et accessoirement PDG de Bank of America) à transformer tout ce qu’il touche en billets de Banque….Selon 3 adages bien connus :

          On est  jamais aussi bien servi que par soi-même…

          On ne prète qu’aux riches et par les temps qui courent FAIT GAFFE  ils se font rares….

          Il vaut mieux s’adresser à Dieu (Zorrobama) qu’à ses saints même siliconnés…

Et pour 2009 alors me direz vous il en est ou notre Bernie préféré ?

Bon une fois fini la saison des crash tests , et abattu tout ce qui aura trop bougé, la Saison des résultats et donc des récoltes  s’annonce  plutôt fructueuse …Mais méfions nous quand même parce qu’ici comme ailleurs et de barbe en barbe  un Ben peut hélas  toujours  en cacher un autre…. 

EN SAVOIR PLUS :   

La Fed a versé 31,7 milliards
de bénéfices au Trésor AFP 24/4/09

Le Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé
jeudi avoir reversé au Trésor des Etats-
Unis 31,7 milliards de dollars sur ses bénéfices
réalisés au titre de l’année 2008, soit 8,4%
de moins que l’année précédente. C’est finalement
moins que ce que la banque centrale
avait annoncé lors de sa première estimation
en janvier. La Fed avait alors indiqué qu’elle
envisageait de verser au Trésor 34,9 milliards
de dollars. Mais la Fed indique dans un communiqué
que son bénéfice net 2008 n’a finalement
atteint que 35,5 milliards de dollars
(et non 38,8 milliards comme elle l’estimait
en janvier), soit 8,3% de moins que l’année
précédente. La banque centrale tire ses bénéfices
principalement des intérêts courus sur
les titres du Trésor qu’elle acquiert lors de
ses opérations de marché ouvert ( «open market
») et des intérêts que lui rapportent les
prêts qu’elle consent aux banques lors de
leurs opérations de refinancement ou encore
les lignes de crédit qu’elle accorde à d’autres
banques centrales dans le cadre d’accords de
réciprocité ( «swap»).

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s