BFM

Olivier Delamarche/ BFM: Yellen ne voyait rien et ne voit rien! 16/09/2013

Olivier Delamarche/ BFM: Yellen ne voyait rien et ne voit rien! 16/09/2013

Le 16 septembre, Marc Riez, directeur général de Vega Investments et Olivier Delamarche, associé et gérant de Platinium Gestion, reçus dans Intégrale Placements par Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, parlent des marchés européens et de la course à la tête de la FED, sur BFM Business.

9 réponses »

  1. je vise 10% de plus, un petit 4500 mais je me suis allégé a 4100 en vendant mon portefeuille.
    hé tu es en train de me dire faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais.
    j’appelle cela retourner sa veste.
    tu attends que ca baisse et tu vends une hausse! si tu etais si sûr que ca monte meme de 3% tu n’aurais pas vendu car tu respires juste pour l’argent
    faux frere est ton nom

    J'aime

    • Quelqu’un qui veut vous faire investir dans une affaire en or mais ne met pas lui même ses propres billes est un menteur ou un escroc. Si l’investissement est alléchant, il garde le plan pour lui.
      Un banquier ne pense pas à vous faire du bien, mais à son profit et cherche à refourguer à des pigeons ce dont il cherche à se débarrasser.

      J'aime

  2. Lundi 16 septembre 2013 :

    La dette française va exploser tous les records en 2014.

    INFO LE FIGARO – Le taux d’endettement du pays grimpera jusqu’à 95,1% du PIB fin 2014, selon nos informations. Soit environ 1950 milliards qui équivaudront, en théorie, à une ardoise de plus de 30.000 euros par Français.

    En présentant la semaine dernière les grandes lignes du projet de loi de finances pour 2014, les ministres de Bercy, Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve, se sont montrés particulièrement discrets sur un sujet : l’endettement. Et pour cause, la dette va crever tous les plafonds l’année prochaine.

    Selon nos informations, le texte qui sera présenté dans huit jours montrera qu’après avoir atteint 90,2% du PIB en 2012, la dette de la France en représentera 93,4% en 2013, et grimpera jusqu’à 95,1% fin 2014 ! Un record, bien supérieur au taux de 94,3% envoyé au printemps par Paris à Bruxelles dans le programme de stabilité.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/09/16/20002-20130916ARTFIG00312-la-dette-francaise-va-exploser-tous-les-records-en-2014.php

    La Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Irlande, la Belgique, la France, l’Espagne, le Royaume-Uni, Chypre vont se déclarer en défaut de paiement.

    La question est donc :

    « QUAND vont avoir lieu ces défauts de paiement ? »

    J'aime

  3. Marc Riez raisonne uniquement en cours de bourse, en décorrélation total avec la vraie économie « les injections ça restaure la confiance pour que les entrepreneurs investissent » là il a 5 ans de retard, ce temps là est révolu, en 2013 les entrepreneurs, on équipé le parachute, on la corde au cou ou bien on déjà disparu…

    J'aime

    • Je pense qu’il est très intelligent, que la position contrarienne d’Olivier est affaiblie et qu’il le sait. Ce n’est pas qu’elle est fausse mais l’effondrement annoncé se fait attendre et la stratégie d’Olivier comment à coûter et Marc l’a pas mal attaqué là dessus. Il est difficile d’avoir raison trop tôt et l’État peut retarder très longtemps sa faillite.
      Comme disait Voltaire, il est dangereux d’avoir raison lorsque l’État à tort…

      J'aime

  4. Olivier parle que le patrimoines vont être rétamés … Oui, peut-être, mais lui ses 2 fonds principaux de sa société de gestion se sont déjà fait rétamer(et pas qu’un peu) pendant que les autres progressent et fortement qui plus est !!!

    J'aime

  5. Repeupler l’Amérique …
    Découvrir un nouveau moteur …
    La technologie ça n’est pas du carburant les cocos
    Ça n’est pas de l’énergie
    Et c’est l’énergie qui fait tourner l’économie, littéralement.
    On est au sommet d’une explosion d’utilisation d’énergie pas chère entamée avec la révolution industrielle.
    La situation :

    Si au moins on était capable de dire que la crise est surtout un choc pétrolier :

    Mais non, valse des étiquettes financières et bla bla d’économistes.
    Ah oui les montagnes de dettes en plus.
    Héritées de la période post deux premiers chocs
    faisant de la crise actuelle un double choc pétrolier, en quelques sortes …
    On remarque aussi dans le graphique prix du baril ci dessus la légende classique :

    «premier choc pétrolier = Yom Kippour/embargo Arabe = évènement géopolitique = rien à voir avec les contraintes géologiques».

    Alors que le premier choc était surtout la conséquence directe du pic de production des Etats-Unis ayant eu lieu en 1970.
    Il serait peut-être temps d’être au courant, non ?

    Résumé en fin de post :

    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/06/bataille-et-lenergie/
    Voir en particulier les interviews d’Akins (ambassadeur US en Arabie Saoudite à l’époque) dans «la face cachée du pétrole» partie 2 à partir de 18:00 pour le premier choc.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s