Commentaire de Marché

Fin de partie? Par Pierre Leconte

Fin de partie? Par Pierre Leconte

« J’affirme qu’un pays qui essaye trouver le chemin de la prospérité en augmentant les impôts est comme un homme debout dans un seau qui essaierait de se soulever en l’air en tirant sur les poignées ». Winston Churchill

RiskMon_3

Au plan économique, la mondialisation qui, à son début, a eu des implications globalement positives, s’est finalement transformée, lorsqu’elle est devenue sauvage et que les grandes sociétés multinationales avides de profit à court terme en ont pris le contrôle, en catastrophe déflationniste globale porteuse de paupérisation croissante des populations (baisse des salaires comme des prestations sociales) et de stagnation économique structurelle (chute de la consommation et de l’investissement productif) tant dans les pays développés que dans les pays émergents. Sans compter les migrations massives et toutes sortes d’autres effets secondaires négatifs aux conséquences politiques, culturelles, sociales, sanitaires (Ebola, par exemple) et environnementales de plus en plus perturbatrices.

Important:

http://www.bloombergview.com/quicktake/secular-stagnation-economy

http://confoundedinterest.wordpress.com/2014/10/14/americans-poorer-now-than-in-1989-wonder-why-the-housing-market-isnt-recovering/

http://qz.com/277214/more-signs-point-to-a-recession-in-europes-strongest-economy/

http://www.moneynews.com/StreetTalk/China-GDP-growth-plunge/2014/10/21/id/602077/

http://www.businessinsider.com/afp-shaky-japanese-economy-hit-by-growing-trade-deficit-2014-10

http://www.zerohedge.com/news/2014-10-18/why-airport-screening-wont-stop-ebola-economist-explains

Au plan monétaire, le privilège exorbitant du dollar US, dans un contexte de monnaies de papier flottantes, a introduit une instabilité fondamentale des taux de changes qui s’est transformée en « guerre des monnaies », chaque émetteur tentant d’exporter, par la dévaluation compétitive de sa monnaie, sa déflation aux autres (Japon, par exemple). Quant aux USA, ils créent des conflits politiques ou armés un peu partout, pour tenter de maintenir le statut monopolistique de leur billet vert qui n’est plus basé que sur leur supériorité politico-militaire, d’ailleurs battue en brèche par toutes sortes de mouvements révolutionnaires et d’intégrismes religieux ou culturels qui sont en passe de la déborder. Pendant que la plupart des États européens se sont enfermés dans le piège de l’euro, leur monnaie unique qui, n’ayant été créée que dans un but politique d’unification du continent, continue de dévaster leurs économies (et d’y créer un chômage de masse insupportable) parce qu’inadaptée à des situations nationales divergentes et structurellement sur-évaluée pour calmer l’obsession inflationniste allemande.

http://davidstockmanscontracorner.com/the-military-industrial-complex-comes-roaring-back-syriairaq-fiasco-could-trigger-100-billion-add-on/

http://www.bloomberg.com/news/2014-10-22/currency-wars-evolve-with-goal-of-avoiding-deflation.html

http://www.bloomberg.com/news/2014-10-22/consumer-prices-in-u-s-rise-0-1-as-inflation-remains-muted.html

http://www.moneynews.com/StreetTalk/Currency-Wars-Deflation-Dollar-Economy/2014/10/22/id/602336/

http://www.moneynews.com/Economy/Alpert-deflation-economy-capital/2014/10/21/id/602136/

http://finance.yahoo.com/news/why-deflation-is-so-scary-202724649.html

Au plan financier, les banques centrales, agissant selon un schéma de « planification centrale monétaire » anti-libéral, en entretenant la bulle des actions pour favoriser le développement des dettes publiques et privées à l’infini, ont construit un système de spéculation généralisée créateur d’inégalités insupportables et contreproductives (parce que n’enrichissant que le 1% des plus riches avant que le krach probable un jour les lessive eux-aussi), ne tenant que par leur injection massive et permanente de liquidités crées ex nihilo, mais ayant trouvé ses limites dans un contexte d’hypertrophie de leurs bilans pourris non extensibles et d’absorption desdites liquidités dans la trappe du même nom, ne servant donc à rien parce que n’entrant pas dans l’économie réelle. D’où les chutes régulières de la vitesse de circulation de la monnaie et du multiplicateur de crédit qui sont les deux indices avancés de la GRANDE DÉFLATION GLOBALE.

http://www.oftwominds.com/blogoct14/uncharted-waters10-14.html

http://www.newsmax.com/Finance/income-inequality-wealth-tax/2014/10/21/id/602128/

http://www.zerohedge.com/news/2014-10-22/central-banker-admits-central-bank-policy-leads-wealth-inequality

http://www.zerohedge.com/news/2014-10-21/carl-icahn-fed-turned-market-around-here

http://www.zerohedge.com/news/2014-10-22/100-mainstream-interest-rate-theory-wrong

La chute des prix des matières premières (pétrole brut en particulier) est la première traduction de la déflation et la cassure à la baisse du CRB vers 270 permet de penser qu’il devrait s’effondrer vers 210 proche de son plus bas de 2009:

 

crb

De telle sorte que, dans des contextes économique, monétaire et financier aussi dégradés, nonobstant la répression financière menée par les États dans la ligne de la recommandation keynésienne d’ « euthanasie des rentiers », les prix de la plupart des monnaies et des actifs boursiers ou financiers (or, par exemple) comme les taux d’intérêt, manipulés par toutes sortes d’acteurs, ne reflètent plus depuis longtemps leur « juste valeur ». Ce qui accroit le risque systémique de leur détention parce que, inévitablement, ils finiront tôt ou tard par revenir à cette valeur, pour autant qu’ils ne soient pas détruits avant (ainsi que l’or et l’argent-métal sont en passe de l’être), d’où l’intérêt d’une mobilité rapide des portefeuilles plutôt que de rester « collé » longtemps sur certains actifs dont on ne connait plus le prix réel.

Au plan politique, la plupart des gouvernements occidentaux, incapables de promouvoir la démocratie représentative, de maintenir la souveraineté des Nations et la prospérité des populations, ont perdu leur légitimité et se succèdent au pouvoir sans rien régler jusqu’à ce que des révoltes sociales voire insurrectionnelles les débordent (la situation actuelle de la France et de la plupart des autres pays européens, intégrés dans une « Union » qui coule à pic, étant emblématique à cet égard). 

http://www.atlantico.fr/decryptage/quand-sommet-euro-se-resume-simple-dejeuner-comment-dirigeants-europeens-en-sont-arrives-gerer-crise-2008-encore-moins-bien-que-1823220.html#ddwwS9ccJYmoiIEE.03

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/patrick-artus/artus-aucune-politique-economique-ne-peut-redresser-notre-croissance-07-10-2014-1869943_1448.php

https://fr.news.yahoo.com/juncker-prend-commandes-commission-derni%C3%A8re-chance-151149450–finance.html

http://www.zerohedge.com/news/2014-10-23/40-eurozone-banks-are-bad-shape

http://www.moneynews.com/StreetTalk/Europe-Recession-Germany-Mercantilism/2014/10/20/id/601818/

http://www.aina.org/news/20141016002631.htm

Compte tenu de ce rapide panorama nécessairement simplifié, comment justifier le niveau de sur-évaluation des marchés d’actions aux USA et en Europe et ne pas penser que le krach final arrivera quand les banques centrales cesseront de les manipuler ?

Important:

http://www.zerohedge.com/news/2014-10-21/carl-icahn-fed-turned-market-around-here

http://nypost.com/2014/10/20/plunge-protection-behind-markets-sudden-recovery/

https://www.tradingfloor.com/posts/jakobsen-another-shock-drop-is-coming-and-its-coming-soon-2142996

http://www.marketwatch.com/story/15-big-oil-sell-signals-that-warn-of-a-50-stock-crash-2014-10-24?dist=beforebell

 Important:

Important:

http://www.zerohedge.com/news/2014-10-23/van-hoisington-and-feds-bubble-overtrading-and-discredit-always-end-revulsion

http://www.moneynews.com/Companies/Strong-Dollar-Profit-US/2014/10/21/id/602193/

http://www.bloomberg.com/news/2014-10-21/oil-at-80-a-barrel-muffles-forecasts-for-u-s-shale-boom.html

Les banques centrales étant incapables de continuer à injecter 200 milliards de dollars US par trimestre pour seulement stabiliser les marchés d’actions, on ne voit pas comment leur surévaluation pourrait continuer d’être entretenue aux amphétamines monétaires. Mais, évidemment, lesdites banques centrales vont bluffer pour tenter de maintenir la bulle le plus longtemps possible en faisant croire qu’elles sont en mesure de pratiquer le « Quantitative Easing Forever »:

http://www.zerohedge.com/news/2014-10-24/market-jumps-todays-central-bank-verbal-plunge-protection-courtesy-mario-draghi

http://www.zerohedge.com/news/2014-10-21/magic-number-revealed-it-costs-central-banks-200-billion-quarter-avoid-market-crash

http://www.bloomberg.com/news/2014-10-21/how-markets-need-200-billion-each-quarter-from-central-bankers.html

http://www.moneynews.com/StreetTalk/El-Erian-Fed-QE4-rates/2014/10/20/id/601768/

http://www.moneynews.com/StreetTalk/Fisher-market-Fed-QE/2014/10/20/id/601780/

http://www.marketwatch.com/story/draghi-has-his-back-to-the-wall-2014-10-21?link=MW_home_latest_news

Techniquement, la cassure à la hausse des 16.750 sur le DJIA, revenu de son plus bas récent vers 15.850, implique qu’il pourrait remonter vers 17.150 et pourquoi pas son plus haut récent de 17.350 ?

 

djia rally

Nous sommes maintenant investis à 80% en dollars US, modérément short or et argent-métal via des achats de puts sur le Comex et modérément short indices boursiers d’actions US et européens via des ETF, sans plus aucune position sur les obligations d’État, donc surtout cash. En l’attente d’augmenter sensiblement les positions short sur lesdits indices boursiers et de reprendre les achats d’obligations d’État US (vraisemblablement après les élections parlementaires US du 4 novembre 2014 ou bien dès que les signaux que nous attendons se manifesteront). Évidemment, nous faisons entretemps des allers-retours rapides à la hausse sur le SSO qui remonte en même temps que le DJIA et le S+P500.

Les grandes banques font souvent pour elles-même le contraire de ce qu’elles conseillent à leurs clients…

http://www.zerohedge.com/news/2014-10-20/guess-who-wasnt-shorting-treasurys

sso

Graphiques baissiers des métaux:

http://www.kitco.com/news/2014-10-24/template_jimw.htm

A terme de quelques semaines ou de quelques mois, il est probable qu’une forte hausse du dollar US interviendra (surtout si les Républicains gagnaient la majorité dans les deux Chambres du Congrès US, ce qui marginaliserait définitivement Obama et les Démocrates dont le bilan est calamiteux) et finisse par faire plonger les prix des métaux précieux:

Important:

Une cassure à la baisse du support vers 1,20 sur l’euro/dollar US pourrait finalement le faire chuter vers 1,05-1,10:

 

euro dollar chute

Le ratio US Treasury Bonds/DJIA (publié par Vronsky du site Gold Eagle) continue de montrer la sous-évaluation des obligations d’Etat US et la sur-évaluation des actions US:

 

ratio bonds stocks

 

 SOURCE ET REMERCIEMENTS : FORUM MONETAIRE DE GENEVE  25/10/2014

http://www.forum-monetaire.com/fin-de-partie/

3 réponses »

  1. Le problème de la remonté du dollar et que cette remonté risque de fragiliser le peut de croissance US et surtout d’agraver le déficit extérieur. Mais tant que les clients accepteront les bons du trésor c’est pas impossible. M’efin un dollar a 1.1 euro cela me semble un peut haut pour l’économie US sauf si il font chuter les matiéres premiéres. L’équation n’est pas simple mais cela n’est pas non plus impossible avec un roulement de crédit 🙂 🙂 🙂

    J'aime

  2. Oserai-je comparer la mondialisation et le système du pal ?

    Ma foi (sic) de fait s’il commence bien, le pal finit (très) mal ?

    Or, une certaine gêne du coté du fondement me fait penser
    que PEUT-ÊTRE, le rapprochement entre ces deux éléments
    n’est peut-être pas anodin ? Impossible ?

    Ben là, chais plus ?

    AYOYE !!!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s