Douce France

Assimilation vs Multiculturalisme – Douce France : La Fable de la Graine Par la Rose Rouge

La Fable de la Graine

Par la Rose Rouge le 23 Septembre 2016

Il était une fois un aventurier désireux de découvrir de nouveaux territoires.

Lors d’une de ses expéditions, il débarqua sur une terre inconnue : il fut séduit par la beauté des lieux et surtout par une plante magnifique qui attirait tous les regards . Elle arborait un feuillage touffu d’un vert profond, de larges feuilles protégeaient sa base et en son centre des hampes de fleurs d’un bleu profond au cœur blanc s’étiraient vers le soleil afin de se nourrir de tous ses bienfaits.

L’aventurier cueillit une des fleurs afin de humer son parfum et quelques graines se déposèrent sur sa main.
Il décida de les ramener dans son pays. Il éprouvait quelques inquiétudes car il se demandait si cette magnifique création de la nature pourrait résister à un climat plus rigoureux.

Durant le voyage, il prit le plus grand soin de son trésor et après des jours de mer, il arriva enfin à destination. Il s’empressa de planter les graines dans un pot qu’il installa dans une serre bien protégée. Il essaya de reproduire les conditions de vie de la terre d’origine de la plante en la nourrissant avec de l’engrais, en l’arrosant selon ses besoins et en chauffant la serre lorsque la température baissait.
Tous ses efforts portèrent leurs fruits et au bout de trois mois, la terre se fendilla pour laisser place à une tige d’un vert tendre.

Notre aventurier était vraiment heureux : il avait réussi : la plante avait survécu hors de son milieu naturel.

La plante se développa et au bout de deux ans , l’aventurier estima qu’elle pouvait supporter les conditions climatiques . Il la planta donc dans son jardin, directement dans la terre, dans un endroit protégé, au milieu d’un massif de plantes qui produisaient des fleurs roses. Il pensa que le contraste des couleurs serait du plus bel effet.

Au printemps d’après, des boutons apparurent et un beau jour d’été ils s’ouvrirent pour donner vie à une très belle fleur. Mais la nature avait réservé une surprise à l’explorateur : sa couleur était différente du plant mère: la fleur était d’un beau rose délicat et elle se fondait parfaitement au milieu des autres plantes.
Lorsqu’elles se fanèrent, les fleurs libérèrent des graines qui prirent racine dans ce nouveau pays et à leur tour donnèrent naissance à de magnifiques fleurs roses.

Cette fable m’a été inspirée par la polémique qui enfle dans nos médias suite aux propos de Nicolas SARKOZY. Ses détracteurs le discréditent en nous donnant des cours d’histoire (ils feraient bien mieux de s’occuper des problèmes de leurs ministères), ils essaient de le faire passer pour un benêt et, bien que je ne sois pas une groupie sarkozyste, j’adhère totalement à ses propos concernant »nos ancêtres les gaulois ».

Mais revenons-en à ma plante : elle était originaire d’un pays lointain, bien différent de celui dans lequel elle a été transplanté. Elle a réussi à survivre et même à prospérer; dans un premier temps, grâce aux soins constants prodigués par l’explorateur et ensuite parce que sa nouvelle terre patrie lui a donné les nutriments nécessaires à sa survie.

Mais, sa terre patrie avait un devoir bien plus grand que celui de la faire vivre : elle devait la faire se développer d’une manière harmonieuse, elle devait faire en sorte qu’elle ne se sente pas différente afin qu’elle ne soit pas la proie des divers prédateurs de la nature. Alors, d’une façon que l’on peut juger arbitraire, la terre nourricière à modifié la couleur de la fleur de façon à se qu’elle se fonde dans le paysage.

Monsieur LE FOLL pense que « la France est un arbre avec des racines partout dans le monde » et pour ma part, je pense que la France est une pépinière dans laquelle des graines d’origines diverses sont collectées et celles qui sont plantées, développent des racines communes à leur terre nourricière, la seule qui leur procure les nutriments nécessaires à leur survie.

LA ROSE ROUGE Le 24 Septembre 2016

EN BANDE SON : 

L’image contient peut-être : 1 personne , plein air

Najat si tu savais…

Si tu savais Najat, comme on était fiers et heureux, nous les Rinaldi, les Fernández, les Ribolowski, les Sebbah, les Piemontesi, les Van de Kerkof, nous les Bernstein, les Bogossian , les Campana, les Suchodolsky … d’ecouter, les doigts encore douloureux et engourdis par la bataille de boules de neige de la récré, notre maître d’école nous parler de nos ancêtres gaulois qui avaient combattu les armées de César à Alésia et de nos ancêtres Francs qui avaient fait de Clovis leur roi.

Si tu savais petite Najat, ministre inculte de l’Education Nationale, comme c’était bon, pour les petits français de neuf ans que nous étions, de faire mordre la poussière aux Anglais aux côtés de notre ancêtre Bertrand Duguesclin, connétable de France, de chevaucher aux côtés de notre ancêtre Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche.

Si tu savais microscopique Najat, qui lis un livre par an mais traites les membres de l’Académie Française de « pseudo Z’ intellectuels », comme c’était pénible pour nous de souffrir en sonnant du cor avec notre ancêtre Roland le Preux, mortellement blessé à Roncevaux en assurant les arrières de Charlemagne, comme c’était grisant de partir pour les Croisades avec notre ancêtre Saint Louis.

Évidemment que nous savions, nous qui avions des noms si difficiles à prononcer ou à écrire, que nos héros n’étaient pas nos ancêtres et que nos ancêtres avaient eu d’autres héros.
Mais c’était si bon de croire le contraire, rien qu’une heure par semaine.
On était si fiers de faire partie spirituellement de cette Histoire là.

Penses tu, inculte, haineuse et revancharde petite Najat, que ton cerveau formé dans les années Mitterrand et lessivé depuis trente ans à l’eau de Javel de SOS racisme et de Terra Nova, sera capable un jour de comprendre cela ?

https://www.facebook.com/rodolphe.sebbah?fref=nf&pnref=story

La préface du « Tour de France de deux enfants » : « La connaissance de la patrie est le fondement de toute véritable éducation civique. »

4 réponses »

  1. Merci pour ces liens

    extraits :Redecker
    « Que vous inspire l’enseignement de l’arabe dès le CP ?
    Son effet le plus assuré sera de maintenir en France un peuple parallèle, hors de l’histoire de ce pays, hors
    de sa culture, en rébellion contre cette histoire et cette culture. Cet enseignement ne va pas éradiquer la
    haine de la France et de sa culture que l’on constate dans une partie de la population mais au contraire
    (tout comme l’enseignement de l’Histoire des empires africains) va l’entretenir et l’attiser. Pour assimiler,
    il faut déraciner sans état d’âme. L’enseignement de l’arabe va en sens inverse. Il serait beaucoup plus
    intelligent d’enseigner dès le CP le latin et le grec, ainsi que ces parties du génie national que sont les
    langues régionales.
    Qui détient le pouvoir actuellement au sein de l’enseignement ?
    Plutôt que des personnes, la vérité est : l’idéologie. L’idéologie poststructuraliste, celle de la French
    Theory et des cultural studies américaines, qu’on appelle parfois gauchisme chic. C’est un magma
    indigeste de clichés sur les minorités, de compassion victimaire, de haine de la haute culture et de
    repentance. Dans cette optique, le but de l’école n’est plus la transmission du savoir, d’un héritage
    national, mais la correction des inégalités ethniques et la promotion des minorités. Soit : construire le
    vivre-ensemble… Pour la première fois, un ministre et cette idéologie sont entrés en épousailles parfaites.
    Tout se passe comme si Najat Vallaud-Belkacem avec été sécrétée par cette idéologie, comme si elle en
    était l’incarnation humaine. »

    Il y a ceux qui ont droit a la parole et ceux que l’on étouffe …Onfray plutot que Redecker
    Vos deux liens suggérent quelques éléments de réponses..!
    Les racines du mal ne sont pas nées d’hier …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s