A Chaud!!!!!

Elections US – Wikileaks : Hillary Clinton en plein délire conspirationniste / Pourquoi les catholiques votent démocrate

Clinton, grande experte en informatique comme chacun sait (sic), est partie dans un délire conspirationniste contre ceux qu’elle croit être les auteurs du piratage : les Russes, évidemment…

Je ne dis pas que les Russes ne sont pas coupables d’avoir hacké les comptes email. Je dis que personne n’en sait rien, et Hillary Clinton encore moins, elle qui a utilisé ses smartphones non protégés lorsqu’elle se rendait en Russie et dans d’autres pays connus pour leur cyber activités, a exposé des secrets d’Etat sensibles.

Je dis qu’on oublie un peu vite que les comptes email du Comité national républicain ont également été hackés, ce qui ne plaide pas exactement pour une conspiration contre les démocrates.

Je dis que Hillary Clinton est atteinte de cette folie des adeptes des théories du complot — et l’on se souvient soudain que c’est son directeur de campagne qui en 2008 a lancé la rumeur que Obama n’est pas né aux Etats-Unis.

Je dis que les adeptes des théories du complot m’insupportent en ce qu’ils s’accrochent aux hypothèses les plus tordues et refusent les explications les plus simples, et Clinton ne fait pas exception.

Voilà les dernières théories du complot de l’équipe Clinton :

  • Guccifer fournit ses informations à Wikileaks,
  • Guccifer est contrôlé et financé par les services de renseignement russes,
  • Roger Stone, ancien conseiller de Donald Trump, a ses entrées à Wikileaks, il savait à l’avance que les emails du confident d’Hillary Clinton avaient été hackés, et il conspire avec Julian Assange pour détruire Clinton,
  • Des livres de « comptabilité secrète » découverts autour d’une affaire de corruption en Ukraine montrent que des sommes d’argent ont été transférées à la campagne de Trump,
  • Paul Manafort, un conseiller de Trump a des liens avec le parti ukrainien contrôlé par Poutine.

Dans les emails hackés, on trouve les ingrédients du fascisme soft dont les Français voient au quotidien les dégâts en observant la débâcle de la gauche française, déconfite lorsqu’un seul journaliste ose ne pas s’aligner sur leur pensée unique.

Hier, je révélais comment la progressiste Clinton crache sur les catholiques, dont elle dit qu’ils sont arriérés, rétrogrades, que leur religion est bâtarde, qu’il est odieux de baptiser un nouveau-né, et comment son entourage sait mieux que le milliard et demi de catholiques sur terre comment il faut penser.

La semaine dernière durant le débat, Donald Trump a affirmé que« Hillary Clinton a le cœur plein de haine », et cela semble vrai.

Elle a insulté les millions de supporteurs de Trump, les qualifiant d’« êtres pitoyables, racistes, sexistes, homophobes, islamophobes, et irrécupérables. »

Elle a déclaré que le pire danger pour l’Amérique, ce sont les républicains, soit à peu près la moitié des personnes dont elle entend être la présidente.

Ce matin, une autre série d’email révèle l’arrogance et le ton méprisant de l’équipe du premier cercle d’Hillary Clinton vis-à-vis de l’électorat immigré, qu’elle appelle les « quémandeurs hispaniques ».

Avant hier, un email rapportait ses propos devant les donateurs de Wall Street — qu’elle attaque en public et courtise et protège en privé — où elle dit qu’elle est très loin du petit peuple depuis qu’elle et son mari sont devenus riches, et que Wall Street n’a rien à craindre d’elle, puisqu’elle veut confier à Wall Street le soin de se réformer tout seul…

Dans un autre email, elle avoue que son rêve est un monde sans frontières — quelle aubaine pour les millions de terroristes islamistes qui veulent détruire l’Amérique, et attendent impatiemment qu’elle soit élue.

En juillet un email du Comité électoral démocrate rassurait l’équipe Clinton en lui disant qu’il allait réduire le nombre de bureaux de vote de l’Etat de Rhode Island où Bernie Sanders était donné favori afin de décourager les gens d’aller faire des dizaines de kilomètres pour aller voter.

De plus, plusieurs emails montrent la corruption des médias : plusieurs journalistes ont donné à Clinton les questions qu’ils allaient lui poser lors de débat public.

Enfin, et c’est le plus troublant pour l’immoralité qui va régner à la tête du pays si Clinton est élue, un email révèle comment le Département de la justice passait à l’équipe de Clinton des informations sur l’enquête sur son serveur de mail.

Dans un mail, Brian Fallon, l’attaché de presse d’Hilary Clinton écrit :

« Mes copains du DOJ [Département de la justice] m’ont informé qu’une audience a lieu ce matin, et donc nous pourrions savoir dès aujourd’hui ce que pense le juge sur le calendrier de production des emails. »

Tous égaux devant la justice n’est-ce pas… Mais tout cela, c’est à cause des Russes !

Conclusion :

Tout ce que vous venez de lire, vous l’avez également lu dans vos quotidiens du matin et du soir, évidemment.

Non ?

Comme c’est étrange. Seraient-ils partiaux ? Ne seraient-ils intéressés qu’à attaquer Trump ? Je ne peux y croire, la corporation a trop d’éthique pour ça.

 © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://www.dreuz.info/2016/10/13/hillary-clinton-en-plein-delire-conspirationniste/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

Les catholiques n’ont voté que trois fois pour un président républicain en 40 ans.

  • 55 % des catholiques déclarent vouloir voter pour Hillary Clinton, contre 35 % pour Trump.
  • Les catholiques représentent 25 % à 27 % des votants, soit plus de 68 millions de personnes — ils n’étaient que 1 % de la population américaine en 1776.
  • En 2008, 47 % des blancs catholiques ont voté pour Barack Obama. Lequel n’a reçu que 34 % du vote blanc protestant.
  • Selon une étude de l’Université Georgetown, sur les 16 dernières élections présidentielles, les catholiques n’ont voté que 3 fois pour un candidat républicain : une fois pour Nixon, et deux fois pour Reagan.

Les catholiques sont méprisés par les élites démocrates et leurs croyances sont constamment attaquées, tournées en dérision. Le prochain juge à la Cour Suprême, s’il est nommé par Clinton, sera un gauchiste anti-chrétien et pro minorité islamique qui détruira minutieusement les fondements judéo-chrétiens de la Constitution, et la prochaine Cour suprême attaquera la liberté religieuse (des chrétiens) dans les écoles publiques et privées, les lieux publics, les grands évènements sportifs, les fêtes nationales, et protégera celle des musulmans.

Parmi les emails envoyés à John Podesta, le directeur de campagne présidentielle d’Hillary Clinton, hackés par Wikileaks, l’un d’eux dit ceci :

« Ils [les catholiques] sont attirés par cette vision terriblement rétrograde des relations [traditionnelles] entre les genres ».

Un autre va encore plus loin.

Jennifer Palmieri, ancienne membre de l’organisation gauchiste CAP (Centre pour le Progrès Américain) et directrice de Communication de la campagne présidentielle d’Hillary Clinton va encore plus loin dans son mépris de la foi des chrétiens :

« J’imagine qu’elles [les personnes publiques et catholiques] pensent que c’est socialement plus acceptable d’adopter une religion politiquement conservative. Leurs riches amis ne comprendraient pas qu’ils deviennent évangéliques. »

Aux yeux de la gauche américaine, les évangéliques sont la lie de la société, encore pire que les catholiques. Et ils nient aux catholiques toute sincérité de leur croyance, préférant les décrire comme des snobs qui adoptent la religion chrétienne la plus acceptable.

Les catholiques sont également critiqués parce qu’ils « osent baptiser leurs enfants ».

L’email d’un collaborateur d’Hillary Clinton explique qu’un tel geste [baptiser ses enfants] le dégoûte au plus haut point, et qu’il est le fait d’Américains primitifs, pas de ceux qui vivent dans des Etats « sophistiqués ».

Parmi le millier d’emails publié hier par Wikileaks, John Halpin, un cadre de CAP, va encore plus loin et déclare que le catholicisme est « une incroyable batardisation de la foi ».

Jusqu’à présent, le gouvernement américain n’a pas pris de mesure pour interdire ou dissuader les femmes qui souhaitent avorter de le faire.

Le gouvernement Clinton changera totalement cette réalité, puisqu’elle entend que l’avortement soit 100 % prit en charge par l’assurance obligatoire, l’Obamacare, qu’elle a déclaré qu’elle n’imposera aucune limite de date à l’avortement, jusqu’à la veille de l’accouchement. De plus, les organisations chrétiennes, les écoles religieuses, seront contraintes de payer dans les primes d’assurance santé de leur personnel le coût de l’avortement — même s’il est contraire à leurs convictions religieuses.

Les démocrates sont pro-avortement, pro-mariage gay, pro-théorie du genre, pro-transgender, et de plus en plus anti-chrétiens dans leurs décisions politiques.

Alors pourquoi les catholiques votent démocrates ?

Pour une part, ils sont pris en étau entre leurs convictions pro-vie et pro-aide aux plus pauvres dont les démocrates se sont dit les champions, même si les classes défavorisées le sont beaucoup plus dans les Etats et les villes démocrates, et pour une autre part, dévoilent les sondages, une majorité de citoyens peu informés s’imagine que leurs dirigeants politiques démocrates sont opposés à l’avortement.

Les emails publiés hier par Wikileaks suffiront-ils à les informer ?

 © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://www.dreuz.info/2016/10/12/etats-unis-pourquoi-les-catholiques-votent-democrate-pro-avortement-pro-mariage-gay-pro-theorie-du-genre/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s