1984

Souverainistes vs Nouveaux Communistes – Mondialistes : Les vraies raisons pour lesquelles une autre guerre civile américaine est possible Par Brandon Smith

Les vraies raisons pour lesquelles une autre guerre civile américaine est possible

christmas-hate-600-li


Par Brandon Smith – Le 30 novembre 2016 – Source alt-market.com / Le Saker Francophone


Il faut rendre hommage à la gauche régressive, lorsque ses membres pratiquent la propagande, ils savent vraiment comment s’y prendre. Quand leur endoctrinement ne prend pas, et que le public les arrête net avec un mur de scepticisme, ils n’abandonnent pas ! Non – les petits salauds doublent la mise et vont à la castagne !

Je voudrais toutefois souligner que cette volonté apparemment illimitée d’abandonner toute logique et toute raison au nom de l’idéologie n’est pas due au fait que ces personnes ont une ambition particulière. Elles suivent plutôt un modèle historique assez réussi, le modèle du communisme. Et par succès, je veux dire succès destructeur.

Avec Donald Trump sur la voie de la Maison Blanche en janvier, avec une majorité républicaine au Congrès et au Sénat, les gauchistes longtemps habitués à dominer le récit public par les médias traditionnels se retrouvent sans levier. Maintenant, ils doivent recourir à une critique mordante avec des efforts comme ce mème des « fausses nouvelles », qui est conçu pour miner les médias alternatifs par des insultes ad hominem. Évidemment, cela échouera. Il est beaucoup trop tard pour que les grands médias récupèrent tout leur capital social. Ils devront s’adapter ou mourir.

Avec ce boulevard se refermant pour la gauche, la prochaine étape sera directement asymétrique. Ils utiliseront la subversion à un niveau plus localisé, travaillant à inciter les groupes « marginalisés » à prendre des mesures extrêmes pour éviter une réponse négative et totalitaire des conservateurs.

Je suis assez versé sur l’histoire des insurrections communistes, et une simple réalité, qui me revient constamment, est que partout où les mouvements communistes existent, la guerre suit. Ils peuvent prétendre être pacifiques dans leurs buts et leurs méthodes. Ils peuvent prétendre vouloir ce qui est le mieux pour la société dans son ensemble, mais quand ces mouvements se voient refuser l’accès à l’évolution sociale, ils reviennent presque toujours à des moyens violents. La raison principale pour cela, je crois, c’est qu’ils pensent vraiment au fond d’eux-mêmes que leur idéal est le SEUL idéal.

Ils pensent qu’ils sont des héros, éveillés à une vision du monde que le reste d’entre nous est incapable de comprendre. Dans leur esprit, quiconque cherche à leur obstruer le passage est dangereusement ignorant ou fasciste pour oser saboter la « progression naturelle » de l’humanité dans l’utopie de gauche. Par conséquent, toutes les actions sont justifiées de leur part. Ils combattent le « mal ». Et, bien sûr, les conservateurs comme vous et moi sommes les manifestations physiques de ce mal. Nous sommes les super-méchants qui doivent être détruits à tout prix dans le monde imaginaire de gauche.

Comme je l’ai noté dans mon dernier article, L’ordre sort du chaos : la défaite de la gauche aura un coût, les régressifs sous la forme de guerriers de justice sociale sont actuellement plus mignons dans leurs provocations que dangereux, mais ce n’est qu’une étape préliminaire de leur mouvement. Quand ces gens n’obtiennent pas ce qu’ils veulent, lorsqu’ils réaliseront que les méthodes de propagande ne sont pas efficaces, ils se tourneront inévitablement vers le militantisme et des actions de masses agressives. C’est le problème des zélotes : ils sont capables d’une relativité morale absolue. Ce sont des monstres en costume du peuple qui attendent d’être déchaînés, et rendus encore plus dangereux par leur image de soi en tant que gardiens.

Il n’y a rien de pire qu’un psychopathe avec un désir désespéré de vous sauver.

Après mon dernier article, certains lecteurs ont répondu qu’ils avaient compris ma prémisse fondamentale – que la dynamique gauche contre droite est suscitée par les élites globalistes, et que cela pourrait amener les deux côtés à s’opposer aux extrêmes du spectre politique, communisme contre fascisme. Cela dit, ils voulaient aussi savoir ce que je pensais qu’il fallait faire pour la gauche en particulier. Bien sûr, les élites sont la cause profonde de la menace, mais qu’en est-il des gauchistes fous derrière qui les élites se cachent et qu’elles exploitent ? N’aurons-nous pas à nous en occuper à un moment donné ?

Je dirais oui, mais notre réaction doit être mesurée ou nous risquons de tomber dans le piège du paradigme que les élites ont construit pour nous.

Ainsi, voici la réalité : lorsqu’un mouvement comme le culte de la justice sociale en vient à un tel zèle, rien ne peut être fait pour le persuader de penser autrement. Certains laisseront le mouvement derrière eux, mais la majorité refusera de reconnaître que leur idéologie n’a pas réussi à dominer les masses, et que cela pourrait être dû au fait que leur idéologie est très imparfaite. Ils chercheront plutôt à nous forcer à nous y conformer. Cela garantit qu’un conflit violent se produira.

Le danger est que si les conservateurs semblent maintenant détenir les clés du monstre, c’est-à-dire le gouvernement, après l’avoir arraché à la gauche (encore une fois, du moins en apparence), nous serons tentés de braquer les canons du cuirassé bureaucratique vers nos ennemis et en notre faveur. Je vais devoir utiliser l’ancienne analogie du Seigneur des Anneaux encore une fois ici : le grand gouvernement est comme le « premier cercle », il va toujours aboutir au mal, peu importe qui le porte. Les bonnes personnes se saisiront de lui pensant qu’elles peuvent résister à l’abus et qu’elles vont exploiter son incroyable pouvoir pour aider les autres. Et elles tomberont dans les ténèbres comme tout le monde.

La solution ? Les conservateurs doivent faire face aux extrémistes de gauche sur un pied d’égalité. Nous devons éviter la tentation d’utiliser le gouvernement comme une arme pour les neutraliser. Nous devons éviter de nous abaisser à leur niveau. Sinon, il y a un risque sérieux que nous faillissions dans nos principes et que nous devenions aussi mauvais sinon plus mauvais que la gauche régressive. Et oui, cela signifie une guerre civile décentralisée – une guerre dans laquelle le gouvernement est refusé en tant que joueur. Tant que les conservateurs refusent d’exercer le gouvernement comme une épée dans notre arsenal, nous gagnerons contre tous les ennemis. La seconde chose que nous devons oublier, c’est de demander au gouvernement de nous aider dans notre combat sinon nous serons cooptés et assimilés par les élites.

Mais à quoi ressemblerait ce conflit ?

Je pourrais voir un scénario d’insurrection contre insurrection mais seulement si la droite refuse de se joindre au gouvernement pour atteindre ses objectifs.

En attendant, je vous invite à examiner les théories sur cette question du côté gauche du spectre. Consultez cet article, référençant les « experts »militaires de la revue toujours fâcheuse et menaçante Cracked Magazineintitulé Six raisons pour lesquelles une nouvelle guerre civile est possible et terrifiante, publié au début du mois de novembre.

Alors que Cracked Magazine aborde brièvement l’idée qu’une guerre civile pourrait être déclenchée par la gauche aux États-Unis, leur article a été publié avant les élections, clairement avec l’hypothèse que Donald Trump devait perdre et que les « extrémistes de droite » seraient alors la plus grande menace pour la paix et la stabilité dans le sillage d’une présidence Clinton. La majorité de leurs analyses est composée de scénarios dans lesquels les droitistes « anti-gouvernementaux » pourraient miner la cohésion sociale et a sans aucun doute été complétée en profondeur par le Southern Poverty Law Center.

Je tiens également à souligner rapidement que la menace n°2 sur la liste des menaces de guerre civile était le costume d’évasion thermique que j’ai conçu ! Ou du moins, la notion que nous avons la capacité et la connaissance pour construire ce genre de contre-mesures. Voici une citation de l’article :

« Mais dans ma recherche sur les sites de milice, j’ai parfois rencontré des informations qui semblaient avoir leur base dans autre chose qu’un manuel. Prenez ce guide pour échapper aux drones publié par les Oath Keepers, un groupe anti-gouvernemental composé d’anciens militaires et policiers. »

Cracked Magazine n’a jamais mis un lien vers la vidéo, ils montrent juste une photo fixe. De toute évidence, ils ne voulaient pas que les gens la regardent et décident par eux-mêmes ce que moi, je voulais.

J’ai eu un ancien opérateur de drone qui a regardé la vidéo. Il a dit que ce «costume d’évasion thermique» était basé sur une «prémisse décente», bien qu’il ait affirmé qu’il ne fonctionnerait bien que si le tireur était stationnaire. Il est impossible de savoir si l’info dans la vidéo vient de quelqu’un avec une expérience réelle en matière de drone. En parlant des nombreuses milices aux USA, Bill a dit: «… J’ai aussi participé à des entraînements de groupes d’anciens combattants», cinq ou six fois dans cinq États différents. C’est incroyablement répandu.

Je ne sais pas exactement qui était leur « expert ». Apparemment, il pensait que je construisais un costume d’invisibilité parce qu’il mentionnait le problème du « mouvement », qu’aucun costume que je connais ne peut cacher. Ils disent aussi quelque chose sur « l’expérience obsolète sur les drones », ce qui reste très vague. Finalement, ils insinuent que j’ai reçu de l’aide d’initiés militaires avec des connaissances secrètes, et c’est ainsi que j’ai réussi à concevoir un système d’évasion thermique. En fait, j’en suis venu à cette conception avec ces matériaux de mon propre chef et je l’ai apporté aux Oath Keepers, qui m’ont aidé dans la phase d’essai. Pas un seul expert de drone n’était sur place pour me fournir des informations de conception.

Le fait est que ces gens n’ont aucune idée de ce dont ils parlent. Cracked Magazine ne m’a jamais contacté sur le costume, même si mon visage et l’adresse e-mail sont partout dans la vidéo. Il n’était pas « impossible de savoir » si je recevais des renseignements d’initiés. Tout ce qu’ils avaient à faire était de demander. La gauche, dans son zèle, aime tirer des conclusions. Elle suppose également que nous sommes un tas de péquenauds muets, alors que nous sommes en fait beaucoup plus intelligents et plus novateurs qu’eux.

Alors que Cracked Magazine et leurs soi-disant « experts » sont désespérément naïfs à bien des égards, ils font quelques observations solides.

Premièrement, ils parlent du problème du manque de confiance de la part du public dans les forces gouvernementales et policières. Ils semblent suggérer que c’est une mauvaise chose en prétendant que la méfiance à l’égard du gouvernement conduit à l’insurrection. Je dirais que la méfiance envers le gouvernement est l’état le plus sain dans lequel une société peut exister.

Cela dit, je rappellerai aux lecteurs que les conservateurs prendront la barre du navire gouvernemental à partir de 2017. Et comme je l’avais prévenu quand j’ai prédit une victoire de l’élection Trump en juin, les élites nous ont permis de prendre le poste à un moment où la confiance dans le gouvernement est à des niveaux historiquement bas. On nous a donné les rênes du pouvoir, et je dis que ce n’est pas une chance mais une malédiction. Nous ne serons plus considérés comme des combattants de la liberté. Nous serons considérés comme la botte cloutée écrasant le visage de l’Amérique.

Deuxièmement, Cracked Magazine soulève le problème de l’interférence dans les infrastructures, comme les bombardements routiers et d’autres méthodes pour détruire les routes de voyage et d’approvisionnement. Il le mentionne sur la base du principe que les droitistes pourraient mettre en place des IED en utilisant de la tannerite pour terroriser les réseaux routiers.

Nous avons déjà vu quelque chose comme ça, mais pas chez les droitistes. Les gauchistes sont connus ces derniers temps pour construire des murs humains à travers les grandes routes afin d’arrêter le mouvement. Je dirais qu’ils le feront avec plus de fréquence (et avec plus de violence) une fois l’hiver passé (les gauchistes ne supportent pas le froid, c’est pourquoi la plupart d’entre eux vivent près des plages). Les communistes aiment perturber les chaînes d’approvisionnement et la production ; ils savent que c’est le chemin le plus rapide pour provoquer la panique de masse.

Troisièmement, l’article de Cracked Magazine soutient que les droitistes pourraient adopter les méthodes d’ISIS dans notre quête de suprématie, ce qui est extraordinairement absurde si vous en savez un minimum sur les conservateurs.

C’est en fait la gauche qui a montré maintes et maintes fois son affinité pour l’extrémisme musulman. Elle le défend ouvertement et publiquement. Vous pourriez penser que toutes les féministes des forces de la justice sociale et des groupes de défense des droits des homosexuels verraient le monde musulman comme un carnaval d’horreurs là où, dans presque n’importe quelle nation musulmane sur la planète, ils seraient asservis, lapidés ou jetés du haut d’un grand bâtiment. Mais non, au lieu de cela, les champions de la justice sociale applaudissent l’immigration musulmane massive sans question.

Il faut comprendre que les normes d’immigration musulmane forcée en Europe et aux États-Unis sont un produit de l’élitisme mondial dans le cadre de la stratégie Cloward Piven. Les élites aiment utiliser les cultures incompatibles comme outil pour déstabiliser les sociétés cibles. Mais, les gauchistes sont également plus qu’heureux d’aller de pair avec ce programme. Je crois que c’est parce que la gauche est intrinsèquement faible quand il s’agit de la confrontation directe, et de nombreux progressistes attendent secrètement avec joie l’idée d’avoir leurs propres tueurs (extrémistes musulmans ou Black Lives Matter) sous la main au cas où.

Si un groupe a montré une volonté de travailler avec des gens comme ISIS, c’est la gauche. Souvenez vous du fait que le ministère de la Défense sous Obama admet dans ses propres livres blancs soutenir la montée du réseau terroriste musulman.

Enfin, Cracked Magazine et leurs experts suggèrent l’idée qu’une deuxième guerre civile américaine ne sera pas bilatérale, mais multilatérale. C’est la seule notion intelligente dans tout l’article et je suis d’accord avec eux de tout cœur.

Voici le problème – plusieurs groupes de gauche et de droite ont des conceptions entièrement différentes sur ce à quoi le produit américain final devrait ressembler. Certains à gauche sont des anarchistes, d’autres sont communistes, d’autres veulent simplement la continuation du processus démocratique (mais pensent encore que Trump doit être supplanté). Sur la droite, il y a des néo-conservateurs extrémistes et des faucons de guerre qui veulent pulvériser le Moyen-Orient et le renvoyer à l’oubli, femmes et enfants inclus. Il y a des libertariens qui veulent seulement un retour à un petit gouvernement et au constitutionnalisme. Il y a des anarcho-capitalistes qui semblent vouloir l’effacement du gouvernement et de la Constitution tout entière, mais vivent dans un monde de théorie plutôt que de pratique (je les appelle les têtes d’œuf de libertariens). Il y a même des factions chrétiennes qui aspirent à une théocratie chrétienne.

Puis, il y a des gens comme moi, qui veulent seulement arriver à la racine du problème et pendre les globalistes aux lampadaires (après un procès rapide, bien sûr). Nous n’avons pas nécessairement de conflit avec aucun autre groupe tant qu’ils restent hors de notre chemin. Nous voulons contourner le danger d’une guerre civile, si possible.

Malheureusement, je pense que Cracked Magazine et ses experts ont raison sur ce point, et qu’une deuxième guerre civile américaine sera multiforme. Et, alors que nous allons tous nous sauter à la gorge, les uns contre les autres, les élites pourront se prélasser sur la Riviera en sirotant leurs mojitos en se riant de nous. La faction la plus dangereuse (outre les élites) sera la faction catalysant la violence : la gauche régressive. Ce sera le groupe qui lancera toutes les autres hostilités.

Ce que les gauchistes ne savent pas, c’est qu’ils ont toujours été des idiots utiles pour les élites mondiales, et qu’ils seront jetés aux ordures une fois que les élites en auront fini avec eux. J’espère que tous les gauchistes pourront assister à l’interview suivante avec le transfuge soviétique Yuri Bezmenov dans lequel il examine le processus par lequel les nations libres sont amenées au chaos par les élites par l’exploitation de la gauche régressive afin d’établir un système totalitaire.

Je vous laisse avec cette pensée – la guerre civile est inévitable. La gauche est trop folle, et la droite a maintenant reçu l’arme du gouvernement qui est trop attirante pour être négligée. Considérez pendant un moment quelle « faction » dans le monde profite le plus de cet arrangement et alors vous comprendrez que la gauche est finalement une distraction du plus grand ennemi. Supprimez les globalistes de l’image et la gauche se résorbera naturellement.

Brandon Smith

Traduit par Hervé, vérifié par Wayan, relu par Cat pour le Saker Francophone

http://lesakerfrancophone.fr/les-vraies-raisons-pour-lesquelles-une-autre-guerre-civile-americaine-est-possible

30710973103_aec9abdf04_hczkjlw_xcaasm3j

EN BANDE SON : 

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s