Douce France

Douce France : Macron, c’est Merkel déguisée en Lorelei pour vous charmer ! Par Bruno Bertez

Macron, c’est Merkel déguisée en Lorelei! J’ai traduit et publié en son temps l’article publié par le journal Allemand Der Spiegel , aux fins de lancer et de crédibiliser la campagne de Macron dès son début.  Der Spiegel c’est l’auxiliaire de la politique germanique.

Les « journalistes »  du Spiegel ont pris le train avec Macron, en seconde classe comme lui,  pour l’accompagner si mes souvenirs sont bons lors d’un voyage à Bruxelles. Jamais un grand journal ne s’est montré aussi passe-plats et aussi lêche-bottes.

Macron a été reconnu et adoubé par les Allemands, c’est là ou il a fait ses toutes premières visites, après  être  allé récolter  l’argent bancaire français  blanchi par la traversée de la Manche, à Londres.

Lors de son déplacement en Allemagne , il a confirmé qu’il serait le candidat européen dont rêve Schauble. Sur tous les points, absolument tous.  Je n’ai pas trouvé une feuille à cigarette d’écart. Aucun  journaliste français ne l’a interrogé sur cette visite, sur ses déclarations au Spiegel, à croire que pas un n’en avait été averti.

Macron a reçu l’estampille allemande, c’est l’homme de la conformité, de la convergence… ce qui est un comble quand on rapproche ce constat de l’image créée de toutes pièces par les Communicants du Très Grand Patronat: une image de moderniste, d’homme nouveau alors qu’il va nous ressasser l’ordo-libéralisme pan-germanique à la sauce juridique façon Schauble! Il va nous ressasser la collaboration avec l’Allemagne dont le patronat français rêve depuis les années 20 et depuis le Front Populaire. La collaboration avec l’Allemagne c’est la réaction du Patronat , de la CGPF , de l’actuel MEDEF au risque qu’un jour, les Mélenchon, les anticapitalistes, les Besancenot, les Poutou, les Arthaud, les Le pen prennent le pouvoir et changent le système. Ce n’est pas un hasard d’ailleurs si on vous montre tous ces gens avec complaisance à la télé, ils sont là pour faire peur aux bien pensants, pour faire peur, ils jouent aux croquemitaines.  Ils ont une mission objective, involontaire, au service du Patronat et des Solfériniens: rappeler le risque de Révolution en le ridiculisant. Ils  sont là pour ridiculiser ceux qui pourraient être tentés de refuser le système.

La collaboration avec l’Allemagne dans sa racine, dans sa motivation, c’est la lutte des classes, c’est la grande peur du Patronat qui se cherche des protections, des remparts.

Mélenchon ne s’y est pas trompé dans son livre sur l’Allemagne. On ne comprend pas la position des élites collabos en France si on n’a pas le souvenir présent à l’esprit de la force du Parti Communiste, des 25% de votes communistes, de la puissance de la CGT,  de sa capacité de nuisance etc. L’Europe pour tous ces gens  a consisté à se mettre à l’abri, à tracer un cercle pour se protéger contre les revendications des « travailleurs », contre les nationalisations, contre les confiscations.

L’Europe dès le départ , lisez non seulement les livres, mais les journaux, les magazines, l’Europe a été une sorte de  Contre Révolution.  Elle été conçue comme coup d’arrêt aux acquis, et ensuite comme régression.  Dans la régression, nous y sommes! Bref l’Europe a été conçue comme une défense contre l’ennemi de l’intérieur. Et les législations  européennes ont pour fonction, pour ces gens,  de protéger  le taux de profit, mieux de le faire remonter parce qu’il est insuffisant pour la reproduction. L’Europe impose la concurrence pour le taux de profit et c’est pour cela qu’elle  impose la libre circulation des capitaux. En attendant le vieux capital Français, surtout le parasite, le klepto, le plouto se délocalise  ou met à l’abri,  au parking à l’étranger. En se mettant sous la coupe et la protection Allemande, le système français accepte délibérément le déclin… le déclin pour durer! Le déclin du pays pour qu’une minorité puisse durer.

« Dieu se rit des créatures qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes. » Les Français veulent du Macron, du Hollande bis , Hollande premier cela ne leur a pas suffit. Ils veulent du jeune,  du moderne,  du pro-allemand, du mondialiste, de l’ouvert, du financier, mais ils haïront les effets que cela produira, ils haïront Macron, dans 6 mois, dans un an. La déception est inévitable car à l’origine, il y a tromperie. Macron n’a non seulement pas de baguette magique mais son projet, son agenda sont  à l’opposé de celui des gens qui vont voter pour lui. Il veut les laminer demain au profit des Allemands et des financiers nationaux et internationaux, en leur promettant qu’après demain cela ira mieux.

Macron sera un nouveau bouc émissaire bien sur comme l’a été Hollande, mais c’est le prix à payer pour tous ces gens qui veulent exercer leur volonté de puissance en se servant du peuple comme marche pied.

Macron sera honni, vilipendé.  L’atmosphère sera, nous en sommes surs, hystérique et ce ne sera que justice car il aura joué avec le peuple avec ses espoirs, avec  sa confiance. Hélas, le peuple n’apprend rien . Jamais.

EN BANDE SON : 

2 réponses »

  1. Les Français sont des naïfs mais ce sont des sanguins donc enclin à des colères qui peuvent marquer dans le sang une génération entière… Hélas pour nous la tempête s’approche….
    Aller juste pour ce remonter le moral …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s