Art de la guerre monétaire et économique

Au nom du pèze, du fric et du juste prix…

Au nom du pèze, du fric et du juste prix…

« Ce que nous appelons aujourd’hui économie nationale n’est bâti que sur des hypothèses spécifiquement anglaises. […] Il n’y a donc pas d’économie nationale […]. » — Oswald Spengler, Le Déclin de l’Occident (1918-1922)

MERCI Le 13 Mars 2020

Nous sommes le Vendredi 13 Mars 2020 sur la planète Terre. Calmos pépitos. La fête n’a pas commencé. Ce n’est même pas la répétition générale ! Et ce n’est pas un micro-organisme, aussi virulent soit-il, qui affole notre microcosme.

Non, non ! c’est juste quelques trillons virtuels qui n’apparaissent plus sur les écrans. Rien de bien méchant, pour le moment et ils reviendront très vite dés que le bug sera corrigé. Le papier toilette commence à disparaître, c’est une très bonne nouvelle, mais il représente toujours quelques aller-retours terre-lune en quadrillions d’épaisseurs.

Il y a de la marge…sauf pour le réel.

Les taux négatifs, ce n’est pas réel… Mercredi prochain les taux US seront probablement proche de zéro, et là, c’est une première pour les cow-boy US… Nous, nous avons plus de cinq ans d’avances !

La dette à l’infini, ce n’est pas réel, c’est juste une hypothèque spéculative de notre réel. Un outil de domination virtuel qui fonctionne à merveille pour les inconscients que nous sommes. Vous n’avez même pas besoin de signer en bas de la page, nos responsables le font pour nous et nos descendances.

Et paf, un tout petit virus vient foutre son bordel chez tous les bons vivants, donc la prochaine solution et de faire payer les morts ! En gros, nous allons recevoir un salaire avec de l’argent virtuel pour payer la dette que nos ancêtres nous ont laissé.

Quand c’est gratos, c’est nous qui l’avons dans l’os !

Je ne suis pas sure de me bien me faire comprendre, il ne s’agit plus de sortir du cadre et encore moins d’en changer, sinon c’est la guerre…enfin, la grande fête avec feux d’artifices pour tous.

– Dits, Papy, c’est quoi la richesse ?

– La richesse, mon enfant, c’était toi…

MERCI

EN BANDE SON :

9 réponses »

    • @Jeck,

       » mais c’est quoi la solution? »

      L’humanité n’a jamais eu autant de solutions, d’outils et de facilités qu’à notre époque. Sans compter les centaines de milliers de grand Hommes qui nous ont et nous ouvrent l’esprit.

      Il nous faut juste sortir de cette société du mensonge, dans un premier temps… le reste suivra avec un minimum d’honnêteté intellectuel. Mais nous en sommes très loin, je vous l’accorde.

      Faisons en sorte que cette période destructrice nous ouvre enfin des horizons plus paisibles et harmonieux.

      Ne soyons pas dupes, entre les loups, les requins, les aigles et autres prédateurs, il nous faudra mettre toutes et tous sur la même longueur d’onde. (vaste programme…)

      C’est justement quand nous avons des problèmes communs que les structures et solutions se développent. Nous rentrons donc dans une phase propice, les enjeux sont titanesques et pleins de surprises.

      L’Aventure, c’est toujours une page blanche au départ et noir à l’arrivé !

      J'aime

  1. Au nom du pèze, du fric et du juste prix… sans suite, jusqu’à la faim.

    Il y a des maladies qui se répandent plus vite que la lumière.

    Non, non, ce n’est pas encore une histoire de virus et du confinement des inutiles, c’est celle des intérêts de la dette.

    Cela s’appelle l’effet ciseaux, une double lame, un coup vers le bas, ça rase bien et hop un coup vers le haut, t’enlève la peau…

    C’est ce qui se passe en direct, avec la remonté des taux €franco-italien-spagnol et autres surendetter du club Med. Je baisse les taux, tu t’endettes, je reléve les taux, tu plonges en demandant une rallonge, je t’avance la mise au prix fort, tu liquides tout pour un rien, je saisie le reste.

    Évidement si tu connais le petit jeux, tu as assuré tes arrières…avec du lourd, du collatéral en béton, et comme tu as vu venir le truc, tu as diversifiè tes avoirs, en dollar puisqu’il n’y a plus que ça… Non tu n’a rien vu venir, tu n’as que des Zeuro? dommage pour toi !

    Parce que c’est maintenant, quand tu as tout perdu, que les prix se mettent à flamber… Double peine, effet Kiss-cool garantie,.,Ki-kouik pour tous, c’est l’État qui rince…et l’État, c’est toi.

    -Allo papy, c’est quoi la dette?

    -La dette, mon enfant, c’est ton héritage !

    J'aime

  2. j’ai un problème avec l’hégémonie américaine.
    Le crash décennal va engendrer les mêmes remèdes des même cerveaux géniaux à la manœuvre du commerce international injecter plus de pognon dans la lessiveuse et en sortir pus blanc et plus riche… Mais la partie se joue à plusieurs. Le corona et la mise sur pause du commerce, par dessus le crash associé au cours historiquement bas du pétrole vont faire très mal au pétrole de schiste et par effet de levier au banques américaines. La récession à venir sera mondiale. La Chine et la Russie vont pousser un grand coup pour que faire basculer leur rival sur le terrain de l’économie. Si une monnaie commune indexée sur l’or devait sortir de leur chapeau, le coup serai fatal.
    Qui au niveau mondial veux encore d’un monopoly ou le banquier à le droit d’imprimer des billets?
    la monnaie repose sur la confiance non?
    je ne voie pas aujourd’hui qui peut avoir confiance dans le dollars sans être dogmatique. Idem pour l’Euro, mais dans des échelles peut être moins caricaturales d’un point de vue comptable. Le dollars encore plus avec l’extraterritorialité mafieuse est devenu un volant d’inertie fou qui ne peut qu’exploser, si c’est pas pour cette fois, c’est pour dans 10 ans?
    Après, je voie peut être le mal partout. Mais Poutine à trop bien choisi son moment pour que ce soit le fait d’un calandrer indépendant de l’épidémie. L’Europe, si elle n’explose pas ce qui est pas gagné mais n’aura de véritable poids qu’a ce prix et en tant que 1er marché mondial, pourrai servir de débouché à la production chinoise et au pétrole Russe. On survivra peut être …
    mais avec ma$ron à la barre… je le voie bien dernier à quitter le pont de l’USS Titanic tant il se prend pour un capitaine.( il a pas demandé des masques à la chine, il leur en a filer 17 tonnes sans renouveler les stocks, gouverner, c’est prévoir mais bouzin avait piscine.)

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/03/petrole-et-poussee-chinoise-ca-se-precise.html
    (j’ai vu dans un autre article que c’est le « privé » Alibaba qui est a la manœuvre de l’aide humanitaire chinoise, dont la France est également bénéficiaire. Mais bon, c’est bien du soft power de Xi). Les pions se placent.

    J'aime

  3. Au nom du pèze, du fric et du juste prix… de l’over-dose jusqu’à la méga-pause !
    Pour clore ce sujet et comprendre ce qui ce trame actuellement, il faut juste reprendre toutes les recettes appliquées depuis Mars 2009 :
    1) too big to fail… Sauver coûte que coûte les banksters et autres instituts mégalo-financiers.
    2) privatiser les profits et socialiser les pertes.
    3) régler le problème de la dette avec encore plus de dettes.
    4) surtout ne rien changer aux règles qui ne fonctionnent pas.
    5) faire confiance aux Paradis Fiscaux et au Shadow Banking.
    6) taxer tout azimut le pékin du coin pour faire du PIB à donf.
    7) exploser le bilan des Banques Centrales avec la touche cmd-Print.
    Voilà, c’est simple, pauvre un jour, pauvre toujours, pour les siècles à venir, en attendant de retrouver la poule aux œufs d’or… avec un coq castré, ça va sans dire !
    Et roule ma poule, comme disait l’humoriste, sauf que… ZOZO est arrivé, le p’tit ZOZO avec son p’tit chapeau… Mais ça, c’est une autre histoire à la con.

    J'aime

  4. Les trois blocs deviennent bien distincts avec l’Amérique autour des usa, asie autour de la chine et europe autour de l’allemagne. La déflation se prononcera pour les pays d’euro désindustrialisés espagne italie France. Rien du reste qu’une poursuite prononcé que ce que l’on connaît déjà avec une gigantesque destruction des canards boiteux causée par le Covid : mise à morts des improductifs et des entreprises non rentables avec helicopter money pour tenir l’inflation stable

    J'aime

    • @Bernard CONTE,
      Votre article datant de 2017 n’est plus d’actualité, même s’il soulève le questionnement légitime de la place du bénévolat dans nos sociétés.
      Nous savions que la finance est décorrélée de l’économie depuis les années 80, maintenant nous savons que l’économie est décorrélée du consommateur depuis 2009 !
      Si il y a bien une guerre aujourd’hui, ce n’est certainement pas contre un virus et encore moins contre une maladie, alors que la virtualisation monétaire devient réalité.
      Faisons l’Amour, cela nous changera de la guerre, encore faut-il comprendre ce qu »est l’Amour… Et là je crains le pire quand j’observe les directions actuels et le chemin parcouru après des millénaires d’histoires humaines.
      Il y a des pilules et des couleuvres qui sont difficiles à avaler en ce moment, mais bon nombres s’en contentent, hélas!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s