REBLOG

Bruno Bertez : A lire deux commentaires pris chez Lupus

« Être de droite […], c’est céder à la puissance supérieure d’un souvenir, qui s’empare de l’être humain […]. Il s’agit d’un acte de soulèvement autre : soulèvement contre la domination totalitaire du présent […]. » — Botho Strauss, Le Soulèvement contre le monde secondaire

En ces temps ou les tendances fascisantes qui ne faisaient que sommeiller  se réveillent, me revient ce que disait Georges Brassens: 

« je traverse dans les passages cloutés rien que pour ne pas avoir affaire à la maréchaussée »
Le choix de Georges était-il le bon?
Je laisse ceci à votre réflexion personnelle.
Mais je conseille aussi d’écouter Jean Ferrat.

Je ne vous dis pas ce que je pense, mais sachez que moi je n’ai jamais pardonné aux Allemands et que je crois que l’homme est un loup pour l’homme et que dans ces periodes, on le constate, on le voit et on le vit. On vous éduque pour vous le faire oublier.

Ne réprimez pas les sentiments qui vous submergent, les bouffées qui vous montent elles font de vous des Hommes. …Elles sont le signe que vous êtes encore vivants. Authentiquement vivants, pas dans la soumission et la mêmitude.

Ne laissez pas les autres se servir de vous comme d’un marche-pied ou d’un pavois.

La dignité, la fierté cela se cultive, cela s ‘entreteint.

Et souvenez vous.

BRUNO BERTEZ

« […] et jamais les lois ne furent plus multipliées que lorsque l’État fut le plus corrompu. » — Tacite, Annales

brunobertez

En ces temps ou les tendances fascisantes qui ne faisaient que sommeiller  se réveillent, me revient ce que disait Georges Brassens:
« je traverse dans les passages cloutés rien que pour ne pas avoir affaire à la maréchaussée »
Le choix de Georges était-il le bon? Je laisse ceci à votre réflexion personnelle.
Mais je conseille aussi d’écouter Jean Ferrat.
Je ne vous dis pas ce que je pense, mais sachez que moi je n’ai jamais pardonné aux Allemands et que je crois que l’homme est un loup pour l’homme et que dans ces periodes, on le constate, on le voit et on le vit. On vous éduque pour vous le faire oublier.
Ne réprimez pas les sentiments qui vous submergent, les bouffées qui vous montent elles font de vous des Hommes. …Elles sont le signe que vous êtes encore vivants. Authentiquement vivants, pas dans la soumission et la mêmitude.
Ne laissez…

Voir l’article original 513 mots de plus

Catégories :REBLOG

Tagué:

4 réponses »

  1. « Ne réprimez pas les sentiments qui vous submergent, les bouffées qui vous montent elles font de vous des Hommes. …Elles sont le signe que vous êtes encore vivants. Authentiquement vivants, pas dans la soumission et la mêmitude »

    Exprimer la rage et la colère est recommandé pour éviter d’étouffer …la magie noire du chaos nous prend a la gorge …a nous de réapprendre a respirer et vivre quand même .. et surtout résister…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s