REBLOG

Ecolodingo : Des fonctionnaires français considèrent comme « absurde » la nouvelle taxe sur les véhicules basée sur le poids / Le gouverneur de la Californie Newsom annonce l’interdiction de toutes les voitures à essence d’ici 2035

Des fonctionnaires français considèrent comme « absurde » la nouvelle taxe sur les véhicules basée sur le poids

Très prochainement, il n’y aura plus de voitures à conduire. Entre la Californie qui envisage de supprimer progressivement les moteurs à essence d’ici 2035 et la France qui envisage apparemment une nouvelle taxe sur les véhicules en fonction de leur poids, il semble que le monde soit bien décidé à assurer un avenir rempli de Uber et de transports publics.

Mais quoi qu’il en soit, « pour sauver la planète », la presse a fait beaucoup d’efforts. C’est pourquoi, lors de la Convention Citoyenne sur le Climat en juin 2020, l’idée de taxer les véhicules en fonction de leur poids a été soulevée. Elle est actuellement examinée par le gouvernement français, selon The Connexion.

En attendant – comme c’est l’habitude du gouvernement – la main gauche ne sait pas ce que fait la main droite. En mai 2020, un mois plus tôt, le gouvernement a distribué une aide de 8 milliards d’euros à l’industrie automobile française afin de stimuler la production. Les taxes basées sur le poids auraient l’effet inverse.

L’avenir de l’automobile française

Luc Chatel, président de l’association automobile la Plateforme de la Filière Automobile (PFA) a souligné que les deux politiques se contredisent manifestement et a demandé une « stabilité » dans les décisions prises par le gouvernement. Bonne courage avec ça.

Il a déclaré à la télévision française la semaine dernière : « On ne peut pas mettre en place une taxe qui va à l’encontre de ce qui s’est dit il y a 3 mois » selon le président de la plateforme automobile ».

Il a qualifié la taxe d’ »absurde » et a poursuivi : « Les voitures bénéficieront d’un bonus pour la réduction des émissions de CO2 et d’une pénalité [pour leur poids] en même temps. C’est ridicule ».

Chatel prévoit que 70 % des véhicules en France seront concernés par la taxe.

Et pour la France, il semble que le programme environnementaliste ne s’arrête pas aux véhicules. « En plus de taxer les véhicules en fonction de leur poids », dit l’article de The Connexion, « les 150 mesures proposées par la Convention des citoyens sur le climat comprennent la modification de la constitution française pour souligner l’importance de la protection de l’environnement, et l’introduction d’un nouveau crime environnemental appelé ‘écocide’ ».

Le gouverneur de la Californie Newsom annonce l’interdiction de toutes les voitures à essence d’ici 2035

La semaine dernière, la Californie a été plongée dans le rouge et l’obscurité pendant la journée, au milieu d’incendies de forêt, et le gouverneur Newsom a décrété ce qui suit :

« Le débat est terminé, autour du changement climatique… C’est une sacrée urgence climatique. C’est réel et ça arrive ».

« Je n’ai aucune patience, et je le dis avec amour, non pas en tant qu’idéologue mais en tant que personne qui se targue d’être ouverte aux arguments, intéressée par les preuves… mais je n’ai littéralement aucune patience pour les négationnistes du changement climatique« , a poursuivi le gouverneur.

Il a déclaré que le point de vue des sceptiques est « complètement incompatible… avec la réalité sur le terrain ».

Il a brièvement reconnu les lacunes de la gestion des forêts au cours des dernières décennies, mais a ajouté :

« C’est un point, mais ce n’est pas le sujet. »

Oh, mais comme David Stockman l’a récemment fait remarquer, la mauvaise gestion et la négligence draconiennes des forêts, qui ont transformé une grande partie de la Californie en décharge de bois de chauffage sec, est exactement la question. Le prétendu réchauffement climatique n’a rien à voir avec cela…

Mais cela n’a pas empêché M. Newsom de montrer à quel point il est vertueux en annonçant que la Californie supprimera progressivement toutes les voitures à essence d’ici 2035, dans un effort majeur pour réduire les émissions de l’État.

Le gouverneur a signé un décret qui exige que toutes les nouvelles voitures et tous les nouveaux camions vendus en Californie soient des véhicules à émissions zéro d’ici la date butoir de 2035.

« C’est la mesure la plus efficace que notre État puisse prendre pour lutter contre le changement climatique », a déclaré M. Newsom dans un communiqué de presse.

« Pendant trop de décennies, nous avons laissé les voitures polluer l’air que nos enfants et nos familles respirent. Vous méritez d’avoir une voiture qui ne donne pas d’asthme à vos enfants. Nos voitures ne devraient pas aggraver les feux de forêt – et créer plus de journées remplies d’air enfumé. Les voitures ne devraient pas faire fondre les glaciers ou élever le niveau de la mer en menaçant nos plages et nos côtes les plus chères« .

Comme le rapporte ABC7News.com, le décret fixe d’autres priorités, dont :

  • De nouvelles réglementations sanitaires concernant l’extraction du pétrole et les communautés sur lesquelles elle a un impact
  • Ordonner au législateur de ne plus délivrer de permis de fracturation hydraulique d’ici 2024
  • Donner des instructions aux agences pour qu’elles élaborent un plan pour un réseau ferroviaire et de transit à l’échelle de l’État

La voie à suivre pour l’initiative récemment annoncée par Newsom sera probablement difficile, tant sur le plan politique que juridique. Le président Donald Trump a déjà tenté d’empêcher la Californie de fixer des normes d’émissions automobiles différentes de celles du pays.

Nous avons quelques questions rapides pour M. Newsom :

  • Que ferez-vous des milliers de stations-service et de leurs dizaines de milliers de travailleurs ?
  • Et que se passera-t-il lorsque nous aurons des pannes de courant et que personne ne pourra recharger ses véhicules électriques… travailler à la maison ?

Ce n’est probablement pas votre problème, n’est-ce pas ?

Il est intéressant de noter qu’après son « Battery Day », le cours de l’action de TSLA n’a rien obtenu de l’annonce de Newsom…

C’est peut-être parce que – comme le note Newsom – la Californie compte 34 fabricants de véhicules électriques dans l’État… et la concurrence arrive pour Elon.

Catégories :REBLOG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s