Analyse Technique

Commentaire du Wolf : Tous les indicateurs virent au rouge…

Commentaire du Wolf : Tous les indicateurs virent au rouge… 

    Tous les Indicateurs sont au rouge et deux indicateurs démontrent que la tension est particulièrement soutenue sur les marchés : Le taux LIBOR à trois mois en dollars et la prime pour se couvrir contre la défaillance des obligations émises par des entreprises européennes (les fameux CDS)

Moralité : sortez couvert à 100 % via des positions  shorts ou des positions aurifères…avec une augmentation à minima  des positions cash  à 7%.. 

PLUS DINDICATEURS EN SUIVANT :


–>On a beaucoup parlé du Libor pendant la crise bancaire. Il s’agit du taux de référence auquel les banques se prêtent de l’argent entre elles. Il permet de mesurer le niveau confiance entre prêteurs et emprunteurs bancaires.

Le taux LIBOR à trois mois en dollars qui est celui auquel les banques se prêtent entre elles connaît une hausse ininterrompue depuis huit jours consécutifs. Il atteint aujourd’hui son plus haut niveau depuis le 29 juillet. Le spread du LIBOR-OIS en dollars qui mesure le niveau de réticence de banques à prêter est le plus large depuis le 13 août.

http://www.fortuneo.be/fr/bourse/actualites/cours-devises-taux.html (cliquez sur le lien)

Le Libor-OIS
On a beaucoup parlé du Libor pendant la crise bancaire. Il s’agit du taux de référence auquel les banques se prêtent de l’argent entre elles. Il permet de mesurer le niveau confiance entre prêteurs et emprunteurs bancaires.

Un indicateur plus fin encore de la mesure de la santé du système bancaire est le Libor-OIS qui est la différence entre le Libor et le « overnight indexed swap » (OIS) qui est un swap de taux.  Généralement, le spread du Libor-OIS se maintient autour de 10 points de base. En août 2008, au début de la crise bancaire, ce spread a bondi autour de 50 points de base. Pour suivre cet indicateur au jour le jour, cliquez ici 

–>La prime pour se couvrir contre la défaillance des obligations émises par des entreprises européennes (les fameux CDS) a atteint son plus haut niveau depuis le 4 septembre. Cet après-midi l’indice Markit iTraxx Crossover reprenant 50 entreprises a grimpé de 41,5 points pour atteindre 618 points.

Les Credit Default Swaps (CDS) permettent de s’assurer contre la défaillance d’une contrepartie qu’on y soit exposé ou pas. Ils constituent un outil de couverture mais aussi de pure spéculation.

Des indices permettent de mesurer la pression spéculative du moment. La société Markit développe de tels instruments qui sont devenus la référence sur le marché.

http://www.markit.com/markit.jsp?jsppage=indices.jsp (cliquez sur le lien)

Pour les CDS sur les obligations émises par les entreprises européennes, on peut suivre l’indice Markit iTraxx Europe qui reprend 125 entreprises avec une pondération identique ou le Markit iTraxx Crossover qui reprend les 45 produits les plus liquides. Pour suivre ces deux indices (avec un décalage de 15 min),

 ET BIEN SUR TOUJOURS INDICATEURS A SUIVRE   

Deposit facility retraçant le  dépôt overnight auprès de la Banque centrale européenne (BCE) de l’excès de liquidité des banques commerciales de la zone euro. Toujours en cote d’alerte avec un dépot a 138..

En situation normale, ce chiffre doit être proche de 0. Plus ce chiffre est élevé, plus le déséquilibre du marché interbancaire est important. Il peut être considéré comme un indicateur de l’aversion au risque des banques à se prêter entre elles. 

http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=ECBLDEPO%3AIND (cliquez sur le lien)

Le Ted Spread calcule la différence de taux entre ce que le gouvernement américain et les banques paient pour emprunter.

Concrètement, c’est l’écart entre les taux du Trésor américain pour trois mois et le Libor qui détermine le taux auquel les banques se prêtent entre elles.

Ce graphique mesure la différence entre les taux des bons du Trésor américain (sans risque) et ceux pratiqués par les banques, lorsqu’elles se prêtent de l’argent entre elles (le Libor). Ces deux taux d’intérêt sont basés sur des emprunts à 3 mois.

Lorsque la courbe augmente, la déconnexion entre ces deux taux s’accroît.

On peut lire les hausses comme une chute de la confiance entre les banques. Celles-ci, craignant des défauts de paiements de la part de leurs consœurs, augmentent les taux, alors que les emprunts du Trésor, jugés beaucoup plus sûrs, ne suivent pas la même évolution.

Hors le TED SPREAD est toujours au 21/5/au dessus d’une valeur de  30  ce qui constitue une cote d’alerte :

http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=.TEDSP%3AIND (cliquez sur le lien)

INDICATEURS A CARACTERE COMPORTEMENTAL :

Le VIX est un indicateur de volatilité du marché financier américain. Il est établi quotidiennement par le Chicago Board Options Exchange (CBOE).     POUR LE SUIVRE : http://stockcharts.com/h-sc/ui?s=$VIX&p=D&yr=0&mn=6&dy=0&id=p71316421307 (cliquez sur le lien)     

Explication de la variation de l’indice

Plus la valeur de cet indice est forte plus les marchés tendent vers une nervosité élevée et donc un pessimisme élevé.
Une faible valeur, à l’inverse, indique un relatif optimisme sur le marché financier américain.
La variation de cet indice est plus importante que sa valeur elle-même. S’il croît, il indique un pessimisme croissant, s’il décroît, c’est l’inverse.
Cet indice est calculé en établissant la moyenne des volatilités sur les “call” et les “put” sur l’indice Standard & Poor’s 500 (SPX).    

Comme le relevait Alphaville (cliquez sur le lien), le blog du Financial Times, il n’a dépassé le seuil de 45 dollars que de rares fois (hors faillite de Lheman). En 1998, lors de la crise financière en Russie et la faillite de LTCM, en 2001 avec les attaques sur les tours new-yorkaises, et en 2002 avec la faillite de Worldcom. Et jeudi, où il a clôturé à 45,79 points. Pour suivre cet indicateur au jour le jour,cliquez ici ou ici

 RATIO BULL/BEAR(répartition entre optimistes et pesimistes) : http://www.market-harmonics.com/free-charts/sentiment/investors_intelligence.htm (cliquez sur le lien)     

RATIO PUT/CALL(options) ET VOLATILITE DU VIX(indice de la peur):   http://www.market-harmonics.com/free-charts/sentiment/putcall.htm (cliquez sur le lien)    

 

EN PLAY- LIST :

7 réponses »

  1. Jeudi 20 mai 2010 :

    La crise de la dette européenne menace l’économie US, selon la Fed.

    La crise de la dette européenne constitue un risque “potentiellement important” pour la reprise économique américaine car elle menace les marchés de crédit et le commerce mondial, a estimé jeudi Daniel Tarullo, un des gouverneurs de la Réserve fédérale.

    Pour ce responsable de la Fed, si la crise de la dette européenne n’est pas contenue, cela pourrait entraîner un gel des marchés financiers et provoquer une crise mondiale semblable à celle de la fin de 2008.

    Ted Truman, ancien responsable au Trésor américain et qui doit témoigner devant une sous-commission du Congrès après Daniel Tarullo, juge la menace très réelle.

    “Le risque est que la situation européenne devienne incontrôlable, se répande à travers l’Europe au-delà de la Grèce, replonge l’Europe en récession, et cause de nouveaux dommages à l’économie américaine et mondiale ainsi qu’au système financier”, estime-t-il selon le texte de son témoignage.

    http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE64J0XY20100520

    J'aime

    • Ce que vous dites est tout à fait vrai, ce qui rend les propos d’Attali (sur le souhait des américains de voir s’effondrer l’euro) encore plus ridicule…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s