Europe

Trappe à Dettes : Un regain d’inquiétudes pèse sur l’Espagne

Trappe à Dettes : Un regain d’inquiétudes pèse sur l’Espagne 

Un regain d’inquiétudes sur la santé budgétaire de l’Espagne pesait sur le moral des investisseurs, poussant les taux de rendements des obligations d’Etat espagnoles à des plus hauts historiques. Le taux de l’obligation espagnole à 10 ans se tendait à des niveaux jamais vus, atteignant 4,860% contre 4,727% mardi soir, augmentant les coûts d’emprunt du pays sur les marchés, alors que l’Espagne est vue comme prochain foyer potentiel de la crise de la dette.

PLUS DE DETTES EN SUIVANT :

Des doutes sur la solidité de ses banques pèsent notamment sur l’Espagne. Selon le quotidien Financial Times, les banques espagnoles ont emprunté des montants record le mois dernier à la Banque centrale européenne ( BCE), ce qui confirme qu’elles ont les plus grandes difficultés à se financer sur le marché interbancaire. L’accès des banques espagnoles au marché interbancaire est virtuellement fermé: elles dont dû emprunter 85,6 milliards d’euros à la BCE en mai, soit deux fois le montant emprunté avant la faillite de Lehman Brothers.

La Commission européenne a démenti une information d’un journal espagnol selon lequel l’Union européenne, le Fonds monétaire international et le Trésor américain préparent un programme destiné à fournir des liquidités à l’Espagne. Selon El Economista, ce programme inclurait une ligne de crédit pouvant aller jusqu’à 250 milliards d’euros. Dominique Strauss-Kahn doit rencontrer vendredi le chef du gouvernement socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero.

Le ministre espagnol des Finances, Elena Salgado risque d’avoir fort à faire pour convaincre les investisseurs, qu’elle a conviés vendredi à une réunion privée, du bien fondé des mesures prises pour stabiliser le système financier

D’autant que « Bloomberg » a réussi à mettre la main sur un brouillon de la Commission européenne selon lequel l’endettement des Espagnols et Portugais pourrait connaître un tel effet boule de neige qu’ils devraient couper dans leur budget de manière encore plus drastique que ce qui est déjà prévu dans les plans d’austérité.

Quant à l’État, la prime de risque de sa dette à 10 ans (par rapport à celle de l’Allemagne) culmine à un record de 2,2 %. Sachant que l’État doit rembourser près de 546 milliards d’euros d’ici 2013 (dont 24 milliards d’euros en juillet) et les banques 64 milliards d’ici la fin de l’année, l’Espagne risque fort de devoir suivre l’exemple de la Grèce et faire appel à l’aide européenne.

On le sait désormais, l’absence de liquidités peut tuer… même des États.

source agences, bloomberg +echo juin10

 
FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
Paiement sécurisé par PAYPAL  
  
 

2 réponses »

  1. L’Espagne ?

    Mais il n’y a pas que l’Espagne qui suscite un regain d’inquiétudes en zone euro !

    Mercredi 16 juin :

    Plus les jours passent, plus les Etats d’Europe du sud et l’Irlande doivent emprunter à des taux d’intérêt qui explosent.

    Regardez bien l’évolution de ces quatre graphiques :

    – Si l’Espagne avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 4,882 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GSPG10YR%3AIND

    – Si l’Irlande avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 5,564 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GIGB10YR%3AIND

    – Si le Portugal avait dû lancer un emprunt à 10 ans, il aurait dû payer un taux d’intérêt de 5,610 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GSPT10YR%3AIND

    – Si la Grèce avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 9,341 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GGGB10YR%3AIND

    Les taux d’intérêt de ces quatre Etats deviennent de plus en plus exorbitants.

    Ces quatre Etats foncent vers le défaut de paiement.

    En clair : ça va péter.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s