Art de la guerre monétaire et économique

Les Clefs pour Comprendre du 17 Aout 2013: L’or, relique de la barbarie par Bruno Bertez

Les Clefs pour Comprendre du 17 Aout 2013: L’or, relique de la barbarie par Bruno Bertez 

L’or disent-ils est « une relique barbare ».

L’expression est à prendre au sens plein, dans toute sa richesse, cette richesse qu’elle contient en elle-même, à l’insu de ceux qui l’utilisent. L’or est relique en ce sens qu’il vient du passé, en ce sens qu’il a quelque chose de sacré qui se conserve précieusement.

Il est barbare parce qu’il a à voir avec l’état qui a précédé le règne de la Loi, le règne des Contrats, le règne de la Confiance.

L’or est un en-soi qui ne s’autorise que de lui-même, il est matière, mystère, il est de ce « truc » bizarre qui régnait par ses propres pouvoirs avant la prédominance du signe. L’or précède les contrats et conventions et il leur survit, ultime extincteur de dettes quand la violence a repris, comme elle le fait périodiquement, ses droits.

Au fil des siècles s’est élaboré un équivalent général des marchandises qui a permis un développement considérable des échanges, de la satisfaction des besoins, de production de richesses. Cet équivalent général, c’est la monnaie. Et il a culminé dans sa forme universelle qui fait empreinte indélébile dans l’âme humaine, l’or. L’or, empreinte, cicatrice indélébile, universelle dans l’âme humaine.

Les progrès de l’histoire, lesquels sont aussi progrès continus de l’esprit, des signes, de l’abstraction, ont débouché sur une monnaie dématérialisée. Une monnaie maitrisée, dirigée, c’est à dire qui a trouvé son maitre, le Maitre américain.

Monnaie libérée de son ancrage, non point suspendue dans les airs de la magie, mais dans les airs du bon vouloir et de la gestion des intérêts de l’américain et de ses alliés. Au fil des excès, des dérives, ce qui s’est révélé, ce qui se révèle avec le cynisme des Quantitative Easing, c’est le caractère frauduleux de cette monnaie. Elle apparait clairement et de plus en plus pour ce qu’elle est, fake, pure relation de force, instrument de domination et de contrôle. Elle apparait de plus en plus pour ce qu’elle est : retournement de la monnaie en son contraire, en sa négation. 

Ce qui a été perdu dans la substitution, c’est la Confiance, c’est le règne de la Loi, le règne des Contrats. Car la monnaie, c’est essentiel, c’est à dire c’est dans son essence, repose sur la Confiance, pas sur la force. La Confiance repose sur l’existence de limites, de limites humaines, c’est à dire de conventions, mais aussi sur des limites systémiques, celles de la rareté. La rareté est le régulateur ultime de la gestion -et de la question- monétaire, comme elle est le régulateur ultime des échanges aussi bien temporels (marchandises) qu’intertemporels (dettes).

La monnaie dollar est devenue, non pas instrument du bien-être, mais son contraire, outil de domination, de gaspillage, de production d’inégalités, de violence de moins en moins cachée.

Au lieu que l’abstraction permette de magnifier le règne de la Loi, des Contrats, du Consentement, de l’Adhésion et bref, le règne de Liberté, la monnaie s’est retournée en son contraire.

L’Histoire ne s’est pas arrêtée.

 

   Vous avez remarqué que nous écrivons très rarement sur l’or. Pourtant, c’est l’un de nos centres d’intérêt majeur ; nous n’écrivons pas souvent parce que, écrire trop régulièrement finit par donner à l’or un statut qu’il n’a pas. L’or n’est pas un véhicule de trading boursier. L’or n’est pas un asset financier. L’or, s’il présente un intérêt, c’est parce qu’il est : La Monnaie.

La vraie Monnaie, la seule, qui a ce statut universel, qui a traversé les siècles et qui est inscrite comme une empreinte dans l’inconscient des Peuples. C’est cette monnaie-là, cette vraie monnaie, que le dollar américain a tenté et tente de supplanter.

Les raisons pour lesquelles le dollar américain, c’est-à-dire le Maître américain, tente de le supplanter, sont précisément celles qui conduiront à l’échec de cette tentative. En effet, les Etats-Unis veulent que le dollar soit monnaie universelle pour pouvoir universellement contrôler, exploiter, taxer, rançonner.

Bref,  ils veulent que le dollar soit monnaie pour en faire quelque chose qui est précisément, dialectiquement, quelque chose qui est la contradiction de la monnaie, sa négation. Ils veulent en faire un étalon élastique, manipulable, inflatable à merci, rigoureusement non-réserve de valeur. Ils veulent que la monnaie soit une non-monnaie.

C’est parce que leur conception du dollar, de la monnaie, de l’impérialisme monétaire, est soumise à une contradiction interne qui se révèlera avec le temps, que leur entreprise est vouée à l’échec.

Il y a contradiction interne entre le bien commun, universel, que doit procurer la monnaie, et l’usage particulier, intéressé, impérial, égoïste, que veulent en faire les Américains avec leurs alliés, les kleptos et leurs bourgeois compradores, du monde entier.

Bernanke, interrogé sur la chute de l’or a dit la vérité : peut-être bien que les gens croient que l’échéance de la catastrophe finale est en train de reculer.

Nous pensons que ce propos est propos de vérité. Il expose, il est révélateur du fait que l’or a à voir avec la catastrophe finale, celle de la révulsion du dollar et, par contrecoup, celle de toutes les monnaies de papier souveraines et bancaires.

Ce que Bernanke note et c’est ce que nous avons constaté au fil des dernières années, c’est qu’il n’y a plus d’opposition externe au système voulu par les Maîtres américains. L’opposition est matée. Qu’il s’agisse de l’opposition consciente des Souverains rogues ou qu’il s’agisse de l’opposition plus inconsciente des marchés. Mais,  si vous nous suivez, vous savez de certitude que l’avenir de l’or n’est pas lié aux oppositions externes, mais aux contradictions internes du système voulu par les Américains, par les kleptos et par les compradores.

Inutile de lutter contre, il tombera tout seul, dit le cynique.

Pas tout à fait, pensons-nous. Le dollar ne tombera pas tout seul, ce sont les Maîtres américains qui, demain, après-demain, à l’échelle d’une histoire, le saborderont. Parce qu’il aura accompli sa mission et, à partir d’un certain point, ces inconvénients dépasseront les avantages qu’il y a à le maintenir. Les victimes du système du dollar-roi apprennent peu à peu, au lieu de souffrir, au lieu d’être pénalisés par le système actuel, ils font en sorte d’en bénéficier. Comme le font les périphériques européens qui apprennent à tricher et à retourner dialectiquement la force de l’Allemand.  Les périphériques européens apprennent à bénéficier du système euro-allemand au détriment des Maîtres. A un moment historique,  il y aura retournement. Et c’est parce que ce retournement fera disparaître, rompra la balance, entre les avantages et les inconvénients, entre le positif et le négatif, pour les Américains, que le système mutera.

A notre avis, ceci ne se fera pas sans grande crise, catastrophe ou guerre. Et c’est dans cet intervalle entre le système ancien et le système nouveau que l’or sera irremplaçable. Il retrouvera, dans cet intervalle, temporairement, sa place.

Ne nous faites pas dire ce que nous ne pensons pas. Le système nouveau ne sera pas fondé sur l’or. Il ne sera fondé sur rien de physique. L’histoire est un processus d’abstractions de plus en plus élevé. On s’éloigne de plus en plus de la matière. On se perd de plus en plus dans les signes. Il y a des balbutiements, mais il n’y a pas de retour en arrière. L’or fera la jonction, le bridge, il comblera l’intervalle, il assumera la transition lorsque se produira cette sorte de retour temporaire à la barbarie. Cette sorte de règne de la force et de la violence qui fera la transition en attendant l’ordre nouveau. L’or occupera le terrain dans ce no man’s land transitoire où le règne des lois et des contrats aura disparu.

Et ceci, nous le répétons, est à l’échelle de l’Histoire et de la Nécessité, pas à l’échelle de la petite volonté des hommes, fussent-ils les grands prêtres du constructivisme.

BRUNO BERTEZ Le Samedi 17 Aout 2013

llustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON: 

   NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

9 réponses »

  1. La sécurisation de cette « monnaie » transitoire posera d’énormes problèmes, car je doute qu’en cas de crise majeure, les infos étant connues, infiniment plus qu’avant, aucun des lieux de stockage « publics » répertoriés (par exemple dans l’ouvrage sur l’or de Nicolas Perrin que vous aviez recommandé) n’échappent au pillage et à la violence généralisée.

    https://leblogalupus.com/2013/07/20/lecture-dete-chaudement-recommandee-et-recommandable-investir-sur-le-marche-de-lor-par-nicolas-perrin/

    Les home jacking ultra violents pour des soupçons parfois très très éloignés d’une quelconque réalité, et la violence à l’oeuvre dans les crises tout simplement, rendent également peu sûrs les lieux de stockage privé.
    C’est un facteur de non confiance important.

    J'aime

  2. Article du 15 Aout . L’or , relique de la barbarie.

    L’or disent-ils est « une relique barbare ».

    L’expression est à prendre au sens plein, dans toute sa richesse, cette richesse qu’elle contient en elle-meme, à l’insu de ceux qui l’utilisent. L’or est relique en ce sens qu’il vient du passé , en ce sens qu’il a quelque chose de sacré qui se conserve précieusement.

    Il est barbare parce qu’il a à voir avec l’état qui a précédé le règne de la Loi, le règne des Contrats, le règne de la Confiance.

    L’or est un en-soi qui ne s’autorise que de lui mème, il est matière, mystère, il est de ce « truc » bizarre qui régnait par ses propres pouvoirs avant la prédominance du signe. L’or précède les contrats et conventions et il leur survit, ultime extincteur de dettes quand la violence a repris , comme elle le fait périodiquement , ses droits.

    Au fil des siècles s’est élaboré un équivalent général des marchandises qui a permis un développement considérable des échanges, de la satisfaction des besoins, de production de richesses. Cet équivalent général, c’est la monnaie. Et il a culminé dans sa forme universelle qui fait empreinte indélébile dans l’âme humaine, l’or. L’or , empreinte, cicatrice indélébile, universelle dans l’ame humaine.

    Les progrès de l’histoire , lesquels sont aussi progrès continus de l’esprit , des signes , de l’abstraction, ont débouché sur une monnaie dématérialisée. Une monnaie maitrisée , dirigée , c’est à dire qui a trouvé son maitre, le Maitre américain. Monnaie libérée de son ancrage , non point suspendue dans les airs de la magie , mais dans les airs du bon vouloir et de la gestion des intérets de l’américain et de ses alliès. Au fil des excès, des dérives, ce qui s’est révélé, ce qui se révèle avec le cynisme des quantitative easing, c’est le caractere frauduleux de cette monnaie. Elle apparait clairement et de plus en plus pour ce qu’elle est , fake, pure relation de force, instrument de domination et de controle: Elle apparait de plus en plus pour ce qu’elle est :retournement de la monnaie en son contraire , en sa négation.

    Ce qui a été perdu dans la substitution , c’est la Confiance, c’est le règne de la Loi , le règne des Contrats. Car la monnaie , c’est essentiel , c’est a dire c’est dans son essence , repose sur la Confiance, pas sur la force. La Confiance repose sur l’existence de limites, de limites à la humaines, c’est à dire de conventions , mais aussi sur des limites systemiques, celles de la rareté. La rareté est le régulateur ultime de la gestion -et de la question- monétaire, comme elle est le régulateur ultime des échanges aussi bien temporels(marchandises)qu’intertemporels(dettes)

    La monnaie dollar est devenue , non pas instrument du bien etre, mais son contraire, outil de domination, de gaspillage, de production d’inégalités, de violence de moins en moins cachée.
    Au lieu que l’abstraction permette de magnifier le règne de la Loi , des Contrats , du Consentement , de l’Adhésion et bref, le règne de Libertè , la monnaie s’est retournée en son contraire.

    L’Histoire ne s’est pas arrétée. Les forces , sont là , qui vont produire un nouveau système . Elles sont déja à l’oeuvre, souterraines pour l’essentiel. Système fondé sur un nouvel équilibre, un nouveau rapport de forces , de nouveaux concepts et conceptions. Sur de nouveaux rapports entre les souverains entre eux , entre les souverains et les peuples. La transition ne se fait et se fera de moins en moins sans combat au fur et amesure que l’on approchera des points et moments critiques.
    La tyrannie du système ancien -système dollar- s’enracine dans un ordre et des pratiques sociales qui ne lacheront pas facilement prise. Pas plus l’Empire , que les Maitres, que les Kleptos et les alliés compradors n’abandonneront leurs positions sans combat. Pour certaines classes et couches sociales , c’est une lutte à mort , alors que pour d’autres c’est une lutte à vie.

    Notre conviction est la transition ne sera pas douce, pas sociale-démocrate. La sociale démocratie est le masque hypocrite du (dés)ordre ancien , elle sera démasquée , elle se démasquera elle mème , comme elle le fait en Italie, Espagne et maintenant en France. Jamais dans l’Histoire transition fondamentale , n’a été opérée pacifiquement , dirigée par la conscience et la volonté- bonne volonté- des hommes. Les changements ne se décretent pas , ils s’imposent , dans la crise , l’affrontement , la violence , le chaos. A tous ceux qui en doutent nous disons :regardez ce qui se passe en Syrie, en Egypte , près de chez vous , là ou vous alliez en vacances hier. L’ordre américain craque à sa périphérie. Oubliez la propagande , passez outre au spectacle de la télévision pour retrouver la réalité qu’elle occulte , projetez vous dans le monde , déchirez le voile qui obscurcit , les faux miroirs qui déforment,

    La triste valeur de l’or est là , elle git dans la probabilité sans cesse croissante d’un retour temporaire de la barbarie.
    Version premiere de notre introduction.

    J'aime

  3. Ce blog est toujours sur la bonne voie car il a la chance de ne pas être assez connu.
    RIP du site de Paul Jorion où les commentaires ne sont plus possibles, ne voyez aucun lien avec la chaire qu’on lui à offert sur un plateau d’argent depuis plus d’un an, ce n’est pas de l’or, mais pour Paul cela vaut plus que de l’or. (chaire à Bruxelle, bien évidement loin de tout pouvoir…).

    Oui normalement la prochaine étape est la monnaie 100% dématérialisée, donc 100% contrôlé, donc 100% sans liberté, bien venu dans un N.O.M sans que vous le citiez.

    C’est assez drôle ce site suit exactement un vieux bouquin des année soixante qui raconte comment les illuminatis vont procéder. Ce bouquin a été écris par une personne ayant eu accès à leurs documents personnels à l’époque).

    Donc vous suivez par un raisonnement logique, un jeux qui est déjà planifié, vous avez grâce à votre intelligence une case en avance de ce qui va se passer.

    Donc je vous remercie, je peux passer à la page suivante de mon livre et vous allez me dire ce qui est écrit…

    no comment,

    bonjour cher vous,

    nop.

    Amicalement,

    bruno bertez : toujours de très bons articles comme toujours.

    J'aime

  4. J’estime vos articles en général et celui-ci en particulier cependant il me semble que sur un sujet aussi crucial quelques précisions ne doivent pas étre négligées .
    La premiére que je formulerai c’est que non l’or n’est pas la monnaie . C’est certes sa référence (avec l’argent aussi ) mais la monnaie c’est un idéal , une abstraction , un iréél , distinct de l’or . Il n’ y a pas que la monnaie qui fluctue par rapport à l’or , l’or fluctue aussi par rapport à lui méme . En outre ce n’est pas trés pratique pour les échanges .
    La deuxiéme précision concerne la relique barbare . A mon avis Keynes avait bien compris que l’empire britannique malgré son controle des mers et des mines , ne controlait plus , ne pouvait plus controler le prix de l’or , c’était devenu le privilége US et pour longtemps sinon l’éternité . (création de la fed et de son héresie monétaire 1913 , piége mortel pour l’Europe , le financement de la boucherie 14-18 était possible ) Cette héresie monétaire : base du $ , les bons d’état pouvait exister grace aux énormes rentrées d’or dues à l énorme bénéfice de la balance commerciale et financiére US .
    Ce qui change plus encore aujourd’hui et depuis la fin de la conquete de l’ouest c’est que nus vivons dans un monde fini , c’est à dire qu’il n’existe plus sur la surface terrestre de zone échapant au controle d’un état, donc plus de possibilité de découvertes miniéres , de ruée vers l’or venant entraver le lent mais certains travail de sape incessant des états en regard des sociétés civiles .
    Il pourrait sembler que la montée en puissance de la production d’or en Chine soit forfuite et vienne démentir ce que je dis . Ces mines sont situées dans la province du Shandong , traditionnellement rebelle en Chine , mais à l’examen il ni y aucun hasard là dedans . La production dans le shandong n’est pas nouvelle , ni incontrolée et à pris son essor fantastique curieusement au méme moment que l’arrivée au pouvoir de Deng Hsia Hoping et en accord évident avec les USa , la nouvelle politique initiée par Nixon /Kissinger pour d’évidence faire contrepoids à l’europe qui faisait plus que s’émanciper de la tutelle US . La baisse concomittante de la production en Afrique du Sud , principal fournisseur de l’Europe , l’arrivée au pouvoir de Mandela ne sont pas non plus des hasards .
    Nous en sommes donc au point , nous Européens , ou sauf mésentente entre les deux larrons (Chine et Usa) ce qui ne manquera pas d’arriver et semble se présenter ( vente massive des bonds ) , il nous faut subir le régne moribond du $ et payer tribut .
    Il y a eut cependant un phénoméne qui interpelle dans le monde monétaire et qui laisse espérer l’existence d’un joker : les cryptomonnaies .
    Il régne un silence assourdissant là dessus .Méme si trés tot dans l’oeuf l’invention du mystérieux Nakamoto a été tuée et dévoyée , elle a cependant révéler un potentiel .
    Elle a donner lieu à pas mal de confusion , puisque ce qui avait pour destin à mon avis
    d’étre une alternative non pas à l’or mais à la monnaie fiduciaire actuelle à été retournée dans l’autre sens prise pour une nouvelle monnaie alors qu’elle n’était plus déjà qu’une nouvelle technique permettant de juguler le personnel bancaire entr’autre .
    Néamoins l’idée est lancée et resurgira sans doute avec encore plus de force , le leadership US dans les années 30 se présentait comme respectable , celui d’une éventuelle Chine , non , d’évidence .
    Sinon je crains que nous ne devions faire face à une catastrophe , car il a existé une situation analogue par le passé , celle de l’Empire Mondial Mongol , diffuseur du papier et grands conficateurs de l’or ( au profit de Venise , il est vrai) , cela a abouti
    a une régression générale démographique d’un tiers de la population mondiale , et je doute que malgré nos formidables progrés depuis nous puissions éviter peste choléra et
    guerre civiles permanentes comme ce fut le cas pendant au moins 100 ans .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s