Art de la guerre monétaire et économique

Il n’est de vérité que du tout, le réel est contradictoire, tout à un coût! Par Bruno Bertez

Il n’est de vérité que du tout, le réel est contradictoire, tout à un coût! Par Bruno Bertez

L’article-  Les Clefs pour Comprendre du Jeudi 25 Décembre 2014: Avoir une vision juste, mais qui ne se révèlera correcte que dans très longtemps est aussi dangereux que d’avoir des intuitions fausses! Par Bruno Bertez –  constitue une tentative de tracer l’enchainement des évènements majeurs de la période. C’est un survol qui simplifie mais va à l’essentiel utile. 

Son apport et son originalité sont dans cette démarche qui vise à mettre à jour les articulations entre les différentes phases. C’est un travail qui n’est fait nulle part pour des raisons que je qualifierai d’idéologiques.

 Leur pouvoir repose sur le fait qu’ils vous imposent une vision éclatée, fragmenté donc absurde du monde. Grâce à cet absurde, ils vous mettent en position non pas de raisonner, mais de ressentir, d’être le jouet de vos émotions.

 

Regardez, observez, analyser la technique de Sarkozy et de ses communicants pour se remettre en selle! Ils emploient la technique dite de la segmentation. Entendez-vous un exposé sur la situation, un diagnostic, une vision ? Non, on enfile les thèmes les après les autres, un jour le mariage homo, un autre la laïcité, un autre … On coupe en 4, on saucissonne pour agglutiner et nier la complexité, les contradictions. Quand on juxtapose sans jamais chercher les articulations, alors les contradictions disparaissent, c’est le monde des manants, des serfs, un monde où l’on n’a pas à choisir, un monde où rien n’a de coût, où il y a des free-lunchs, où on rase gratis…

 

Je considère que l »Histoire est un continuum et que ce qui importe pour l’analyste c’est d’en faire ressortir la continuité et bien sûr, les causes majeures. L’histoire existe parce que nous rencontrons des limites, nous devons surmonter des contradictions, résoudre des antagonismes, bref parce que nous sommes de loups ou ce qu’il en reste car il faut reconnaitre que le troupeau des moutons ne cesse de grossir.

 

Je vais oser vous dire pourquoi je suis pour le contrôle humaniste, généreux de l’immigration. C’est parce que l’immigration non régulée fait croitre sans cesse le nombre de ceux qui ne pensent qu’à manger, consommer, profiter. 

Elle fait croitre sans cesse le nombre de ceux qu’il faut introduire au BABA de nos acquis. Le Projet Démocratique n’a de sens que s’il repose sur le progrès de la conscience politique des citoyens, qui ne voit que l’immigration tire vers le bas, sans cesse il faut recommencer, c’est le tonneau des danaïdes.

Permalien de l'image intégrée 

Aux angélistes de l’immigration je réponds par Pascal, « Qui veut faire l’ange fait la bête ». 

A ceux qui le nient je conseille d’aller faire un tour dans les écoles. Comment imaginer d’élever le niveau de conscience politique, l’intelligence dirait Chevènement- qui a raté son pari sur ce sujet- s’il faut sans cesse recommencer à zéro, si on est sans cesse tiré vers le bas.

 Cette évidence m’est venu alors qu’étant jeune intellectuel en Afrique du Sud, j’ai assisté à la chute de l’apartheid, vu la démolition des bidonvilles, applaudit à la construction des écoles pour m’effondrer par la suite, lorsque j’ai constaté que deux mois plus tard, les bidonvilles étaient reconstruit, les enfants errants et non scolarisés exactement comme avant. Pourquoi? Parce que le progrès, le grand bond en avant de l’Afrique du Sud a constitué un immense appel d’air, tous les pauvres des pays voisins se sont précipités pour jouir eux aussi de la manne; réduisant ainsi à zéro les efforts pour construire une démocratie propre, jeune, intelligente. L’immigration non régulée à cette époque cruciale a tué le potentiel immense qui se dressait pourtant devant l’Afrique du Sud. Le projet démocratique politique? ne peuvent malheureusement pas être fondés sur la compassion, mais sur l’effort pour s’élever et participer dignement, acquérir la dignité de citoyen. 

L’idéologie dominante, celle qui sert à vous dominer prétend le contraire, elle découpe en tranches et s’efforce de briser les liens, les séquences afin que vous ne voyez pas la logique des évènements. Que vous ne voyiez que le miroir aux alouettes du plus alors qu’ils cachent le moins derrière leur dos. Le pire c’est qu’à force de mensonges, vous y croyez aux miroirs.

 

Ainsi qui met en perspective la crise des subprimes de 2007:2008? Puis la crise bancaire mondiale, puis la grande récession, puis les QE Américains, puis la crise de la dette européenne déclenchée par la première tentative de stopper aux USA les politiques conventionnelles, puis la crise bancaire européenne et sa conséquence, l’austérité destinée à assurer la solvabilité des souverains périphériques et de garantir la valeur des portefeuilles obligataires des banques etc etc ? Qui ? Personne! On vous fait dévaler la pente de la régression les yeux fermés.

 

Il faut analyser, c’est la méthode de pensée positive, mécanique, que l’on enseigne à l’ENA; analyser pour empêcher que l’on considère les choses, le monde, le système comme un tout. La pensée positive c’est ce qui permet de vous tenir à l’écart de votre propre vie, de vous rendre impuissant, impuissant car ignorant des vrais causes, effets, ressorts, motivations… 

En ne présentant que des éléments parcellaires, ils gardent l’essentiel pour eux, au sommet. 

La compréhension de ce qui se passe, de ce qui vous domine et vous neutralise est essentielle et elle passe par une conception et un mode de pensée différent. Une pensée du Tout et du Mouvement. 

Comment comprendre les politiques qu’ils mènent sans par exemple intégrer les conséquences inattendues, non voulues, les dégâts collatéraux?

 Permalien de l'image intégrée

Regardez l’escroquerie des inégalités! Ils les créent, les produisent, les amplifient et ensuite ils font semblants après les Piketty stipendiés des banquiers et du FMI, ils font semblants de lutter contre.

 

Comment comprendre la dislocation de la mondialisation en cours, la refragmentation du monde, le retour de la guerre froide, la marche vers les guerres sans revenir aux sources: la volonté américaine de continuer à bénéficier des avantages de l’impérialisme sans en payer le prix autrement qu’à crédit?

Comment comprendre le terrorisme sans intégrer la réalité de la guerre dissymétrique avec les drônes, les bombardements des civils et la volonté des lâches américains de faire la guerre sans avoir de victimes. Le terrorisme est la réponse du faible, odieux, barbare à ceux qui font la guerre derrière les écrans, sans morts de leur côté, avec des drones et des avions furtifs.

 

Comment comprendre le terrorisme si on fait semblant d’oublier qu’à l’horreur d’une décapitation correspond l’ignoble de la mort de 1247 civils innocents pour 41 terroristes prouvés. 

La sagesse vient de loin et c’est pour cela que nous rappelons sans cesse: « il n’est de vérité que du tout ». Jean Bodin 

Le parcellaire, l’analytique, le mécanique, le non dialectique sont mensongers. 

Quand vous écoutez les discours des Pouvoirs, pensez-y.

 Bonne fin d’année, bonne année sur le chemin de la liberté.

Permalien de l'image intégrée

 BRUNO BERTEZ Le Dimanche 28 Décembre 2014 

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON : 

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

12 réponses »

  1. Alors que le monde nous tire vers le bas,
    Le Blog à Lupus nous montre qu’il existe une voie vers le haut
    et sortir par le haut de cette situation,
    est notre seule solution,notre seule issue.
    Expliquée par Bruno :LIMPIDE

    J'aime

  2. Merci M.Bertez pour votre travail de ré-information , de focus sur l’envers d’un décor de ce théâtre d’ombres voulu par les élites mondialistes.
    Comprendre c’est déjà un énorme atout qui permet de suivre une autre route avec l’espoir de s’en sortir avec moins de séquelles…
    Merci encore et bonne et heureuse année à tous les « loups »

    J'aime

  3. Aujourd’hui : « Manuel Valls annonce «encore trois ans de sacrifices» ».

    L’art de communiquer sur ce qu’ils sont incapable de contrôler et d’inverser en termes de marasme économique, en feignant en faite de contrôler au travers de l’annonce d’un calendrier : 3 ans pourquoi pas 6 ans …

    La ficelle est un peu grosse ..

    J'aime

  4. « Life is but a walking sshadow,a pour payer
    That struts and frets his hour upon the stage
    And then is heard no more.IT is a tale,
    Told by an idiot,full of saound and fury,
    Signifying nothing »
    W S

    Merci pour la lumiére que diffuse ce blog

    J'aime

    • Visible sur les liens,ce jour ,des Moutons Enragés
      http://actu.orange.fr/politique/valls-aux-francais-encore-des-annees-de-sacrifice-afp_CNT0000006GiBv.html

      Mon père entendait ça dès 1946
      et ce flot d’inepties est la « CONSTANCE » des gouvernants
      Entendez les sacrifices pour nous

      Mais eux en sont EXEMPTS

      Les uns: EXSANGS les autres EXEMPTS

      De temps en temps

      lES PEUPLES SOUVERAINS
      DECIDENT D’INVERSER LES RÔLES

      et que se passe-t-il?

      Répondre

      robertespierre29 décembre, 2014 à 14 h 38 min
      A lire ABSOLUMENTCi-dessous,un Grand Personnage qui est capable d’enseigner
      le fonctionnement de l’Economie et de la Finance
      selon des lois équitables
      Fondateur du LUPISME
      https://leblogalupus.com/2014/12/28/il-nest-de-verite-que-du-tout-le-reel-est-contradictoire-tout-a-un-cout-par-bruno-bertez/
      et vous trouverez des… Echelle de Jacob
      et bien d’autres porteurs de VALEURS HONNETES
      Les Brindherbes Engagés ….les ME etc….

      J'aime

    • @slidescape

      Ce sont les fascistes qui utilisent ce langage et ces exhortations. Le mot « sacrifice » est leur mot préféré. « Maréchal Valls, nous voilà », voilà ce qu’il veut entendre; il faut selon les fascistes que les individus se sacrifient pour l’Etat et/la Nation. Il est temps que ce gouvernement relise Goebbels et ses discours enflammés appelant au sacrifice. Et Mussolini encore mieux. Bientôt les scouts et l’Ecole d’Uriage!

      Et j’ajoute que le corolaire fasciste de ces exhortations est toujours, l’Union Nationale, faites taire vos divergences, vive la Troisième Voie, derrière vos Maîtres. Surtout qu’il n’y ait qu’une seule tête dans le troupeau massifié.

      Oser prononcer ces paroles de la part d’un homme politique à notre époque, c’est :

      -Ne pas avoir étudié le fascisme et l’histoire des idées politiques
      -N’avoir aucune culture historique
      -N’avoir aucun sens moral et humaniste
      -Ne rien avoir à offrir d’autre à ses concitoyens, reconnaitre son impuissance

      Et surtout ne pas voir la contradiction majeure:

      L’appel au sacrifice est toujours au nom de l’entité supérieure, Nation ou Patrie par exemple, or il se trouve que les socialistes au pouvoir n’ont qu’une idée en tête, un objectif, détruire jusqu’à l’idée même de Nation. Bientôt, dans leur incohérence, ils vont glorifier la Famille qu’ils ne cessent de détruire!
      Et pourquoi pas dans leur imbécillité inculte ne pas aller jusqu’au demander que l’on se sacrifie pour la Race!

      A moins que l’entité supérieure pour laquelle nous devons nous sacrifier ne soit la déesse Europe!

      Le socialisme découvre là son vrai visage avec ce retour aux sources.

      Il est vrai que ces paroles, Valls les a écrites ou prononcées en l’Espagne de ses ascendants et que sur ce sujet il y a beaucoup à dire …

      J'aime

  5. C’est on ne peut plus vrai : la vérité est dans le tout et est contradictoire . Ainsi tel Képler vous receuillez les données et les assemblez , c’est lumineux , on les voit bien les orbites .
    Donc là çà décélére d’un coté , çà accélére de l’autre .
    C’est sur le troupeau de moutons que j’ai un pb ,( ou encore où est la cause , l’explication , l’accélération/force ) , le troupeau grossit , ok , mais comment ? il suit sa vitesse , par inertie , où il accélere? ( méme négativement ) . Parce que là on aurait la limite , le Grand Crash , le moment où çà ne tourne plus rond .

    J'aime

    • J’avance l’hypothèse que le troupeau se constitue puis grossit et prospère en raison de la théorie de l’information. De la même façon que l’usage de la télécopie se fait en réseaux de plus en plus larges, l’usage du téléphone portable idem et la pratique des selfies idem, la connerie et la veulerie se propagent en fonction des lois de la théorie de l’information. En réseaux.

      Et c’est normal puisque nous sommes en présence d’un système de désinformation et d’oblitération de la culture et de la réflexion.

      Il manque un travail sérieux sur la question de la massification, mais je pressens que cela a rapport avec l’information/ désinformation/l’école/ la propagande/ la consommation …la centralisation/la normalisation imposées par le Pouvoirs, l’assistanat/l’égalitarisme/le principe du moindre effort…

      Bien peu de gens maintenant ont envie de suivre les préceptes de Nietzsche, peu osent s’écarter du troupeau, encore moins de gens ont envie d’inventer leur vie. Au lieu de suivre les conseils d’un Gide -il faut suivre sa pente à condition que ce soit en montant- ils la dévalent, ils roulent tout heureux de se faire rouler.

      Le troupeau n’est pas comme dans le tableau de Bruegel guidé par un aveugle ou des aveugles, mais par une classe qui sert aveuglément un système qui lui est favorable. Une classe qui tremble de perdre ses prébendes et privilèges.

      Le sacrifice dont parle Valls, ce n’est même pas comme je le suggère au profit de la déesse Europe, non, c’est au profit des banques, de BNP Paribas, du Crédit Agricole etc; le sacrifice c’est pour que les créances au bilan de ces banques ne soient pas dépréciées. Pour que les propriétaires puissent continuer de l’être sans avoir à remettre de capitaux propres. Mieux pour qu’elle se revalorisent encore plus sur votre dos.. Ils sont propriétaires à crédit, avec l’argent commun; ils font des bénéfices en ruinant le rendement de votre épargne, et plus tard, ils transfèreront leur risques sur vos dépôts par les lois scélérates qui prévoient les bail-in et les taux d’intérêt négatifs.

      Le crédit de la France est bon, voilà ce qu’il faut oser dire puisque jamais nous n’avons eu accès au crédit à un coût aussi bas, avec, sur certaines échéances, des taux négatifs. Ceux qui parlent de l’endettement excessif de la France sont malhonnêtes, ils jugent dans l’absolu alors que cela fait 8 ans que l’on ne juge plus en absolu, mais en relatif. Dans un monde qui flotte, sans ancrage, tout est relatif.

      La France est, relativement au monde global, un bon débiteur, une excellente signature. Dans un monde surendetté, la France est moins surendettée que beaucoup d’autres. Dans un monde ou toutes les chemises sont sales, celles de la France sont encore à peu près propres.

      Cette classe dont je parle ci dessus, nous conduit à la catastrophe, et maintenant elle change de tactique: lassée d’être jugée mois après mois, jour après jour, elle tente de desserrer l’étau et de se donner un répit en exhortant à accepter les sacrifices encore deux à trois ans. C’est un moyen d’avoir la paix, de suspendre les critiques pendant cette période.

      Le sacrifice qui s’impose, c’est celui des chefs ou de ceux qui prétendent l’être!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s