Cela se passe près de chez vous

Etats-Unis: Moody’s juge la dette de Chicago «pourrie»

Etats-Unis: Moody’s juge la dette de Chicago «pourrie»

PAR MATHILDE FARINE/ Le Temps 15/5/15

La troisième ville des Etats-Unis est confrontée à une crise de plusieurs de ses fonds de pension. Le maire s’est agacé de la décision de l’agence de notation, qui met de l’huile sur le feu

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

La dette de Chicago est «pourrie», selon Moody’s. L’agence de notation a dégradé de deux crans cette semaine la note des emprunts de la ville nord-américaine, de Baa2 à Ba1, un niveau qui correspond à une dette spéculative, alors qu’elle était jusqu’ici considérée comme digne «d’investissement». L’agence a assorti son annonce d’une perspective négative, ce qui sous-entend qu’elle pourrait encore l’abaisser si l’état des comptes publics ne s’améliore pas.

La décision est intervenue alors que la troisième plus grande ville des Etats-Unis s’est vu refuser par la Cour suprême de l’Illinois son plan de réforme des caisses de retraite. Dans un communiqué, Moody’s a expliqué être convaincu que «les options de la ville pour freiner la croissance des retraites non financées ont considérablement diminué» depuis l’annonce de la plus haute instance de l’Etat.

La dégradation concerne en particulier 8,1 milliards de dollars d’obligations classiques. Cité par leChicago Sun Times, le maire de la capitale de l’Illinois s’est agacé de l’irruption de l’agence de notation dans la politique. «Il est irresponsable de jouer avec l’avenir financier de Chicago en poussant la ville à augmenter les impôts des citoyens sans réformer les caisses de retraite», a expliqué le démocrate Rahm Emanuel. Tout en reconnaissant que la crise financière est «tout à fait réelle» et «à notre porte», le maire a jugé l’action de Moody’s exagérée, surtout par rapport aux autres agences de notation, qui ne se sont pas autant alarmées de la situation. Standard & Poor’s a attribué la note A+ à la ville de 2,7 millions d’habitants, tandis que Fitch se trouve entre deux avec un A–.

La crise des retraites concerne deux des quatre fonds de pension du service public de la ville américaine. Pour Moody’s, la «magnitude des ajustements budgétaires» nécessaires est «significative». L’agence pointe vers des hausses d’impôts pour combler les trous. Le manque de fonds destinés aux retraités atteindrait 20 milliards de dollars, selon des chiffres rapportés par Bloomberg.

Permalien de l'image intégrée

Chicago n’a cependant pas remis en question sa volonté d’émettre de nouvelles obligations la semaine prochaine, espérant lever 383 millions, toujours selon l’agence financière américaine. Le coût de la dette pourrait augmenter: des obligations arrivant à maturité en 2042 montrent un taux d’intérêt de 7,4%, le plus haut niveau depuis leur émission en 2011. Le prix de ces titres est également tombé à 84 centimes pour un dollar.

Cela fait plusieurs mois que Chicago est considérée comme «le nouveau Detroit» pour ses difficultés financières. Cette dernière étant d’ailleurs la plus mal notée parmi les grandes villes américaines. Elle aussi a accumulé les problèmes de financement à la suite de l’effondrement du secteur automobile, qui avait fait son succès pendant des décennies.

Permalien de l'image intégrée

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/6bef46a2-fa5d-11e4-a492-3cf978da05db/Moodys_juge_la_dette_de_Chicago_pourrie

3 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s