1984

Etats-Unis – Mort d’une nation : Le nombre de décès par overdose de médicaments a atteint le chiffre record de 72 000 l’an dernier

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) estiment que le nombre de décès par overdose de médicaments sur la base d’un flux actuel de données sur la mortalité provenant du National Vital Statistics System, vient d’atteindre un record de 71 568 Américains en 2017. Il s’agit d’une hausse de 6,6 % du nombre de décès par overdose par rapport à 2016, et représente une détérioration rapide du noyau dur de l’Amérique : La classe moyenne.

Plus de 40 000 Américains sont morts d’overdoses liées aux opioïdes l’année dernière, et environ 30 000 personnes sont mortes d’overdoses d’opioïdes synthétiques, comme le Fentanyl, a déclaré The Hill.

Les décès par overdose impliquant des opioïdes synthétiques ont fortement augmenté à partir de 2016, tandis que les décès dus à l’héroïne, aux opioïdes sur ordonnance et à la méthadone ont chuté.

dénombrements provisoires des décès par overdose de drogues

Le mois dernier, dans un rapport hebdomadaire spécial des CDC sur la mortalité et la morbidité, nous avons expliqué : Nous entrons dans la troisième vague de l’épidémie d’opioïdes, la dernière augmentation du nombre de décès est imputable aux nouvelles substances synthétiques(analogues au Fentanyl) 10 000 fois plus puissantes que la morphine et utilisées pour calmer les éléphants.

Regardez : Les premiers intervenants réaniment une femme après une overdose d’opioïdes.

Pour le contexte, les overdoses de drogues ont tué plus d’Américains l’an dernier (71 568) que pendant la guerre du Vietnam (58 220 victimes de l’armée américaine).

Les overdoses ont dépassé les décès dus au suicide, à la grippe et à la pneumonie, qui ont fait environ 44 000 et 57 000 morts, respectivement, en 2016. Les overdoses de médicaments ont presque rivalisé avec les 79 500 personnes qui meurent du diabète chaque année aux États-Unis, 7e plus importante cause de décès.

Mais cela n’est rien à côté des 150 000 Américains qui meurent chaque année des suites d’accidents de la route.

La plus forte hausse d’overdoses de drogues s’est produite au Nebraska +33,3%, en Caroline du Nord +22,5%, au New Jersey +21,1%, en Indiana +15,1% et en Virginie-Occidentale +11,2%.

Vous trouverez plus de détails sur Statista.

Sur une note plus légère, le rapport mentionne que des régions comme le Wyoming, l’Utah et l’Oklahoma ont connu moins de décès.

Des régions comme le Mississippi et, notamment, le Massachusetts, ont connu une légère baisse des overdoses, selon le rapport. La Nouvelle-Angleterre, le Sud et la Rust Belt ont été particulièrement touchés par l’épidémie d’opioïdes, alors que leurs économies locales continuent de se détériorer.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a récemment déclaré l’éclosion d’opioïdes comme une urgence de santé publique. Les États utilisent l’argent des subventions, qui a été promulgué en 2016, pour contrer le stress financier alors que la crise continue de s’étendre.

En Juin au début de l’été, la Chambre des représentants a adopté en juin un projet de loi bipartite visant à freiner les overdoses incontrôlables. Certains démocrates ont voté en faveur de la législation ; d’autres s’y sont opposés parce qu’elle n’allait pas assez loin et qu’elle ne contenait pas de financement garanti.

L’épidémie de drogue est si préoccupante que les décès liés aux opioïdes ont fait baisser le taux global d’espérance de vie aux États-Unis pour la deuxième année consécutive. La dernière fois que cela s’est produit, c’était au début des années 1960, lorsque le marché boursier a atteint de nouveaux sommets, mais peu de temps après, on a connu une importante rectification du marché.

L’Amérique est en déclin. Les overdoses de drogues sont à des niveaux records. Alors…. et maintenant ?

article originel : 

traduit par Pascal, revu par Martha pour Réseau International

https://reseauinternational.net/mort-dune-nation-le-nombre-de-deces-par-overdose-de-medicaments-a-atteint-le-chiffre-record-de-72-000-lan-dernier/

Depuis quelques semaines, la presse fait état d’une augmentation des décès par overdose de médicaments opiacés aux États-Unis, et cette épidémie commencerait à se répandre en France. L’Observatoire français des médicaments antalgiques constate, en effet, une augmentation des patients traités par opiacés pouvant créer une dépendance, et entraîner par la suite un usage en dehors de toute action thérapeutique, donc susceptible de créer des excès et des décès par overdose.

On estime que les décès par overdose ont été d’environ 72.000 en 2017 aux États-Unis ; ces chiffres augmentent régulièrement d’année en année et semblent être dus à la surprescription de ces médicaments.

Les opiacés sont-ils devenus plus dangereux qu’auparavant, ou est-ce simplement la généralisation de leur usage qui entraîne ces dérives ?

Ces médicaments sont les plus actifs dans la thérapeutique antidouleur. Cette gamme thérapeutique comprend des antalgiques légers, dits de niveau 1, comme le paracétamol, l’aspirine ou certains anti-inflammatoires ; d’autres plus efficaces, dits de niveau 2, essentiellement constitués par le tramadol et la codéine, remplacent depuis quelques années les médicaments qu’on utilisait jusque-là dans les douleurs d’intensité moyenne à forte, qui avaient, certes, quelques inconvénients, mais qui étaient beaucoup plus maniables que ceux employés actuellement, qui sont souvent mal tolérés ; ainsi, les médicaments opiacés normalement utilisés pour les douleurs intenses sont donc venus souvent remplacer ceux de niveau 2, alors qu’ils n’étaient pas destinés à cet usage. Ces médicaments sont essentiellement représentés par l’oxycodone, qui est un alcaloïde dérivé d’un alcaloïde synthétique de l’opium, la thébaïde, et par ceux dérivés du fentanyl, opioïde de synthèse, qui a un effet antalgique nettement supérieur à celui de la morphine.

Ces médicaments, lorsqu’ils sont utilisés dans des prescriptions adaptées, présentent, certes, quelques risques, mais qui sont acceptables par rapport au bénéfice qu’ils entraînent. Hélas leur consommation a eu tendance à augmenter en raison de la mauvaise tolérance des antalgiques de niveau 2 destinés aux douleurs modérées.

Il existe aussi un risque de dépendance, mais lorsque ces drogues sont utilisées à des fins thérapeutiques, la dépendance est très modérée et on peut assez facilement y remédier. Cependant, lorsqu’elles sont utilisées chez des sujets qui ne mériteraient pas forcément l’usage des opiacés, il peut s’ensuivre un bien-être qui incite le malade à demander aux médecins une poursuite des prescriptions alors qu’elle ne se justifie plus vraiment. Mais quoi de plus difficile, pour les prescripteurs, que d’évaluer de manière précise la douleur du patient ?

Il serait donc souhaitable de pouvoir bénéficier d’antalgiques de niveau 2 bien tolérés qui éviteraient, bien souvent, d’avoir recours aux opiacés.

On peut, cependant, se poser aussi quelques questions, car conjointement à ces articles faisant état des dangers des opiacés, on voit apparaître dans la presse de plus en plus d’articles vantant les mérites du cannabis thérapeutique. Certes, le cannabis peut avoir un certain intérêt thérapeutique (le tabac et la nicotine en ont un aussi), mais à condition d’être utilisé sous forme de gélules ou de comprimés conditionnés et prescrits selon des normes bien définies, et non pas pour favoriser la fumette comme il est possible que cela se produise.

http://www.bvoltaire.fr/les-medicaments-opiaces-sont-ils-devenus-un-fleau/?mc_cid=98410999ca&mc_eid=b338f8bb5e

OK++++++++++++++++++++++++++++++++++++

EN BANDE SON : 

FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

2 réponses »

  1. CES MORTS PAR OVERDOSE , ENTRENT SANS AUCUN DOUTE DANS LEUR PANOPLIE D’EXTERMINATION RADICALE DE L’ESPÈCE HUMAINE , LA RAMENANT DOUCEMENT DE 7 MILLIARDS D’INDIVIDUS À 500 MILLIONS DE CES INDIVIDUS ; DONC , JE CROIS SAVOIR QUE QUAND ARRIVERA LE NIVEAU REQUIS PAR LES AUTORITÉS COMPÉTENTES , ILS STOPPERONS NET CES PHÉNOMÈNES DE DROGUE , QU’IL EN SERA PARTOUT DE MÊME SUR LA PLANÈTE UNE FOIS CE CHIFFRE DE 500 MILLIONS ATTEINT ..


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s