Cela se passe près de chez vous

Douce France : Pamela Anderson soutient les gilets jaunes ? La chasse aux blondes est ouverte !

Nos élites, nationales ou mondialisées, politiques comme médiatiques, ont du vague à l’âme. Ce sont de grandes sensibles, promptes à s’interroger sur cette question existentielle : pourquoi le peuple nous délaisse-t-il ? Et, surtout, pourquoi persiste-t-il à ne pas faire grand cas de nos conseils éclairés ? Car si les élites ont l’électricité à tous les étages, ce n’est pas forcément le cas du bas peuple. C’est lumineux.

Ce qui l’est tout autant, c’est le mépris de classe de ceux qui « ont réussi » par rapport à « ceux qui ne sont rien », pour reprendre la vulgate présidentielle. La preuve par Pamela Anderson.

Au fait, qui es-tu, chère Anderson Pamela ? Une actrice américano-canadienne, pas exactement de l’envergure d’une Bette Davis, mais une actrice tout de même ; laquelle, sévèrement poumonnée, a, en maillot rouge, causé une sorte de frénésie masturbatoire chez des hordes d’adolescents gavés de testostérone quand gambadant sur les plages de Santa Monica dans le feuilleton Alerte à Malibu, au siècle dernier.

Aujourd’hui, ce serait plutôt « Alerte démocratique », la dame étant passée du maillot rouge au gilet jaune, tweet de lèse-humanisme à l’appui, évoquant « une montée des tensions entre l’élite métropolitaine et la pauvreté rurale, entre les politiciens représentés par Macron et les 99 % qui en ont marre des inégalités, pas seulement en France, mais dans le monde entier ». C’est beau comme du Christophe Guilluy ou du Jean-Claude Michéa.

Devant la prise de parole d’une femme de pouvoir, les féministes de service et même les intermittents du spectacle progressiste auraient dû se réjouir. Comme ils s’étaient félicités du fait que d’autres actrices, blondes ou non, aient pu porter la bonne parole grâce au mouvement #MeToo. Mais non.

Pourquoi ? Tout simplement parce que Pamela Anderson n’a pas « la carte du club », pour reprendre les termes d’un entretien accordé par Gérard Depardieu, jadis, à la presse cinématographique, ayant causé grand bruit. Bref, elle n’est pas de la caste. Pire : une actrice populaire, plus souvent épinglée dans les cabines des camionneurs du Middle West qu’à la liste des Oscars®.

Du coup, le féminisme d’État n’a pas de mots assez misogynes pour stigmatiser cette ancienne playmate. Elle vit avec le footballeur Adil Rami, une « chance pour la France », pourtant. On lui renvoie, aujourd’hui, une ancienne sextape dans le décolleté. Ainsi, il y a trente ans, première du genre, elle avait immortalisé ses noces avec Tommy Lee, le batteur fou de l’aussi dingue groupe Mötley Crüe, lui aussi assez représentatif de l’Amérique trumpesque. On ajoutera qu’elle fut également pionnière en matière de féminisme et de défense des animaux ; un peu comme une autre célèbre blonde ralliée à la cause des gilets jaunes : Brigitte Bardot. Mais rien n’y fait, rien n’y fait plus : elle n’a pas « la carte ».

Il y a, en France, un autre récent précédent relatif à cette même détestation de la France d’en haut vis-à-vis de celle d’en bas : Brigitte Lahaie. Tant qu’elle participait de joyeuse manière à la libération sexuelle des années pompidolo-giscardiennes, elle était unanimement célébrée. Depuis qu’elle raille le féminisme puritain ambiant, elle aussi se trouve renvoyée à son passé d’actrice à films en costumes sans costumes. Sois blonde et tais-toi, en d’autres termes.

Il y a trente ans, j’ai eu l’honneur de consacrer près de dix pages à cette dame, dans un hebdomadaire. Je me souviens avoir eu affaire à une grande dame à l’esprit vif et élégant, à une tête bien faite et intellectuellement embellie de mille et une lectures, même les plus étonnantes, tels les ouvrages de notre ami Alain de Benoist.

C’est peut-être aussi le cas de Pamela Anderson, qui sait ? Les blondes, aussi, ne se servent pas des livres que pour caler leurs armoires ; n’en déplaise à certaines harpies de la bonne société.

http://www.bvoltaire.fr/pamela-anderson-soutient-les-gilets-jaunes-la-chasse-aux-blondes-est-ouverte/

Ras le Bol des artistes bobos !

Pendant que les CRS sous les ordres du général Castaner bastonnent et énucléent à tour de bras les Gilets Jaunes, nos gentils artistes bobo, Marion Cotillard, Juliette Binoche, Abd al Malik, Elie Semoun et une trentaine de personnalités de tous horizons se mobilisent avec quatre associations pour assigner l’Etat français en justice pour inaction face aux changements climatiques. *1

J’en reste pantois. Outre le fait qu’on est loin d’être le pays le plus polluant de la planète, ces braves artistes voyagent en avion, en hélicoptère, en bateau… À cheval, rarement. Évidemment notre ancien Ministre de pacotille écologique, Nicolas Hulot, approuve la mobilisation. Rien d’étonnant. Il voyage en 4X4 et en hélico, a envahit le marché avec des produits Ushuaïa plombés aux produits chimiques, et il s’est barré au bout d’un an de son poste parce qu’un chasseur l’avait dans sa ligne de mire. Affligeant.

Les quatre associations derrière cette mobilisation sont Green Peace, Oxam France, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme.

Je ne vais pas m’étendre sur Green Peace, qui accomplit des actions concrètes dans divers domaines. Un petit soupçon d’infiltration par la CIA… Mais bon, je ne vais pas en faire un fromage. En revanche, les trois autres associations sont infiltrées par les bobos.

Oxam France a pour directrice Cécile Duflot. 90 000 € de salaire annuel hors notes de frais… Ancienne ministre de l’Écologie, cousine d’Hulot…Suspect. Nous attendons avec impatience des résultats tangibles.

Notre Affaire à Tous : un des membres du Conseil d’Administration est proche d’Hulot. Circulez, au suivant.

La Fondation Pour la Nature et l’Homme : fondée par qui?  Devinez… Non? Nicolas Hulot, bien évidemment.
Hulot. L’homme-orchestre. Le don d’ubiquité. Partout, sauf là où il faut.

Revenons à nos artistes. La France est secouée par une crise sociale sans précédent. Depuis plus d’un mois, le peuple manifeste. Depuis plus d’un mois, Castaner et ses sbires matraquent à tour de bras. Depuis plus d’un mois, 10 morts, plus de 1000 blessés. Depuis plus d’un mois, par la faute d’un
Gouvernement incompétent, la France est en train d’imploser. Mais nos artistes se mobilisent pour le réchauffement climatique et attaque l’état. On croit rêver.

Plus déconnectés que ça, tu meurs. 32 % des retraités vivent en dessous du seuil de la pauvreté. De plus en plus de gens, n’arrivent pas à joindre les deux bouts ; de plus en plus de gens dorment sous les ponts et des gens crèvent de froid chaque hiver… Mais nos artistes se mobilisent contre le réchauffement climatique. Allez expliquer aux SDF qui dorment dehors l’hiver qu’il y a un réchauffement climatique.

Notre pays est bien loin de polluer le plus. Quant au bien-fondé du réchauffement climatique martelé par Hulot et compagnie, la vérité est ailleurs. *2

Léo Ferré, François Béranger, Brassens… Où êtes-vous ? Revenez s’il vous plaît.

Les artistes ne sont engagés aujourd’hui que pour eux-mêmes. Pour leur petit confort. Même les rappeurs. À part nous pondre des textes qui rimes, où est l’engagement. Allô NTM ? À la retraite déjà ? Et Dubosc, celui qui retourne sa veste ? Moins de fréquentations à tes shows ? Qui sème le vent…

Tout ce petit monde est bien au chaud. Il fait bon vivre quand d’autres crèvent la gueule ouverte.

« Je m’engage pour le climat, mais cachez ce SDF que je ne saurais voir. I’am shocked ma chère… Le réchauffement climatique, mais qu’elle horreur… Une petite coupette demain à Rio ? Mon jet privé nous attend demain à l’aéroport.  » Pathétique.

Eric Drouet au moment où j’écris ces lignes vient d’être arrêté. Courage. Nous sommes avec toi.

À part Brigitte Bardot, Pierre Perret, Bernard Lavilliers et Patrick Sébastien, pour défendre les Gilets Jaunes, le ciel artistique et bien désert.

VIe République, dissolution de l’AN, Macron et sa clique dehors, Assemblée citoyenne, RIC, etc…

Acte VII, VIII, IX et plus s’il le faut. Tant que notre Jupitérien n’aura pas compris.

Claude Janvier

*1 http://madame.lefigaro.fr/societe/marion-cotillard-juliette-binoche-attaquent-l-etat-francais-en-justice-191218-162682

*2 https://www.sudradio.fr/economie/francois-gervais-la-baisse-des-emissions-de-co2-nempechera-pas-le-rechauffement-climatique

EN BANDE SON : 

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s