Art de la guerre monétaire et économique

L’indice du Bonheur Inversé : le Misery Index

L’indice du Bonheur Inversé : le Misery Index 

Ronald Reagan a popularisé en son temps  l’idée d’un « Misery Index« initié par l’économiste Arthur Okun, un conseiller du président Lyndon Johnson dans les années 1960. Cet Index  était tout simplement le résultat du  taux de chômage  ajouté au taux d’inflation.

 L’indice de misère dans le monde fin 2010 : l’Espagne en tête 

PLUS/MOINS DE MISERE EN SUIVANT :

L’indice de misère (Misery Index) montre que les pays européens sont mal placés. L’Espagne est un cas extrême.

    Le Misery Index (indice de misère) est une mesure destinée à synthétiser le stress financier auquel sont soumis les ménages d’un pays. Il fait la somme du taux de chômage, donc des personnes qui perdent ou sont sans emploi, avec un revenu faible, et du taux d’inflation. Comme les personnes au chômage ont des revenus contraints ou faibles, ils ressentent plus fortement la hausse de l’inflation et donc glissent plus vers la misère. 

Au niveau des grandes économies mondiales pour lesquelles le taux de chômage est disponible et fiable (on exclut donc Chine et Inde), l’Espagne est en « tête » du Misery Index. Suit la Turquie, la Russie et le Brésil.Ceci n’implique pas que les ménages espagnols soient plus pauvres que les ménages turcs mais plutôt qu’en proportion les ménages en difficulté sont plus nombreux en Espagne. 

On remarque que les grands pays européens se distinguent par un Misery Index globalement élevé par rapport aux autres pays développés. Seule l’Allemagne s’en sort bien en comparaison. Les pays les mieux placés sont la Corée du Sud, le Japon et la Suisse.

 

  En Europe, l’indice de misère place toujours l’Espagne dans la position la plus difficile. Dans les 5 majeurs se trouvent les Pays Baltes et la Grèce. Les pays d’Europe de l’Est sont devant les pays plus avancés même si l’Irlande et le Portugal se classent moins bien que la Pologne. 

En dehors des PIGS, l’indice de misère de la France est le pire. Il ouvre le ban des pays d’Europe de l’Ouest hors PIGS. Les 5 pays les mieux classés sont l’Allemagne, Chypre, le Luxembourg, l’Autriche et les Pays-Bas. 

source Geodia fev11

Étant donné que le déficit budgétaire est le plus grand défi économique auquel sont confrontés un grand nombre de pays a l’heure actuelle  l’on peut paufiné  (une suggestion)le  Misery Index en y  ajoutant  le déficit du gouvernement divisé par le PIB. Ce qui nous donnerait  : 

Inflation + Taux de chômage + Déficit du secteur public / PIB = Super Misery Index  

Bon…A vos calculettes…Et les plus performants (et exigents) d’entre vous pourront toujours s’en référer au « Misery Index » établi chaque année par le Magazine Forbes et qui lui mixe une dizaine de  critères et dont voici a notre humble connaissance la dernière mouture, et là oh surprise encore une fois la France est en » bonne (sic) position » :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s