REBLOG

Nouvel ordre mondial – La Chine est leur modèle… et votre avenir si vous ne réagissez pas

« […] la plus ingénieuse ingénierie d’isolation […], de […] détraquage, la mise en esclavage mental de millions d’individus mâles vaincus dans leur chair dans leur âme un par un, […] seuls devant leur écran. »— Lounès Darbois, Sociologie du hardeur (2017)

Totalitarisme à la pékinoise

Le fait de savoir que tous nos faits et gestes sont gardés en mémoire provoque une autocensure qui se métamorphose en aliénation inconsciente. La crainte passive de la surveillance de masse inhibe les masses bien plus efficacement que n’importe quelle police et suffit à décourager tous ceux qui auraient autrement battu le pavé s’ils se savaient protégés par l’anonymat.

C’est à travers ce prisme de l’épée Damoclès omnipotente qu’il faut analyser la « loi haine » qui prépare le retour pur et simple de la censure sous couvert de pénaliser les excès verbaux en ligne. La liberté d’expression ne connaît aucun excès verbal. Cette loi scélérate, à l’instar de l’enfer éternel, vise à inhiber l’envie d’exprimer sa colère face à l’injustice benallisée. Napoléon ne disait-il pas que la religion, « c’est ce qui retient le pauvre de tuer le riche » ?

En Chine, le confessionnal s’est mué en algorithme de notation aussi implacable que dénuée d’émotions. Big Jinping is watching you et attribue un « crédit social » à chaque citoyen. Contrairement aux centaines de milliers d’agents de la Stasi nécessaires pour surveiller la population de RDA, les vies sont passées à la moulinette d’une seule IA ayant accès aux historiques d’achats et de recherche sur internet sans oublier nos opinions postées sur les réseaux sociaux. Et gare à ceux dont la philosophie de vie diverge du standard officiel…

Critiquez le parti sur Internet, cessez de rendre visite à vos parents âgés ou fréquentez des amis mal notés, et votre crédit social s’amenuisera, tout comme vos libertés. Taux d’emprunt plus élevé, impossibilité de quitter le territoire, interdiction de prendre le train ou l’avion, temps d’attente plus long pour se faire soigner, ralentissement de la connexion internet etc. En revanche, soyez un clone docile et alors vos enfants seront autorisés à fréquenter les meilleures écoles. Vous jouirez de réductions d’impôts et d’une myriade d’avantages réservés aux citoyens modèles.

Pas d’inquiétude néanmoins si la baisse de votre crédit social a fait de votre vie un enfer. Il vous suffira de donner votre sang, de faire du bénévolat ou d’écrire des commentaires bienveillants à l’égard du gouvernement pour regagner l’estime de Mr. Algo. Ce n’est pas le synopsis d’un film de science fiction dystopique. La surveillance de masse est actuellement présentée comme une nécessité face à l’épidémie de Coronavirus et les entreprises qui développent les caméras à reconnaissance faciale n’hésitent plus à se vanter que leurs centaines de millions de cyclopes indiscrets permettent de repérer les fiévreux.

https://comptoir.org/2020/04/13/surveillance-de-masse-et-fabrique-de-clones/

« L’égalitarisme doctrinaire s’efforce vainement de contraindre la nature, biologique et sociale, et il ne parvient pas à l’égalité mais à la tyrannie. » — Raymond Aron, Essai sur les libertés (1965)

Catégories :REBLOG

1 réponse »

Laisser un commentaire