Art de la guerre monétaire et économique

Etats –Unis – Les Hommes des Présidents : Un Autocrate peut en cacher un autre ! Mieux qu’au tennis , Faisons d’une balle deux coups…

Etats –Unis – Les Hommes  des Présidents : Un Autocrate peut en cacher un autre !

En faisant l’unanimité contre lui l’autocrate Ronald Nixon Trump aura eu au moins le mérite de recliver le monde politique américain et de faire éclater au grand jour  les divisions internes de nos joyeux drilles….Wauquiez en France avec ses fausses déclarations en off s’y essaye pour un résultat que l’on espère similaire… selon la maxime bien connue du : Secouons le cocotier il en tombera toujours bien quelque chose… Bref chez  nos amis ricains cela semble bien fonctionner et même si Ronald Nixon Trump s’accroche désespérément aux branches, tout vient à point à qui sait attendre, et l’impeachment promis et attendu ne semble plus désormais qu’à portée de main…néocon…

Car désormais  outre atlantique deux blocs s’affrontent quant à la prise de pouvoir générale : Mondialistes d’un coté et Néocons de l’autre.

Pour rappel les Constructivistes Mondialistes  entendent changer le Monde  à marche forcée par le biais du sociétal, et de l’instrumentalisation des Minorités qu’ils créent mème  de toutes pièces si besoin est  ….Vous y opposer vous fera passer aux yeux de la communauté internationnale et de l’ONU en particulier pour quelqu’un de mauvais genre. Si de surcroit par malheur vous ètes male blanc nécessairement mal sous tout rapport vous êtes foutu ! …Sachez cependant que tout ce joyeux petit monde de constructivistes en folie a élu domicile avec femmes et enfants  au Parti Démocrate et entendent désormais faire passer la « Killary » pour une dangereuse droitière et Nixon Trump pour un odieux fasciste…

A l’opposé de qui fait désormais figure d’échiquier politique se trouvent les constructivistes Néoconservateurs qui entendent changer le Monde au pas de l’oie  par la Guerre, Blackwater et les Révolutions  de type orange, violettes  printanières, ou bien encore parapluies de Hong Kong si  mauvais temps  comme à Cherbourg.  Bref toutes les couleurs de l’automne  sont permises à part bien evidement le Rouge…

L’information du jour puisqu’information il y a et que cela fait l’objet de ce petit Billet, c’est qu’empilant les complots comme d’autres enfilent des perles les Néocons semblent vouloir ou pouvoir prendre désormais l’avantage sur les Mondialistes  et entendent maintenant faire d’une pierre deux coups, c’est-à-dire dézinguer les deux autocrates mondialistes bas du bulbe que sont devenus Trump  et Poutine jugés pas assez guerriers et entreprenants pour pouvoir justifier après coup d’une intervention militaire du type baie des cochons que l’on pourrait astucieusement appelé : Balance  ton Porc antidémocrate ! Surtout si il est Russe….

«Je considère l’administration Trump comme un danger pour le monde. Mais je le considère comme un phénomène purement temporaire qui disparaîtra en 2020, voire plus tôt» .

Et pour faire la nique à tout le monde  mais aussi profiter de ses largesses philanthropiques, est invité à cette superbe fête d’import-export démocratique  l’inégalable  Soros en gueststar russophobe et caution philosophique,  habitué qu’il est à manger à tous les râteliers surtout quand c’est le sien,  et qui, n’ayant  retenu de Karl Popper que le coté poppers saura faire avancer dans tous les cas  et pour le bien de tous la cause du… cannabis…complément indispensable de toute fête réussie. Comme aurait pu le dire alors le grand philosophe devant l’éternel et Pape de la volute Bob Marley : lève toi et marche ! Touché qu’il aurait été sans doute par tant de mansuétude « sorossienne » envers les opprimés… Tiens cela me rappelle quelqu’un…

 

LE LUPUS

États-Unis : si la lycéenne savait !

By Andre Archimbaud, www.bvoltaire.com février 18, 2018

Donc, une lycéenne a pris à partie Trump, ce samedi, suite à la tuerie de Floride.
Loin d’elle, bien sûr, était la dense actualité d’une intense semaine politique : gigantesque cafouillage du FBI (prévenu deux fois de cette tuerie, précisément), guerre des mémos parlementaires dévoilant une collusion entre la campagne Clinton, le FBI et les Russes (lesquels ?) pour pouvoir « légalement » espionner Trump, surgissement de stars porno compromettant le président, dénonciations de violences conjugales perpétrées par une étoile montante de la Maison-Blanche, inculpation de treize Russes pour « trolling » cybernétique, sans oublier la prochaine entrée au Sénat de Mitt Romney et la confirmation, par le général Mattis, que l’Europe et l’OTAN, c’est kif-kif. RAS… Car le « deep state » consolide ses tentatives de changement de régime en Russie comme aux États-Unis.

Trump subit l’assaut des démocrates au nom de la morale. Ayant perdu le vote ouvrier blanc, n’ayant aucun programme économique, écartelés par le dispersement idéologique de nombreux candidats putatifs à la présidentielle, les démocrates rêvent de reprendre le contrôle du Congrès aux élections de l’automne 2018. Leur carte ? Le vote féminin. Leur objectif ? Assaillir Trump sur son sexisme et ses vagabondages sexuels afin de faire basculer les femmes blanches et mères de famille dans le camp anti-Trump. Auquel cas, les procédures d’impeachment pourraient se déclencher.

Mais Trump subit également l’assaut des néoconservateurs au nom du patriotisme. Forts des deux commissions parlementaires sur les ingérences russes, comme de la nomination du procureur Mueller sur lesdites ingérences, ces derniers ont habilement forcé Trump à choisir la voie hégémonique, lui faisant progressivement désigner la Russie comme adversaire principal… tout en préparant la nomination d’un autre candidat républicain en 2020. Par exemple, le russophobe Mitt Romney (mis sur la touche par le clan Bush en 2015) qui va se présenter cette année au Sénat. En attendant mieux…

Les treize inculpations russes annoncées urbi et orbi par le ministre adjoint de la justice Rosenstein reprennent la thèse ancienne de l’utilisation abusive et « revancharde » des médias sociaux par les Russes afin de semer le chaos politique, espérant ainsi « punir » Hillary Clinton. Les « trolls » russes auraient soutenu Sanders, attaqué Marco Rubio et Ted Cruz, tout en flattant l’écologiste Jill Stein. Rosenstein a, cependant, précisé qu’aucun citoyen américain n’a fait volontairement partie du plan, les Russes et leurs « trolls » se faisant passer pour Américains, et que les résultats de l’élection n’en avaient pas été affectés. Sale coup pour les tenants de la trahison de Trump… Bref, les démocrates-pour-l’éviction-de-Trump ont été bernés et, de facto, font le jeu des Russes depuis un an. Aveuglés par leur haine de Trump, ils ont placé toute la mise sur la collusion Trump-Russie, espérant ainsi l’évincer, alors que les républicains-pour-l’éviction-de-Poutine visaient à faire de Trump un idiot utile. Carthago delenda est…

Ainsi, la jeune lycéenne dont nous parlions n’a pas encore saisi que l’inculpation des treize Russes va justifier une censure accrue des médias sociaux occidentaux et légitimer moult ingérences dans la très prochaine présidentielle russe. Encore de nouvelles sanctions visant à terroriser les électeurs ? Provocation militaire ? Attaque cybernétique ? Ou pire encore ?

http://www.bvoltaire.fr/etats-unis-lyceenne-savait/

OK+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

EN BANDE SON :

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s